Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Vers la fin des trottinettes à Paris?

Vers la fin des trottinettes à Paris?

Les parisiens ont voté en grande majorité contre la fin des trottinettes électriques en libre-service. En Europe elles poursuivent leur développement notamment à Londres...

Une consultation avait été organisée par la Mairie de Paris pour s’opposer ou non aux trottinettes électriques en libre-service.

Les parisiens ont voté contre les trottinettes en libre-service à 89,03% mais avec seulement 8% des utilisateurs inscrits soit 103 084 personnes sur un million d’inscrits. Les trottinettes de Lime, Tire et Dott, les 3 opérateurs présents à Paris devraient donc disparaitre d’ici le 1er septembre 2023, le 31 août 2023 étant la date de la fin des contrats de ces entreprises avec la ville.

Elles ont été impliquées dans 408 accidents à Paris et avaient été critiquées pour leur abandon dans l’espace public mais surtout leur dangerosité alors que leurs utilisateurs les conduisaient sur les trottoirs pour le plus grand danger des piétons et notamment des personnes âgées.

Elles ont également été critiquée pour leur mauvais bilan carbone (ce qui arrivera sans doute un jour également avec les voitures électriques) avec entre 60 et 130 grammes de CO2eq/KM en prenant en compte tout le cycle de vie; ce qui dans le haut de la fourchette représente l’impôt d’un bus (15 grammes de CO2eq/par km pour le vélo et 10g de CO2eq/km pour le métro). Elles représentaient seulement 0,5% des déplacements à Paris sans rapport avec leur taux de nuisance pour le grand public.

Paris va ainsi devenir la première capitale d’Europe à interdire les trottinettes électriques, ce qui est sans doute liée à un problème de réglementation, les utilisateurs et les entreprises n’ayant pas été suffisamment sanctionnés. Ainsi une personne roulant sur un trottoir en trottinette peut engendrer des accidents très graves pour une personnes âgées mais cela était rarement sanctionné. La réglementation n’a pas su s’adapter assez rapidement à ces nouveaux modes de transports.

Berlin et Oslo  capitales de la trotinette électrique en Europe

Les trottinettes restent cependant très populaires en Europe. On estimait qu’il y avait 360000 trottinettes disponibles en Europe en 2021 selon Zag soit 600 flottes dans 300 zones urbaines de 26 pays.

Berlin et Oslo sont les villes dotées du plus grand nombre de trottinettes électriques en Europe suivies par Stockholm, Francfort et Rome. AU total l’Allemagne a le plus grand nombre de trottinettes d’Europe avec un tiers de la flotte européenne, l’Italie étant en seconde position avec 10% du total.

Il y a donc un fort potentiel de développement pour les sociétés de trottinettes électriques même si Paris a baissé les bras.

La société Lime a récemment levé 523 millions d’euros et se prépare à être introduite en bourse. Elle prévoit notamment de se développer fortement au Moyen-Orient.

Au Royaume-Uni et à Londres notamment l’approche a été bien différente de celle de Paris comme le note le Guardian. La ville de Londres qui a été plus prudente dans leur développement se prépare à renouveler des contrats en avril pour un an de plus. Le maire de Londres Sadiq Khan a déclaré qu’il souhaitait « plus de système de location sécurisés dans tout Londres…La réalité c’est que le génie est sorti de la boite, vous ne pouvez pas faire comme si les trottinettes n’avaient pas été inventées. C’est au Département du Transport d’accélérer la régulation, car c’est ce qui cause des problèmes. Nous ne voulons que la sécurité soit sacrifiée par les trottinettes illégales ».

La solution: des réglementations bien plus contraignantes comme pour des motos

Ainsi pour Paris des solutions auraient pu être trouvées: mettre en place des amendes très chère ou coercitives pour ceux qui roulent sur les trottoirs limiter les dépôts à certaines zones (comme pour les Velib), limiter les vitesses, faire porter des casques et équiper les trottinettes de plaques d’immatriculation…En effet site aux tests menée à Londres les accidents avec blessés pour les trottinettes sont 3 fois plus élevés qu’en vélo, d’où l’importance de porter un casque.

Certains acteurs du secteur dont Dott viennent d'ailleurs de publier des recommandations pour que les villes s'adaptent mieux aux usages des trottinettes électriques. Ils recommandent notamment le parking obligatoire dans des zones dédiées pour les grandes villes, des vitesses de 20/25km/h maximum et le port du casque.

SONDAGE
Les politiciens français sont-ils trop idéologiques, éloignés des réalités dans leur tour d'ivoire?
Newsletter
S'inscrire à la newsletter