Partagez cet article :

bangkok-inondations-octobre2011

Même si le centre-ville de Bangkok reste pour le moment à l'abri des eaux, les inondations continuent de s'étendre: l'eau a atteint la proximité immédiate de l'aéroport de Don Muang (d'où sont opérés uniquement des vols domestiques). Une situation qui pénalise l'industrie du tourisme alors que 25% des voyageurs ont décidé d'annuler leurs voyages. Pourtant la plupart des sites touristiques du pays sont épargnés par les inondations.

25% des touristes auraient annulé leurs voyages selon les chiffres de l'autorité du tourisme de Thaïlande divulgués par l'AFP.

Selon l'Association des agents de voyages thaïlandais, les réservations seraient même ne bais de 70% par rapport à l'année passée.

Hormis, les problèmes sanitairs et sociaux, les inondations pourraient donc avoir de graves conséquences sur le tourisme, la principale activité économique du pays.

Pourtant il est important de préciser aux voyageurs que la majorité des sites touristiques du pays comme les stations balnéaires (Phuket, Koh Sa Mui) et les sites historiques n'ont pas été touchés par les inondations hormis Ayuttaya.

A Bangkok, pour le moment le centre-ville est épargné mais les inondations continuent de progresser.

Dimanche soir, la Bangkok Metropolitan Administration a émis une alerte aux inondations pour 6 nouveaux quartiers: Din Mueang, Lasksi, Bang Khen, Chauchak, Bang Sue et Sai Mai.

Le gouverneur de Bangkok a demandé aux résidents d'enlever leurs affaires de leurs maisons et d'abriter leurs voitures en les garants aux étages supérieurs des parkings proposés par l'administration.

L'administration a également indiqué qu'elle allait faire le possible pour éviter que les palais royaux soient inondés.

Les inondations se rapprochent dangereusement de l'aéroport de Don Muang

Cependant la situation s'aggrave alors que les eaux auraient atteint les abords de l'aéroport de Don Muang aujourd'hui sans perturber pour le moment les vols. Don Muang est l'ancien aéroport international de Bangkok et accueille les vols domestiques. Il est utilisé par deux compagnies locales Nok Air et One-two-go airlines.

Selon le site www.Pantip.com, le niveau de l'eau atteindrait 10 à 20 cms en face de l'aéroport.

La première ministre a demandé au ministre de la Défense ce vendredi de mettre en place un plan de protection de 24 heures pour les lieux les plus importants de la ville dont le bâtiment du parlement, la maison du gouvernement et les centrales électriques.

Par ailleurs, 3 avions C130 se tiennent prêts à évacuer les patients d'hôpitaux vers des zones non inondées.

La première ministre de Thaïlande a demandé  jeudi aux autorités d'ouvrir les 200 écluses qui régulent les 200 canaux de la ville pour permettre à l'eau de s'écouler du nord de la ville..

Les écluses avaient été fermées pour ne pas permettre à l'eau d'aller jusqu'au centre-ville Bangkok mais cela n'a fait qu'empirer les inondations au nord de la mégalopole.

Ces derniers jours, plus de 1000 bateaux pompaient l'eau de la rivière Chaopraya vers le golfe de Thaïlande.Des quartiers périphériques ont déjà été en partie submergés par les eaux notamment près de la rivière Chaopraya.

De nombreux résidents ont disposés des sacs de sable près des berges pour contenir l'élévation des eaux.

Au nord de Bangkok, le quartier de Pathum Tani notamment est inondé et plusieurs routes ont été submergées par les eaux ce qui a créé d'importants embouteillages.

La zone industrielle de Navakom à 45 kms au nord de la ville a été évacuée: à certains endroit le niveau de l'eau atteignait 2 mètres.

Pour le moment, le centre-ville de Bangkok reste encore épargné, mais pour combien de temps encoré

La première ministre, Yingluck Shinawatra, est venu visiter la capitale dimanche en assurant que le centre-ville ne serait pas touché par les inondations: rien n'est moins sûr aujourd'hui.

Les fortes pluies qui durent depuis 3 mois ont tuées selon les derniers bilans au moins 342 personnes selon le département de prévision des catastrophes.

Les hôtels se préparent au pire

Les hôtels du centre-ville n'ont pas été touchés par les inondations mais ils se préparent à toute possibilité en stockant de l'eau et de la nourriture, des sacs de sable et de l'essence pour alimenter des générateurs au cas où il y aurait des coupures de courant.

Selon un porte-parole de l'hôtel JW Marriott de Bangkok, l'hôtel affiche cependant toujours des taux d'occupation de 85%.

Le département des relations publiques du gouvernement métropolitain de Bangkok a indiqué que 7 quartiers de Bangkok risquaient d'être inondés et que le niveau de l'eau pourrait dépasser les murs du bâtiment qui abrite les bureaux de l'administration de la ville.

Quid si l'aéroport de Suvarnabhumi fermé

Au niveau de l'aérien, pour le moment les vols de Cathay atterrissent normalement. Singapore Airlines et Thai Airways n'ont pas publié de communiqués sur les événements et le site de l'aéroport de indique que la plupart des vols au départ et à l'arrivée sont opérés normalement.

Selon Roger Wu, un voyageur de Hong Kong qui s'est rendu en Thaïlande cette semaine, « la plus grande crainte des voyageurs sur palace est que l'aéroport de Suvarnabhumi (qui opèr les vols internationaux) soit inondé et qu'ils ne puissent plus rentrer chez eux».

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

Aller en haut

Réservez un vol en éco premium !