Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Lufthansa a annoncé ce jour le rachat d'une grande partie des actifs d'Air Berlin. Business Traveller France vous en dit plus sur l'impact du rachat pour les passagers et le marché aérien européen...

« Ce jour est une date importante dans l'histoire du groupe Lutfhansa » a déclaré Carsten Spohr le président de Lufthansa.

Lufthansa va racheter la compagnie aérienne autrichienne NIKI, la compagnie LG Walter ainsi que plus de la moitié de la flotte d'A320 d'Air Berlin. Lufthansa va également s'emparer des créneaux horaires correspondants aux aéroports de Berlin Tegel et Düsseldorf.

Lufthansa rachète ainsi 81 des 144 avions d'Air Berlin et va intégrer environ 3000 personnes de la compagnie sur un total de 8000 employés.

Les négociations entre Air Berlin et Easyjet seraient par contre toujours en cours.

L'accord entre Air Berlin et Lufthansa a été chiffré officiellement cet après-midi à 210 millions d'euros.

En début de semaine Air Berlin a indiqué qu'elle suspendait l'ensemble de ses vols le 28 octobre 2017.

La suspension des vols d'Air Berlin est un événement majeur sur le marché aérien européen alors qu'Air Berlin était la seconde compagnie allemande après Lufthansa et la 7ème d'Europe. Elle transportait chaque année environ 30 millions de passagers avec un part de marché d'environ 28% à Berlin. Air Berlin avait été fondée en 1978.

Durant son dernier exercice fiscal (2016), Air Berlin avait réalisé un chiffre d'affaires de 3,8 milliards d'euros en enregistrant une perte de -667 millions d'euros.

Quel impact pour le marché et les passsagers?

 En reprenant 81 avions sur 144, Lutfhansa va profiter des créneaux associés dans les aéroports ce qui va permettre au groupe Lufthansa d'augmenter fortement ses parts de marchés à Berlin Tegel mais aussi à Düsseldorf. Ces avions seront intégrés à sa filiale low-cost Eurowings.

La Commission Européenne a 25 jours pour donner son feu vert et 90 autres jours peuvent être nécessaires pour étudier l'offre plus en détail si nécessaire. Pendant ce temps l'activité sera gélée.

Du fait de la suspension des opérations d'Air Berlin le 28 octobre, les 100000 billets émis pour des voyages après cette date vont perdre leurs validité et vont être perdus par les passagers.

Pour les billets achetés après le 15 août un remboursement sera cependant possible. Si les billets ont été achetés par carte bancaire, les émetteurs de carte pourront éventuellement demander le remboursement des montants pour cause de faillite. Le code AB de la compagnie sera par ailleurs supprimé des GDS. 

On ne sait pas si des remises, des vouchers ou des compensations pourront être accordés par Eurowings (qui va reprendre certains vols) aux passagers.

Les compagnies NIKI et LG Walkers au contraire conserveront leurs codes et leurs opérations.

Le CEO de Lufthansa a estimé qu'il faudrait 6 à 9 mois pour que la compagnie reprenne l'ensemble du trafic des 81 avions d'Air Berlin de manière normale. 

Il a par ailleurs ajouté que cette opération ne devrait pas faire augmenter les tarifs car Lufthansa doit faire face à une forte concurrence au niveau mondial.

Le marché boursier estime cependant que cette opération est très favorable au groupe : les actions Lufthansa ont flambé ce jour en bourse.

En rachetant Air Berlin, Lufthansa efface d'une certaine manière les séquelles de la seconde guerre mondiale et une situation qui était une exception en Europe: la compagnie allemande était peu présente dans la capitale du pays réunifié.

Il n'y avait d'ailleurs que peu de vols directs entre la France et Berlin ce qui a commencé à changer. Les deux hubs long-courriers de Lufthansa resteront Francfort et Munich mais la ocmpagnie va fortement développer ses routes domestiques et moyen-courriers au départ de Berlin.

Eurowings, la low-cost du groupe Lufthansa sera en charge de ce développement au niveau moyen-courrier comme long-courrier. En effet, les vols directs récemment annoncés par Lutfhansa entre Berlin et New York seront transférés à Eurowings l'an prochain.

Le groupe Lutfhansa détient désormais Brussels AIrlines, Austrian Airlines, Swiss, Eurowings et une grande partie de la flotte d'Air Berlin depuis ce jour. Ce qui va renforcer sa position au sein de la première économie européenne.

Cet investissement a aussi un impact au niveau des alliances aériennes. Air Berlin était membre de oneworld (Lufthansa de Star Alliance) et l'alliance perd ainsi un membre européen important. Il est à noter que le groupe Lufthansa est toujours en lice au niveau du dossier Alitalia...  

www.lufthansa.com

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut