Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

Un article très intéressant de la BBC indique que les hauts niveaux de pollution à Pékin font fuir les expatriés…Un exemple à méditer pour l'agglomération parisienne qui met les bouchées doubles sur ce thème.

 

Un article très intéressant de la BBC indique que les hauts niveaux de pollution à Pékin font fuir les expatriés…Un exemple à méditer pour l'agglomération parisienne qui met les bouchées doubles sur ce thème.

Le dimanche précédent la COP21, les autorités de Pékin ont émis une alerte orange à la pollution qui s'est prolongée plusieurs jours. Désormais c'est même une alerte rouge qui a été émise pour la première fois à Pékin mardi 8 décembre.

La capitale a été mise quasiment en sommeil mardi alors que les écoles et les travaux publics ont été fermés suite à la mise en place de cette alerte maximum:  le nombre de voitures sur les routes a été limité et les gros camions (comme les camions poubelle) ont été bannis de la circulation. Les feux de bois et les barbecues sont également interdits.

Selon l'ambassade américaine à Pékin la qualité de l'air a été qualifiée de «très mauvaise pour la santé» avec des niveaux 10 fois supérieurs aux niveaux recommandés par l'organisation mondiale de la santé. Cette pollution récurrente n'a pas qu'un impact sur la santé des citoyens. Elle commence à inquiéter sérieusement les expatriés, ce qui pourrait avoir un impact à long-terme sur l'activité économique.

La BBC a publié un article cette semaine sur les expatriés qui mettent un terme plus tôt que prévu à leur séjour à pékin du fait des hauts niveaux de pollution.

«Nous devions rester 6 ans, mais la pollution a fait pencher la balance. Il n'est pas sain pour notre bébé de 2 ans de jouer dehors et la pollution limite ce que nous pouvons faire en tant que famille» a déclaré une mère expatriée de 2 enfants vivant à Pékin.

Un sondage réalisé par la Chambre de Commerce Américaine de Pékin indique que pour 48% des sondés les problèmes de qualité de l'air rendent difficiles le recrutement ou la fidélisations de dirigeants. A l'heure de la concurrence croissante des mégalopoles du fait de la mondialisation (tant au niveau du tourisme que du Business), la pollution devient un critère prépondérant.

A ce titre d'ailleurs, Paris n'est pas très bien placée et devrait sans doute faire plus d'efforts dans ce sens: un ballon du CNRS a mesuré la pollution pendant 18 mois et l'on a pu estimer ainsi qu'un parisien inhale 100000 particules à chaque respiration. Cela a relancé l'idée de nouvelles mesures comme la fin du diesel en 2020, la mise en place de zone à faible émissions et la circulation alternée, une mesure logique, durant les pics de pollution.

La Maire de Paris a lancé d'ailleurs intelligemment lancé quelques pistes, qui même si elles font bondir certains industriels (qui ne voient pas les opportunités des énergies vertes) semblent logiques vis à vis de l'impact sur la santé et le Business de ce mal moderne.

Dans son plan vélo 2014-2020, la mairie de Paris vise un taux d'utilisateurs de 15%.

Le plan prévoit notamment la refonte des pistes cyclables. Plusieurs axes comme le boulevard Saint-Michel, l'avenue de la République et le boulevard Voltaire vont être longés de pistes cyclables (sur les trottoirs on espère vu le trafic!). Dans le cadre de ce plan, la ville a également promis de densifier l'offre de place de stationnement pour les vélos.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

SONDAGE

Etes-vous en faveur d'un passeport vaccinal Covid pour voyager?

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Booking.com
 
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: