La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Le secrétaire d'Etat aux Transports Grant Shapps a annoncé que tous les pays ont été retirés de la liste rouge de l'Angleterre depuis 04h00 du matin ce jour (15 décembre).

La liste rouge a été réintroduite en novembre 2021 en raison de l'arrivée du variant Omicron et comprenait les pays d'Afrique Australe suivants : Angola, Botswana, Eswatini, Lesotho, Malawi, Mozambique, Namibie, Nigeria, Afrique du Sud, Zambie et Zimbabwe.

La hausse des cas Omicron au Royaume-Uni, laisse à penser que les restrictions de voyage depuis ces 11 pays ont perdu de leur intérêt pour contenir le variant.

Le secrétaire d'État à la Santé et aux Affaires sociales, Sajid Javid, a déclaré aux Communes : « maintenant qu'il existe une transmission communautaire d'Omicron au Royaume-Uni et qu'Omicron s'est répandu si largement dans le monde, la liste rouge des voyages est désormais moins efficace pour ralentir la dispersion d'Omicron depuis l'étranger. »

Dans l'état actuel des choses, les arrivées britanniques en provenance des pays de la liste rouge devaient subir une quarantaine de dix jours dans un hôtel approuvé par le gouvernement. Lorsqu'on lui a demandé si les personnes actuellement dans les hôtels de quarantaine seraient en mesure de quitter l'isolement plus tôt, Sajid Javid a déclaré : « on me dit que la pratique dans le passé les obligeait à terminer leur période de quarantaine. Cependant, je comprends l'importance de cela. J'ai demandé des conseils urgents sur ce que cela signifie et j'espère agir très rapidement ».

Bien que les restrictions de voyage se soient assouplies en pour toutes les destinations, les tests pour tous les voyageurs arrivant au Royaume-Uni resteront en place. Cela signifie que les voyageurs devront toujours passer un test PCR ou antigénique dans les 48 heures avant d'arriver en Angleterre, et devront également passer un autre test PCR au deuxième jour de leur séjour. Ils devront aussi s'auto-isoler jusqu'à ce qu'ils reçoivent les résultats.

Ces mesures seront revues au cours de la première semaine de janvier, selon Shapps. Dans un tweet, il a ajouté : « comme toujours, nous évaluons les mesures et nous pourrions imposer de nouvelles restrictions si cela s'avérait nécessaire pour protéger la santé publique. »

Clive Wratten, PDG de la Business Travel Association, a commenté la dernière annonce :« nous nous félicitons de l'annonce selon laquelle tous les pays ont été retirés de la liste rouge du Royaume-Uni. Cependant, cela ne va pas assez loin pour aider l'industrie du voyage. Les exigences de test onéreuses entravent gravement les voyages d'affaires et de loisirs. La BTA exhorte le gouvernement à travailler avec l'industrie pour créer des mesures efficaces pour les futures variants et un ensemble de soutien sur mesure, car nous restons le seul secteur à fonctionner sous restrictions.»

Joss Croft, PDG de UK Inbound, a ajouté : « nous sommes ravis que les 11 pays soient retirés de la liste rouge, mais les exigences de test du Royaume-Uni pour les voyageurs internationaux vaccinées continuent d'étouffer les entreprises de l'industrie du tourisme réceptif, qui emploie plus de 500 000 Britanniques. Le secrétaire à la Santé a reconnu qu'il existe une transmission communautaire d'Omicron au Royaume-Uni, qu'il devient rapidement le variant dominant et que la justification de nos restrictions de voyage est minime. Cela annule le besoin de tests PCR et de séquençage. Le gouvernement doit donner suite à ces commentaires et abandonner immédiatement les tests PCR du jour 2 et la quarantaine à l'arrivée. »

Le problème est que le vaccin ne permet pas d'éviter la transmission du virus comme on le voit actuellement en Europe et que les test sont donc les seules mesures fiables pour évaluer l'état d'un voyageur.

Il est à noter que la France de son côté, toujours en retard en terme de tendances, conserve toujours la classification des pays par code couleur alors qu'il serait bien plus simple d'imposer un test PCR ou antigénique à tous les voyageurs sans distinction.

A ce titre il est illogique d'imposer un test à tous les voyageurs vaccinés ou non hors UE et de continuer à classifier les pays en couleurs ce qui empêche les français non vaccinés de voyager. Mais le gouvernement français semble avant tout vouloir punir ceux qui ne pensent pas comme lui et veulent se faire vacciner avec des technologies vaccinales plus éprouvées par le passé à virus inactivé ou protéine recombinante et non à ARNm, une technologie vantée par le gouvernement. A ce titre, ce mode de pensée s'apparente à de l'autoritarisme et est indigne d'une Démocratie. Rappelons que l'UE n'a toujours pas décidé de valider des vaccins à virus inactivés ou le vaccin russe Sputnik alors que l'OMS a validé ces vaccins ainsi que la plupart des pays du monde hors UE. Comble de la bêtise, 9 pays européens acceptent le vaccin à virus inactivé pour les voyageurs entrants sans qu'il soit disponible pour les citoyens européens.

https://www.gov.ukhttps://www.gov.uk

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

Aller en haut