Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

Le Ministère de l'Economie et des Finances vient de mettre en place des mesures spéciales pour que le secteur du tourisme puisse faire face à la crise due au coronavirus...

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances a rencontré lundi les deux principaux syndicats d'agences de voyage en France : le SETO et les Entreprises du voyage. Une cinquantaine d'autres organisations représentants différents secteurs impactés par la crise ont également été reçus.

Le Ministère a donc décidé de mettre en place des mesures spéciales pour les entreprises du secteur des voyages comme :

- le report des charges sociales et fiscales par simple envoi d'un mail ; sont donc concernées sans que cette liste ne soit exhaustive le paiement des cotisations URSSAF (dont la taxation des CDDU), le paiement de l’acompte IS, la TVA,

- l’allégements des charges, et dégrèvements d’impôts au cas par cas s’il s’agit d’une question de survie pour l’entreprise,

- l’élargissement de la garantie de la Banque Publique d'Investissement pour les prêts de trésorerie, avec un accès facilité par un numéro vert,

- le recours facilité à l’activité partielle facilité avec un délai de traitement très raccourci. Celui-ci devrait être de 48h avec une acceptation tacite s’il n’y a pas de réponse dans les 4 jours.

Bruno Lemaire et Muriel Pénicaud ont également garanti la rétroactivité des prises en charge.

«A la demande des professionnels, il sera étudié très rapidement le relèvement
du taux de prise en charge par l’état du coût horaire du « chômage partiel » qui est actuellement de 7,74 euros/ heure pour les entreprises TPE/PME pour s’aligner sur le taux horaire du SMIC soit 10,15 euros/ heure» précise par ailleurs un communiqué des Entreprises du Voyage.

Les membres des Entreprises du voyage ont par ailleurs demandé au plus vite la création d’un fond de solidarité qui permettra au moment de la reprise d’accompagner les entreprises qui auront besoin de trésorerie.

«Le ministre n’a pour le moment pas envisagé un tel dispositif» indique les Entreprises du voyage dans un communiqué qui ajoute qu'il souhaite « la création du tout récent comité de filière puisse permettre une réelle coordination en cellule de crise des acteurs du tourisme et du voyage».

Les agences de voyage ont égénralement une rentabilité assez faible. 

Certaines grandes agences ont ainsi fait faillite ces derniers temps à l'image de Thomas Cook. La plus ancienne société de voyage fondée en 1845 au Royaume-Uni a mis la clé sous la porte en novembre 2019. Lors de l'annonce de sa faillite la compagnie avait pointé plusieurs facteurs comme sa dette, mais aussi les étés plus chauds qui incitent moins les voyageurs du nord à partir au sud, les réservations de plus en plus tardives, la concurrence féroce sur Internet…

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

SONDAGE

Etes-vous en faveur d'un passeport vaccinal Covid pour voyager?

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Booking.com
 
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: