Partagez cet article :

Uber vient d'annoncer qu'elle allait tester des services de taxis aériens à Melbourne en 2020...

Et non ce n'est pas de la science fiction! Uber va bien tester un service de taxis aérien à Melbourne en Australie ainsi qu'à Dallas et Los Angeles aux Etats-Unis.

Cette dernière ville n'a pas été choisie au hasard alors que ses freeways ( autoroutes ) sont réputées pour être très embouteillées. Mais l'Australie est aussi touchée par les embouteillages: ils couteraient chaque année environ 16,5 milliards de dollars au pays et 30 milliards si rien n'est fait d'ici 2030.

Uber prévoit ainsi d'ouvrir un service de « skyports » dans certaines villes qui deviendront des hubs pour les clients souhaitant tester ce nouveau service.

Uber Air devrait être selon la compagnie aussi bon marché que les services d'Uber au sol.

Les vols seront opérés par des véhicules électriques. Uber travaille actuellement avec deux fabricants : Embraer et Pipistrel Aircraft ainsi qu'avec la NASA et l'US Army. Ces partenaires visent à développer des taxis aériens et un laboratoire devrait être ouvert à Paris.

Suite à une période de tests, Uber prévoit de commercialiser les taxis aériens en 2023 : cette date est-elle trop optimiste?

Selon Eric Allison, directeur de la division Uber Elevate, un trajet de 19km depuis le centre des congrès et l'aéroport prendrait 10 minutes contre 1h en voiture.

Uber travaille également avec des sociétés australiennes comme Macquarie Capital, Telstra et Scentre Group, ainsi qu'avec des partenaires existants comme l'aéroport de Melbourne pour développer les infrastructures nécessaires et les réseaux de télécommunication afin de créer un réseau aérien citadin.

« Depuis que nous sommes entrés en Australie en 2012, les australiens ont plébiscité le service. Aujourd'hui 3,8 millions d'australiens utilisent Uber...et les gouvernements dans le pays ont reconnu l'importance de notre service pour le futur des transports dans les villes...Melbourne est la 3ème ville idéale pour le lancement d'Uber AIr. D'autres villes devraient suivre prochainement » a assuré Susan Anderson, directrice régionale pour l'Australie, la Nouvelle-Zélande et l'Asie du Nord chez Uber.

Il est à noter qu'Uber travaille également avec Toyota pour développer des voitures autonomes.

www.uber.com

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: