Partagez cet article :
Un A340 d'Air France

Plusieurs compagnies aériennes dont Lufthansa tranforment leurs avions de transports de passagers en avions cargo pour livrer des marchandises cruciales pendant la crise...

Le transport de passagers est quasiment à l'arrêt chez les grandes compagnies aériennes européenns qui n'opèrent plus désormais que des vols de rapatriement ou des routes vitales. Ryanair a même annoncé la mise à terre totale de sa flotte comme Easyjet ou Transavia.

Face à cette crise sanitaire sans précédent les compagnies aérienes s'organisent.

Elles ont bien sûr demandé de l'aide aux états car l'addition va être salée mais elles cherchent aussi à utiliser leurs avions et à combattre l'épidémie.

Lufthansa transforme des avions passagers en avions cargo

Lufthansa a ainsi organisé des vols 100% cargo avec des avions normalement utilisés pour le trasnport de passagers. Ces vols visaient à importe du matériel de protection contre l'épidémie COVID-19.

Les soutes ont été utilisées de même que le plancher réservé habituellement aux sièges des passagers.

Lufthansa a été l'une des premières à annoncer la transformation de ses avions et d'autres compagnie s'y mettent. Austrian Airlines a opéré cette semaine un B777 vers Xiamen dont l'équipement médical a été livré à Rome après un arrêt à Vienne. On voit dans Une vidéo publiée sur Twitter que la compagnie a laissé les sièges de l'avion et a mis des colis dessus.

Air Canada a également mis en place des vols de fourniture médicale vers la Chine. De son côté, la compagnie grecque Aegean a annoncé qu'elle allait transformer 2 Airbus A320:321 passagers en version full cargo afin de stocker jusqu'à 170 M2 de matériel.

10 vols vont être effectués en partenariat avec Hellenic Petroleum afin d'importer du matériel médical de Chine. 

De son côté le fabricant Airbus a a précisé avoir livré 4 millions de masques en provenance de Chine en Espagne. Airbus a ajouté qu'elle allait apporter des masques en France, en Allemage, en Espagne et au Royaume-Uni via une nouvelle liaison entre la Chine et l'Europe.

Air France a transporté des masques pour LVMH

Air France nous a confié qu'elle étudiait comme Lufthansa la transformation d'avions de transport de passagers en avions cargo. La décision sera prise en début de semaine prochaine

Les avions doivent en effet être rentabilisés. Car normalement la moitié du trafic cargo est transporté via des avions de passagers. Mais comme il n'y a plus de passagers, les compagnies remplissent l'intégralité de l'avion pour rentabiliser les vols.

Edouard Philippe a annoncé que des avions cargo ont été affrétés pour aller chercher des masques en Chine : «les commandes sont passées, les avions sont affrétés. On peut évoquer l'image d'un pont aérien» a-t-il indiqué devant l'Assemblée.

Air France possède 2 avions B777 tout cargo. Ces deux avions volent normalement vers les Etats-Unis, l'Afrique et l'Océan Indien.

Air France a confirmé à Business Traveler France que deux vols sont programmés dans les prochains jours : le premier vol aura lieu le vendredi 26 février 2020 vers Shanghai avec un retour le 29 mars et le scond vol est prévu le 30 mars avec un retour le 1er avril.

Le premier vol qui a atterri dimanche a apporté 5 millions de masques dont 2,5 millions promis par LVMH.

L'Etat met en place un pont aérien avec Geodis

Ce samedi 28 mars, le Ministère de la Santé a confirmé la commande d'un milliard de masques même si aucun planning précis ni détail des commandes n'ont été communiqués.

56 rotations au total seront opérés vers la Chine. Quatre vols seront réalisés chaque semaine entre la France et la Chine avec des avions russes Antonov-124.

Le premier vol de ces Antonov a atterri ce jour à l'aéroport de Paris Vatry avec 10 millions de masques.

L'appareil opérés par Geodis pour le compte de l'Etat français. 4 aller-retours sont prévus chaque semaine. Les avions sont affrétés auprès d'une société russe basée à Krasniïarsk pour un mois avec une option pour un mois de plus.

Ces masques seront répartis dans les entrepôts de Santé publique France à : Marolles (Loir-et-Cher), Blanquefort (Gironde), Vatry (Marne), Longueau (Somme), Allauch (Bouches-du-Rhône) et Champonnay (Rhône). 

Le 26 janvier dernier, Agnès Buzyn, la Ministre de la Santé avait indiqué qu'il n'y avait pas de risque de pénurie : «nous avons des dizaines de millions de masques en stock en cas d’épidémie, ce sont des choses qui sont d’ores et déjà programmées. Si un jour nous devions proposer à telle ou telle population ou personnes à risque de porter des masques, les autorités sanitaires distribueraient ces masques aux personnes qui en auront besoin».

Le 18 mars dernier la Chine a envoyé 1 million de masques à la France pour combattre l'épidémie.

Ces masques ont sans doute été utilisés ces derniers jours.

Ces masques ont été donnés à la France par deux organisations caritatives chinoises selon l'agence de presse Chine Nouvelle. 

La pénurie de masques pour le personnel soignant en France est dramatique et montre l'impréparation des dirigeants de notre nation pour faire face à des épidémies de grande ampleur.

Dans les semaines à venir, la priorité doit être d'éviter la contamination des soignants pour que notre système de santé ne s'écroule pas d'où ce pont aérien.

De nombreuses entreprises chinoises ont indiqué qu'elles avaient des masques à disposition en Chine, la production ayant été fortement réhaussée pour faire face à l'épidémie dans le Hubei.

Mais la priorité doit être également de fabriquer ou d'acheter des tests car le confinement et l'achat de masques ne suffira pas.

A titre d'exemple l'Allemagne réalise 500000 tests par semaine actuellement alors que nous allons passer dans les prochains jours à 70000 tests par semaine soit 7 fois moins alors que le différentiel de population n'est que de 1,23.

Au Royaume-Uni, 3,5 millions de tests réalisables en 15 minutes vont être distribués aux citoyens britanniques présentant des symptômes et qui sont confinés à partir de la semaine prochaine. Ces tests seront livrés via Amazon ou seront disponibles en pharmarcie.

L'Espagne a par ailleurs annoncé l'importation de 6 millions de kits de dépistage et a commencé à distribuer le 21 mars 640000 kits de dépistage rapide (en 15 à 20 minutes) plsu 4 robots capables de tester 80000 tests en même temps. On en est encore bien loin en France et il est plus que nécessaire d'accélérer pour sortir du confinement.

Comme l'ont montrés les exemples de la Corée du Sud et Taïwan, il faut tester, isoler et suivre les malades et ceux qui les ont approchés.

La demande cargo s'est écroulée vers la Chine ces derniers mois du fait de la baisse de régime de l'économie dueà l'épidémie et au confinement de la région du Hubei.

Avec la reprise de l'économie en Chine et la fin du confinement dans le Hubei, le trafic cargo pourrait être une nouvelle opportunité pour les compagnies aériennes alors que de nombreux avions de transports de passagers sont mis à terre et attendent d'être utilisés.

Importons en masse masques, tests et réactifs!

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: