Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

En oubliant les règles de libre-circulation de l'espace Schengen et en mettant en place le pass sanitaire, l’Union Européenne incite à rendre la la vaccination obligatoire et promeut des droits différents pour les vaccinés et les non vaccinés. Le Ministre des Affaires Etrangères du Luxembourg s’insurge contre les restrictions de voyage contraires à l'esprit de l'espace Schengen…

La nouvelle carte de l’European Center for Disease Prevention and Control parue le 17/06 montre qu’une grande partie de l’Europe à l’est de la France est désormais classée en zone verte. La grande majorité de l’Allemagne, la Pologne, la Hongrie, la République tchèque, la Slovaquie, l’Autriche, la Roumanie la Bulgarie, la Finlande et la majorité de l’Italie.

Or contrairement à l’été 2020, la France demande des tests PCR ou antigénique de retour de voyage des pays verts pour les non vaccinés. Pourtant les pays verts sont censés être bien en dessous du seuil épidémique alors que les critères pris en compte par l’Union Européenne pour les définir (25 pour 100000) sont 6 fois inférieurs (sic!) aux seuils pris habituellement en compte pour les maladies épidémiques respiratoires en France comme la grippe (150 à 200 pour 100000).

La plupart des pays en vert ne permettent pas non plus aux voyageurs français d’entrer sans tests PCR Pourquoi?

Rien ne justifie la fin de la libre-circulation et l'obligation de tests PCR/antigénique en zone Schengen

Rien ne justifie aujourd’hui la fin de la libre-circulation en Europe. A-t-on obligé les habitants à se faire tester en France lorsqu'ils voyagent entre des régions à forte circulation de virus ? Pourquoi en serait-il différemment dans la zone Schengen? Normalement la libre-circulation est garantie par les traités.

Cette obligation de présentation de tests PCR/antigénique semble en fait vouloir inciter sinon obliger les habitants des pays européens à se faire vacciner et créé de fait une discrimination pour les personnes non vaccinées.

D'autant que les études montre que les personnes vaccinées peuvent être infectées par le Covid certes en moindre proportion mai tout de même. De plus les vaccins sont moins efficaces vis à vis des variants qui se développent, donc pourquoi la France impose-t-elle des tests PCR/antigénique au retour de pays verts (sans seuil épidémique) pour les citoyens non vaccinés?

Les personnes vaccinées peuvent aussi être infectée par le Covid selon une étude de l'université d'Oxford

«Le vaccin est effectué de manière intramusculaire, il induit donc une réaction immunitaire généralisée. Celle-ci réduit le risque de développer des symptômes, mais n’empêche pas forcément l’entrée du virus et sa multiplication au niveau des muqueuses nasales», explique Blaise Genton, chef de la policlinique de médecine des voyages et vaccination à Unisanté cité par le Temps.

Selon une étude publiée par l'université d'Oxford, le vaccin a permis de réduire de 60% les infections par rapport au groupe placebo mais les vaccinés sont bien infectés et peuvent donc transmettre eux aussi le virus. Alors pourquoi la France n'oblige-t-elle pas aussi les personnes vaccinées à faire un test PCR/Antigénique de retour d'un pays vert? C'est ridicule.

Moderna a fait le même constat, le vaccin réduit l'infection mais ne l'annule pas. Lors de l’injection de la seconde dose de son vaccin, 38 personnes infectées mais sans symptômes ont été identifiées dans le groupe placebo, contre seulement 14 dans le groupe de personnes vaccinées, soit trois fois moins. Mais il y a eu tout de même beaucoup de personnes vaccinées avec deux doses et infectées.

Les vaccins ne protègent donc qu'en partie d'une infection au Covid. Au Parisien, le réanimateur Jean-Michel Constantin a rappelé qu'une fois vacciné, il est toujours possible d'attraper une «forme carabinée de la maladie», ou même, pour les jeunes le Covid long. Les vaccins protègent avant tout des formes graves et ne doivent pas inciter les gens à relâcher leur vigilance comme l'explique cet article du Figaro sur le syndrome du vacciné.

Jean Asselborn s'insurge contre cet arrêt de la libre-circulation dans l'espace Schengen

Le Ministre des Affaires Etrangères du Luxembourg Jean Asselborn s’est récemment insurgé contre cette situation de restrictions de voyage généralisées.

« Cela a commencé avec les attentats terroristes de 2015, la crise migratoire et maintenant le Covid et nous sommes pratiquement dans une situation où la libre-circulation est une exception, de plus en plus de restrictions sont désormais introduits. Et maintenant nous avons vu à maintes reprises que de plus en plus de pays demandant que des restrictions puissent être introduites à tout moment et sans motif précis par leur gouvernement. C’est en fait la mort de l’espace Schengen » relate un article de RTL.

Traverser l’Europe en road trip, visiter plusieurs pays deviendra quasiment impossible cet été à moins de braver les lois pour les personnes non vaccinées. Une situation inimaginable en Europe et qui fait penser aux heures sombres de la première moitié du XXème siècle.

Rappelons que l’accord sur l’espace Schengen a été signé le 14 juin 1985 par la France, l’Allemagne, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas et que les frontières ont été levées le 19 juin 1990.

Seuls la Belgique et le Luxembourg laissent entrer les voyageurs sans tests PCR/antigénique en zone Schengen et hors aéroport

A ce jour le lundi 21 juin 2021, les seuls pays de la zone Schengen à respecter ces accords sont la Belgique et le Luxembourg en n’obligeant pas à présenter de tests PCR/antigénique pour les voyageurs par voie terrestre. Mais même ces pays demandent des tests pour des voyages en avion!

Dans les autres pays les tests PCR sont obligatoires, une ineptie alors qu’en interne dans tous les pays de l'espace Schengen on peut circuler librement entre zones à faible ou à fort taux épidémique. La mise en place de restrictions pouvait se justifier quand l’épidémie était en plein ascension mais actuellement, la plupart des pays européens sont bien en dessous des seuils épidémiques. Le nationalisme le plus bête est de retour et les vaccins sont présentés comme la solution unique pour mettre fin à l'épidémie. Un peu de raison serait bienvenue...

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

Recevez notre Newsletter !