Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

richard-grant-ecrivain

L’auteur anglais Richard Grant vient de publier un livre fascinant sur les montagnes du nord du Mexique intitulé «un gringo dans la Sierra Madre». L’auteur y relate ses aventures rythmées de fêtes, d’amitiés, d’alcools, de drogue et parfois de violence. A lire avec modération!


Richard Grant était à Paris cette semaine pour présenter son ouvrage sur la Sierra Madre, terre de Pancho Villa, dernier refuge des Apaches et le territoire des nouveaux desperados, qui vivent grâce à la seule culture qui paient, «la sola cultura que paga» comme le disent les habitants, en référence à la culture de la Marijuana.

«J’ai toujours été fasciné par le Far-West J’ai lu des dizaines de livres sur le sujet. Mon voyage dans la Sierra Madre en 2006, était un peu un voyage nostalgique: les habitants y vivent comme à l’époque du Far West américain. La loi du plus fort y règne de même que le machisme et les armes à feu. Mais c’était également un voyage dans le futur: la violence qui régnait dans la Sierra Madre à l’époque s’est depuis étendue à tout le Mexique» explique Richard Grant.

«Il y a toujours eu de la violence dans la Sierra Madre comme au Far West mais la drogue, l’alcool et l’argent, qui permet d’acheter des AK47  ont amplifié ce phénomène» précise-t-il.

L’auteur a vu la violence de près et même la mort alors qu’à la fin de son voyage il a été pris dans une véritable chasse à l'homme dont la seule justification était pour ces hommes «de faire plaisir à la gachette!»

«A la fin de mon voyage j’ai entendu parler d’un centre touristique qui en fait n’avait pas encore ouvert et je me suis égaré dans un hôtel où deux individus m’ont d’emblée menacé. J’ai vu tout de suite dans leurs yeux qu’ils voulaient vraiment me tuer. J’ai essayé de sympathiser pourtant mais rien n’y a fait. J’ai passé la nuit dans la forêt traqué comme une bête».

Malgré cet événement sinistre, le livre est néanmoins une ode à l’aventure, à la liberté et à l’amitié, Richard Grant ayant fait de nombreuses rencontres enivrées et parfois même…cocainées.

Le lecteur se réjouit avec délectation, au fil de sa prose, de son enthousiasme communicatif pour ce voyage sans foi ni loi.

Sur les traces Jack Kerouac, Richard Grant est comme ses personnages: extrême.

richard-grant-gringo-sierra-madreDe notre côté on a adoré cet ouvrage, même si la culture anglo-saxonne pointe parfois un peu trop son nez dans l’écriture de l’écrivain, notamment lorsqu’il explique que les lois fonctionnent aux Etats-Unis contrairement au Mexique.

Il oublie alors de préciser que les consommateurs américains de drogue sont sans doute les premiers responsables de la violence qui sévit actuellement au Mexique, situé trop loin de Dieu et trop près des Etats-Unis!

A part cela nous vous conseillons vivement ce livre à l’allure de road movie notamment pour les rencontres de l'auteur avec les habitants de ce pays qui se révèlent tour à tour machos, grands buveurs, fêtards, hospitaliers, endurants (ne pas louper le passage sur les Taharumaras qui grillent tous les concurrents d'une course de plus de 100 kms avec de simples pneux en guise de chaussures) et parfois seulement dangereux, hormis pour les touristes (en lisant le livre vous comprendrez pourquoi)!

A ce titre, d'ailleurs, attention aux mulets!

Une randonnée en mulets est sans doute l'un des plus grands risques que l'auteur ait encouru durant son voyage dans les chemins de la Sierra Madre comme l'explique un de ses amis Joe Brown:

«le cheval est un animal noble qui accomplit sa tâche avec grâce. Un mulet attend toute sa vie l'occasion de tuer un homme».

Voila vous êtes prévenus!

Informations Pratiques: Un Gringo dans la Sierra Madre est édité chez 13ème note édition. Il est vendu au tarif public de 19,50 euros TTC.

http://www.13enote.com/

http://www.richardgrant.us/

  

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS