Partagez cet article :

museedeflandre-cassel

Le musée départemental de Flandre à Cassel doit rouvrir le 23 octobre prochain après une rénovation qui aura coûté 11 millions d'euros. Le musée était fermé depuis plusieurs années mettra en avant la culture et les peintres flamands. Une bonne introduction à cette belle région à visiter de toute urgence!

Le musée est logé au sein de l'hôtel de la Noble-Cours de Cassel dans le département du Nord, typique de l'architecture flamande avec ses briques jaunes et rouge. Cassel est une petite ville située à mi-chemin entre Lille et Dunkerque.

L'édifice servait avant la révolution de châtellenie et c'était là qu'était rendue justice avant de devenir la quartier général du Maréchal Foch durant la Première guerre mondiale.

Les visiteurs pourront admirer des oeuvres d'Art anciennes (maître de Francfort, Kerricx, Téniers, Savery, Bafcop…) ou d'Art Contemporain (Copers, Ruiz Vida, Stega, de Cordier, Van Caeckenberg).

La visite du musée présente les différents visages de la culture flamande comme l'esprit frondeur, la religion, la dérision, les paysages: soumission…

Elle met en avant quatre thèmes: soumission et colère (batailles…), entre terre et ciel (paysages et religion), mesure et démesure (cabinet de curiosité) et ostentation et dérision où sont exposés des doubles des géants de Cassel.

Le musée permet de comprendre  un peu mieux l'âme de la Flandre française plus tournée vers la Belgique que vers la France et où les bourgeois négociaient traditionnellement avec les anglais (pour acheter la laine et revendre les tissus) et l'empire de Charles Quint.

En 1525, François Ier, battu à la bataille de Pavie, dû rendre la souveraineté du Comté de Flandre lors du Traité de Madrid qui devint espagnol pendant plus d'un siècle. Les espagnols apportèrent une partie de leur culture pour créer un mode de vie unique comme les géants, traditionnellement associé au Nord mais dont l'origine viendrait des fêtes espagnoles.

Les Pays-Bas espagnols comprenaient alors la Belgique (hormis Liège), le Luxemebourg, l'actuelle Belgique et une partie du Nord-Pas-de-Calais.

Puis la région a été divisée autant pour des raisons politiques que religieuses: la frontière entre la Belgique et les Pays-Bas marque en effet les territoires des religions protestantes et catholiques lors de la proclamation de l'indépendance des Provinces-Unies (actuels Pays-Bas) en 1581, les Pays-Bas du Sud (actuelle Belgique et Flandre française, soit une partie du département du Nord actuel) restant sous domination espagnole.

Suite à la bataille de la Peene à Noordpeen en 1677,  la région la plus occidentale de la Flandre (dont les châtellenies de Cassel, Bailleul et Ypres) est annexée au royaume de France en 1678 par le Traité de Nimèque. Puis de nombreuses guerres marqueront la région particulièrement la Première Guerre Mondiale avant que d'autres batailles d'arrière garde y sévissent comme ces querelles stériles, inutiles et improductives entre Wallons et Flamands que subit actuellement la Belgique.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Aller en haut