Partagez cet article :

Selon Bernard Carayon, «en choisissant le panachage d’Airbus et de Boeing pour le renouvellement de sa flotte de longs courriers, Air France n’a pas fait le choix du courage commercial, en dépit de l’appel au bon sens qu’ont exprimé plus de 180 députés de toutes sensibilités (UMP, Nouveau Centre, PS et PC), appel explicitement soutenu par le Président de la République Nicolas Sarkozy.

La peur de ne pas paraître assez libéraux est la maladie infantile de beaucoup de chefs d’entreprises comme de responsables politiques, hélas.

50/50, c’est mieux que rien, certes, et notre appel, en ce sens, a sans doute évité un choix en faveur de Boeing qui, sans cet appel, aurait été massif.

Mais il eut été utile et symbolique qu’une compagnie, sortie du désastre financier par l’Etat français, « renvoie l’ascenseur » à un groupe européen, EADS, né d’une volonté politique et accompagné commercialement dans le monde par le Chef de l’Etat.

Ce ne sont pas les américains, disciples du patriotisme économique, qui auraient pu nous le reprocher, d’autant qu’Airbus rencontre des succès commerciaux auprès de toutes les compagnies du monde, justifiés par son avance technologique.

La semaine passée, Air France, a annoncé une commande mixte d'avions Boeing et Airbus pour sa flotte long-courrier (voir http://www.businesstravel.fr/2011091610523/newsflashes/newsflash/air-france-commande-110-avions-a-boeing-et-airbus.html).

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR CREER UN SUJET DANS LE FORUM OU ECRIVEZ UN COMMENTAIRE CI-DESSOUS :

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Aller en haut