Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Covid-19 : plus de liste rouge au Royaume-Uni

Covid-19 : plus de liste rouge au Royaume-Uni

Le secrétaire d'Etat aux Transports Grant Shapps a annoncé que tous les pays ont été retirés de la liste rouge de l'Angleterre depuis 04h00 du matin ce jour (15 décembre).

La liste rouge a été réintroduite en novembre 2021 en raison de l'arrivée du variant Omicron et comprenait les pays d'Afrique Australe suivants : Angola, Botswana, Eswatini, Lesotho, Malawi, Mozambique, Namibie, Nigeria, Afrique du Sud, Zambie et Zimbabwe.

La hausse des cas Omicron au Royaume-Uni, laisse à penser que les restrictions de voyage depuis ces 11 pays ont perdu de leur intérêt pour contenir le variant.

Le secrétaire d'État à la Santé et aux Affaires sociales, Sajid Javid, a déclaré aux Communes : « maintenant qu'il existe une transmission communautaire d'Omicron au Royaume-Uni et qu'Omicron s'est répandu si largement dans le monde, la liste rouge des voyages est désormais moins efficace pour ralentir la dispersion d'Omicron depuis l'étranger. »

Dans l'état actuel des choses, les arrivées britanniques en provenance des pays de la liste rouge devaient subir une quarantaine de dix jours dans un hôtel approuvé par le gouvernement. Lorsqu'on lui a demandé si les personnes actuellement dans les hôtels de quarantaine seraient en mesure de quitter l'isolement plus tôt, Sajid Javid a déclaré : « on me dit que la pratique dans le passé les obligeait à terminer leur période de quarantaine. Cependant, je comprends l'importance de cela. J'ai demandé des conseils urgents sur ce que cela signifie et j'espère agir très rapidement ».

Bien que les restrictions de voyage se soient assouplies en pour toutes les destinations, les tests pour tous les voyageurs arrivant au Royaume-Uni resteront en place. Cela signifie que les voyageurs devront toujours passer un test PCR ou antigénique dans les 48 heures avant d'arriver en Angleterre, et devront également passer un autre test PCR au deuxième jour de leur séjour. Ils devront aussi s'auto-isoler jusqu'à ce qu'ils reçoivent les résultats.

Ces mesures seront revues au cours de la première semaine de janvier, selon Shapps. Dans un tweet, il a ajouté : « comme toujours, nous évaluons les mesures et nous pourrions imposer de nouvelles restrictions si cela s'avérait nécessaire pour protéger la santé publique. »

Clive Wratten, PDG de la Business Travel Association, a commenté la dernière annonce :« nous nous félicitons de l'annonce selon laquelle tous les pays ont été retirés de la liste rouge du Royaume-Uni. Cependant, cela ne va pas assez loin pour aider l'industrie du voyage. Les exigences de test onéreuses entravent gravement les voyages d'affaires et de loisirs. La BTA exhorte le gouvernement à travailler avec l'industrie pour créer des mesures efficaces pour les futures variants et un ensemble de soutien sur mesure, car nous restons le seul secteur à fonctionner sous restrictions.»

Joss Croft, PDG de UK Inbound, a ajouté : « nous sommes ravis que les 11 pays soient retirés de la liste rouge, mais les exigences de test du Royaume-Uni pour les voyageurs internationaux vaccinées continuent d'étouffer les entreprises de l'industrie du tourisme réceptif, qui emploie plus de 500 000 Britanniques. Le secrétaire à la Santé a reconnu qu'il existe une transmission communautaire d'Omicron au Royaume-Uni, qu'il devient rapidement le variant dominant et que la justification de nos restrictions de voyage est minime. Cela annule le besoin de tests PCR et de séquençage. Le gouvernement doit donner suite à ces commentaires et abandonner immédiatement les tests PCR du jour 2 et la quarantaine à l'arrivée. »

Le problème est que le vaccin ne permet pas d'éviter la transmission du virus comme on le voit actuellement en Europe et que les test sont donc les seules mesures fiables pour évaluer l'état d'un voyageur.

Il est à noter que la France de son côté, toujours en retard en terme de tendances, conserve toujours la classification des pays par code couleur alors qu'il serait bien plus simple d'imposer un test PCR ou antigénique à tous les voyageurs sans distinction.

A ce titre il est illogique d'imposer un test à tous les voyageurs vaccinés ou non hors UE et de continuer à classifier les pays en couleurs ce qui empêche les français non vaccinés de voyager. Mais le gouvernement français semble avant tout vouloir punir ceux qui ne pensent pas comme lui et veulent se faire vacciner avec des technologies vaccinales plus éprouvées par le passé à virus inactivé ou protéine recombinante et non à ARNm, une technologie vantée par le gouvernement. A ce titre, ce mode de pensée s'apparente à de l'autoritarisme et est indigne d'une Démocratie. Rappelons que l'UE n'a toujours pas décidé de valider des vaccins à virus inactivés ou le vaccin russe Sputnik alors que l'OMS a validé ces vaccins ainsi que la plupart des pays du monde hors UE. Comble de la bêtise, 9 pays européens acceptent le vaccin à virus inactivé pour les voyageurs entrants sans qu'il soit disponible pour les citoyens européens.

https://www.gov.ukhttps://www.gov.uk

SONDAGE
Les politiciens français sont-ils trop idéologiques, éloignés des réalités dans leur tour d'ivoire?
Newsletter
S'inscrire à la newsletter