Partagez cet article :
Melia, le groupe leader en Espagne, avec 376 hôtels et 99 337 chambres poursuit sa course au développement en France et en Europe tout en mettant l'accent sur le digital...

melia paris la defense

Pour la célébration de ses 60 ans d’existence, le premier groupe espagnol et 3ème groupe européen a décidé d’accélérer son développement ( 25 hôtels ouverts en 2016, 64 dans les trois prochaines années ). Pour rentrer dans le top 15 des plus puissants groupes hôteliers au monde, le groupe familial majorquin a effectué depuis quatre ans un changement complet de stratégie. Historiquement propriétaire de la totalité de ses hôtels, il s’est transformé en un groupe asset light comme Accor, en opérant uniquement les hôtels en contrat de gestion, en apposant ses marques sur des hôtels soigneusement sélectionnés et en faisant appel à des investisseurs .

Ce nouveau modèle économique accompagné d’une remise à plat de ses marques, lui a permis de les repositionner pour que chacune d’entre elles réponde à une clientèle spécifique.

En France, par exemple, où le groupe possédait déjà des hôtels sous les marques Melia et Tryp by Melia , le groupe a ouvert en 2015 un nouvel établissement cœur du quartier d’affaires de la Défense, devenant l’hôtel emblématique du groupe à Paris.

Fréquenté à 80% par une clientèle d’affaires, le Melia la Défense comprend 369 chambres dont 93 au Level, sorte d’ hôtel privé dans l’hôtel ainsi que le Skyline, un bar situé au 19ème et dernier étage avec vue sur l’Arc de Triomphe..

alfredo aznar melia parisDans le même temps, Innside by Melia, une autre enseigne plutôt lifestyle, dont les caractéristiques sont proches des enseignes AC Hotels et Indigo de IHG devrait ouvrir sur Roissy en 2017. Destinée aux millenials, cette marque propose d’autres codes et d’autres services :  lounge convivial, bar à cocktail, cuisine sophistiquée, chambres design et salles de bains modernes signées par des designers.

Par ailleurs un programme de rénovation important est prévu dans l’hôtel Melia Vendôme qui devrait devenir un Gran Melia, en catégorie 5* , des travaux qui devraient représenter avec un investissement de plusieurs millions d’euros : «  ce devrait être du même niveau que ce que nous avons fait pour le Gran Melia Palacio de los Duques de Madrid où nous avons investi 21 millions d’euros »  précise Alfredo Aznar, le directeur général France (en photo ci-contre). Le Tryp Opéra devrait entamer également en 2017 des travaux pour créer un nouveau lounge au rez-de-chaussée, alors que le Melia Colbert, devrait débuter parallèlement la rénovation de toutes ses chambres.

Pour bien prendre le virage du numérique, Melia a lancé un plan digital ambitieux, s’étalant sur trois ans : le groupe va y investir environ 100 millions d’euros. Cette transformation digitale vise à améliorer le niveau de rentabilité des hôtels et à augmenter le prix moyen : Melia va modifier son site internet, et va proposer de nouveaux services orientés vers les réseaux sociaux.

Un exemple de ce focus sur le digitale est le lancement en 2012 du premier hôtel Tweet au monde, le Sol Wave House Mallorca : dans cet établissement tous les clients peuvent accéder à une communauté virtuelle créée sur Twitter.

Enfin Melia s’est aussi attelé à la refonte de son activité d'hôtellerie de loisirs et mène un vrai travail de montée en gamme de ces hôtels.

C’est le cas dans la station balnéaire de Magaluf ,à Majorque, où avec la participation des collectivités locales, les hôtels proposent désormais une expérience unique au cœur d’un parc d’attraction: cela a permi à l'établissement d’enregistrer les meilleurs RevPar de Majorque tout au long de l’été avec des hausses de +18,6% en juin, +17,8% en juillet et +14,7% en août par rapport à 2015 contre des hausses moyennes à Majorque se situant entre 7 et 14 % en général.

Le groupe familial Melia a su habilement se repositionner dans un contexte mondial totalement transformé.

www.melia.com

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: