Partagez cet article :
L'aéroport d'Orly

Cela fait presque trois mois qu’Orly n’a pas accueilli de passagers. Aujourd’hui, le groupe ADP rouvre cet aéroport au sud de Paris et s’apprête à accueillir près de 8000 passagers, contre 100000 habituellement.

Le 1er avril dernier, l’aéroport fermait ses portes au public. Jamais Orly n’avait vécu une aussi longue fermeture depuis sa création en 1961.

Ce vendredi 26 juin, Orly est enfin ouvert au public, mais ce n'est plus le même aéroport. 

Ainsi Orly ne prévoit d'accueillir que 70 vols contre 600 habituellement avec 25 destinations desservies principalement en Corse, en Europe et en Outre-Mer.

70 vols prévus contre 600 habituellement. Seulement 25 destinations sont pour l’instant desservi, principalement en Europe et en Outre-Mer.

La réouverture s’annonce donc très progressive, alors que les autres secteur (1,2, et 4) attendent que la demande s’amplifie. Toute la problématique est fondée sur cette question, les passagers vont-ils revenir ?Pour le moment seul le trafic court-courrier semble reprendre légèrement. Le trafic long-courrier reste au point mort selon la IATA. L'aéroprot prévoit cependant la réouverture de nombreuses lignes cet été vers les patys suivants : Albanie, Canada, Cote d'Ivoire, Allemagne, Algérie, Espagne, Royaume-Uni, Guyane française, Guadeloupe, Grèce, Croatie, Hongrie, Israël, Islande, Italie, Liban, Maroc, Martinique, Pologne, Portugal, Ile de la Réunion, Tunisie, Turquie et Etats-Unis

Nouvelles procédures de sécurité à Orly

Pour sa reprise, l’aéroport s’est engagé à suivre une politique sanitaire exemplaire pour rassurer les voyageurs :  « la préoccupation sanitaire est là. Nous avons 150 distributeurs de gel hydroalcoolique. Nous avons des équipes qui mettent du produit virucide dans l'aéroport plusieurs fois par jour », a-t-il rassuré. 

« Dès ce matin, lorsque vous partirez sur Air Caraïbes, vous serez invités à réaliser un test PCR au départ et vous aurez les résultats à l'arrivée », a affirmé le PDG des Aéroports de Paris, Augustin de Romanet à RTL. Cela ne va sans doute pas rassurer les voyageurs, la quarantaine possible à l 'arrivée étant un fort frein au voyage comme l'a rappelé la IATA.

La réouverture est un soulagement pour l’aéroport qui va sans aucun doute mettre des années à rattraper le retard dû à l’arrêt total son activité mais reste loin de la situation « avant Covid ».

« Avant la crise, Orly accueillait entre 80000 et 100.000 passagers et de 600 à 650 vols par jour, contre 70 vols ce vendredi, rappelle Edward Arkwright, directeur général exécutif du groupe ADP aux Echos.

Transavia a eu l’honneur du premier décollage

C’est un spectaculaire « water salute » qui a accompagné le décollage du vol Transavia à destination de Porto ce matin à 6h. Une véritable arche d’eau, formée par les canons à eau des pompiers de l’aéroport, a surgit au-dessus de l’appareil.

C’était la première fois qu’avion s’envolait depuis le tarmac d’Orly depuis le 31 mars.

Mais les vols Transavia vont reprendre de manière accrue les prochaines semaines. Près de 80% des destinations prévues initialement vont être desservies, soit plus de 50 destinations.

Dès aujourd’hui, la compagnie dessert : l’Albanie (Tirana), la Croatie (Split, Dubrovnik), l’Espagne (Malaga, Barcelone, Madrid, Séville, Palma de Majorque, Valence, Alicante, Ibiza, Mahon), la Grèce (Athènes, Thessalonique, Corfou, La Canée, Héraklion, Mykonos, Santorin, Kos, Kalamata, Rhodes, Zakynthos), l’Islande (Keflavik), l’Italie (Catane, Palerme, Olbia, Brindisi, Bari), les Pays-Bas (Amsterdam) et le Portugal (Faro, Lisbonne, Porto, Madère).

Il faudra en revanche attendre la réouverture des frontières et l’accord des autorités pour les vols au départ de l’Algérie (Alger, Oran, Constantine, Béjaïa, Tlemcen), du Liban (Beyrouth), du Maroc (Agadir, Casablanca, Essaouira, Fez, Nador, Oujda, Marrakech, Rabat, Tanger) et de la Tunisie (Tunis, Djerba, Monastir).

Une bonne nouvelle pour Air Caraïbes et French Bee

Les filiales du groupe Dubreuil se réjouissent de la réouverture de l’aéroport, qui leur permet de renouer contact après leurs destinations phares, les Antilles, la Guyane et la Réunion.

Les compagnies avaient déjà repris certains vols au départ de Charles de Gaulle depuis le 12 juin en attendant de pouvoir réinvestir leur aéroport initial.

Pour la réouverture du secteur 3 d’Orly, les vols d’Outre-mer qui reprennent sont les suivants : Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), Fort-de-France (Martinique), Cayenne (Guyane), Saint-Denis (La Réunion) et Saint-Martin (en correspondance via le réseau régional d'Air Caraïbes au départ de Pointe-à-Pitre).

Les compagnies ont même publié leurs programmes de vols de ce jour (voir ci-dessous). L'été 2020 va cependant être très spécial pour Orly comme pour l'ensemble du secteur aérien avec une reprise en catimini et une rentrée qui s'annonce difficile avec la menace qui plane à l'automne d'une seconde vague de l'épidémie...

Infos complémentaires :

Les vols Air Caraïbes au départ de Paris-Orly :


•    TX540 - Départ à 10H50 à destination de Pointe-à-Pitre
•    TX542 - Départ à 14H40 à destination de Pointe-à-Pitre
•    TX510 - Départ à 12H20 à destination de Fort-de-France
•    TX570 - Départ à 13H00 à destination de Cayenne

Le vol French bee au départ de Paris-Orly :
•    FBU700 – Départ à 16h30 à destination de Saint-Denis de La Réunion

Les vols d'Air Caraïbes à destination de Paris-Orly
•    TX5615 – Arrivée de Fort-de-France à 10H50
•    TX5643 – Arrivée de Pointe-à-Pitre à 10H10

Le vol French bee à destination de Paris-Orly :
•    FBU701 - Arrivée de Saint-Denis de La Réunion à 8H20

AIr Caraïbes précise que les mesures sanitaires restent en vigueur pour les passagers, à qui on conseille fortement de réaliser un test de dépistage du Covid-19 72h avant le départ au prix de 54 euros, remboursé par l’assurance maladie.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOTRE MAGAZINE EN FAISANT UN DON : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: