Partagez cet article :

Plusieurs pays ont annoncé des mesures strictes de contrôle de leurs frontières mais la France s'obstine à laisser ses frontières ouvertes.

L'Allemagne a pris des décisions drastiques pour juguler l'épidémie. Le pays a annoncé à juste raison de fermer ses frontières jusqu'à nouvel le 15 mars. Les frontières de l'Allemagne sont fermées avec la France, l'Autriche, la Suisse, le Danemark et le Luxembourg.

L'Autriche vient d'annoncer la mise à quarantaine de tous les passagers revenant de l'étranger hier à leur domicile.

La France au contraire ne réagit pas. Les seules frontières fermées l'ont été suite aux décisions de nos voisins. L'Espagne a annoncé la fermeture de ses frontières puis l'Allemagne,même si le Ministre de l'Intérieur dit que cette décision a été coordonnée avec l'Allemagne.

Avec la Belgique la frontière française reste toujours ouverte.

La frontière italienne: une passoire il y a seulement une semaine !

En Italie, comme le montrait un reportage de LCI le 12 mars, la frontière était quasiment ouverte pour les italiens souhaitant se rendre en France. Du côté de la frontière italienne les français devaient montrer un laissez passer délivré par le ministère de l'intérieur ou un justificatif de travail.
La France ne faisait aucun contrôle sanitaire. Pourquoi une telle inconscience alors que l'épidémie était déjà très importante en Italie?

Le 13 mars selon l'Express les CRS se contentaient d'un contrôle aléatoire des voitures.

Pourtant le confinement était en place en France le 13 mars . A quoi sert de confiner la population française si des personnes contaminées arrivent sans cesse de l'étranger?

Il semblerait que le contrôle soit désormais plus poussé à la frontière de Ventimille mais la frontière reste libre. Ces contrôles ont d'ailleurs permis d'interdire l'entrée de 10 à 30 personnes démunies de papiers chaque jour ! On constate ainsi l'importance de l'immigration illégale en France, fléau français et européen.

La Suisse en toute logique a mis en place des mesures bien plus drastiques à la frontière italienne: 9 postes frontières de moindre importante ont été fermés pour contrôler les flux sur les postes frontières majeurs.

«L’entrée en Suisse depuis l’Italie n’est autorisée qu’aux citoyens suisses, aux personnes ayant un permis de séjour en Suisse ainsi qu’à celle qui doivent voyager en Suisse pour des raisons professionnelles, frontaliers inclus» a annoncé la présidente du conseil fédéral, Simonetta Sommaruga.

A quoi sert de confiner si arrivent chaque jour des cas importés?

On aimerait bien qu'en France, l'endiguement de l'épidémie soit mieux gérée. Car confiner ne sert à rien si de nouveaux cas arrivent tous les jours. Il aurai été sage de rétablir dès l'apparition des premiers cas des contrôles sanitaires aux frontières et à l'arrivée dans les aéroports.

La France ne l'a pas fait. D'autres problèmes sont très inquiétants comme le manque de masques qui sont nécessaires pour le personnel soignant mais aussi pour les habitants afin que les cas symptomatiques ne contaminent pas les autres.

En Corée du Sud chaque citoyen a droit a deux masques par jour. De même la France ne teste pas pour isoler et faire le suivi des cas contrairement aux recommandations de l'OMS.

Les statistiques françaises ne servent donc à rien pour avoir une idée de l'ampleur de l'épidémie et limiter les contaminations par zone d'où le confinement généralisé.

On navigue donc à vue en mettant en place un confinement généralisé et non pas d'une partie du territoire comme en Chine. En Italie le confinement dure depuis longtemps et n'a pas permis de juguler l'épidémie en mettant l'économie à l'arrêt soit une montagne de dette à venir.

Cela risque de coûter très cher à l'économie.

Pour en revenir aux frontières, la Chine a d'ailleurs bien compris l'intérêt de contrôler les arrivées aux frontières. Ainsi tout voyageur arrivant de l'étranger à Pékin doit subir une quarantaine de 14 jours. La Chine ayant jugulé l'épidémie en interne, sa priorité reste désormais d'endiguer les cas importés. Cela devrait être une priorité pour la France comme les masques pour tous et les tests.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: