Partagez cet article :
Plusieurs pays dont la Chine, la Russie et l'ancien président américain Jimmy Carter plaident pour une solution diplomatique entre les deux Corées. L'ancien président Jimmy Carter propose de remplacer le cesser le feu qui date de 1953 par un traité de paix…

La Russie, la Chine et l'ancien président américain Jimmy Carter ont plaidé pour une solution diplomatique à la crise qui sévit en Corée alors qu'une escalade des tensions pourrait avoir des conséquences dramatiques.

La séparation des deux Corées est née du partage du pays entre les vainqueurs de la guerre après la seconde guerre mondiale.

Depuis la guerre de Corée qui avait eu lieu de 1950 à 1953 un traité de paix n'a jamais été signé entre les belligérants.

D'où les frictions récurrentes entre les deux blocs.

L'ancien président Jimmy Carter pense qu'une solution aux querelles actuelles pourrait passer par un traité de paix en bonne et due forme pour remplacer le cesser le feu qui est en place depuis la fin de la guerre en 1953.

Il l'a indiqué dans un article publié par sa fondation cet été (https://www.cartercenter.org/news/pr/north-korea-081017.html).

Alors que le nombre de foyers de tensions a explosé dans le monde ces dernières années, le commerce mondial et le monde du tourisme ne peut se permettre d'une nouvelle crise en Asie. Pour le moment une compagnie coréenne présente en France nous a confirmé que la crise avait eu peu d'impact sur les réservations et vente de billets entre la France et Séoul. Au niveau de la Corée du Nord un embargo des voyages a été mis en place au départ des Etats-Unis pour les citoyens américains depuis le 1er septembre.

Rappelons que la guerre de Corée avait été dramatique pour le monde mais surtout pour les deux Corées.

Elle a été l'une des guerres les plus meurtrières au monde alors qu'on estime que 800000 militaires coréens du nord et du sud sont morts ainsi que 2/2,5 millions de civils dont environ 900000 en Corée du Sud.

La guerre a par ailleurs entrainé le départ de 3 millions de réfugiés : Séoul avait été détruite à 70%.

La Corée du Nord aurait perdu entre 1950 et 1953 environ 20% de sa population durant la guerre de Corée du fait notamment des bombardements au Napalm (citation du Général Curtis LeMayCurtis LeMay) contre 1,35% pour la France durant la Seconde guerre mondiale.

Lors d'un séjour à Séoul plusieurs personnes nous ont confiées que la guerre a décimé de nombreuses familles et qu'il était très difficile aujourd'hui de voir des membres de leurs familles de l'autre côté de la frontière.

Une solution pourrait venir d'une nouvelle Sunshine Policy entre la Corée du Nord et du Sud et d'un nouvel accord négocié entre les grandes puissances.

Une solution est d'autant plus urgente que les Jeux Olympiques d'hiver sont prévus en Corée du Sud à Pyeongchang du 9 au 25 février 2018...

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Aller en haut