Que pensez-vous du projet de passe vaccinal?

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

L'UE n'a jamais homologué un vaccin à virus inactivé alors qu'ils ont été massivement utilisés en Chine. Cela cause une disparité de traitement envers les européens qui subissent les effets secondaires des vaccins à ARNm...

L'homologation du vaccin Pfizer par l'UE a eu lieu moins d'un an seulement après le début de l'épidémie de Covid soit au mois décembre 2020 pour Pfizer, janvier 2021 pour Moderna et AstraZeneca et mars 2021 pour Janssen selon les chiffres officiels du gouvernement.

La durée entre la mise au point des vaccins à ARNm et leur homologation par les autorités européennes et françaises a été réduite à moins d'un an dans le cadre d'une procédure d'autorisation d'urgence. En fait le vaccin Pfizer a été autorisé au bout de 77 jours. 

Et ceci alors que la phase III n'était toujours pas terminée. Les phases 1 et 2 consistent à inoculer dans des centres cliniques spécialisés les vaccins pour étudier la tolérance et la production d’anticorps sur un petit groupe de personnes en bonne santé (entre 10 et 500). La phase 3 «  très importante permet de comparer à l’hôpital, en centres d’essais privés ou chez les médecins traitants habilités, le vaccin à un placebo ou à un vaccin comparateur ayant déjà une autorisation de mise sur le marché ».

Les vaccins Moderna et Pfizer sont toujours en phase d'essai 3 : ces essais de phase 3 se termineront le 27/10/2022 pour Moderna et le 02/05/23 pour Pfizer selon le quotidien le Monde.

Bizarrement aucune réévaluation pour les vaccins Covid (une autorisation de mise sur le marché conditionnelle est valable 12 mois ) n'a été effectuée alors que 5520 décès auraient été constatés en Europe suite à l'injection du vaccin Pfizer selon l'Agence Européenne des Médicaments  1259 suite au vaccin AstraZeneca, 549 suite au vaccin Moderna et 198 suite au vaccin Janssen soit un total de 7526 décès suite aux effets secondaires dus aux vaccins Covid-19 (à la date du 28/10/2021, ).

On a par ailleurs constaté 750279 effets secondaires ce qui semble du jamais vu dans l'histoire des vaccins.

L'UE refuse d'homologuer depuis 6 mois les vaccins chinois à virus inactivés au contraire de l'OMS : pourquoi?

Au vu de ces chiffres on penserait que l'Union Européenne aurait au moins homologué des vaccins offrant une technologie alternative et mieux maîtrisée comme les vaccins à virus inactivés.

Or il n'en est rien. Alors que la Chine a vacciné l'ensemble de sa population avec des vaccins à virus inactivé Sinovac et Sinopharm, l'UE a refusé jusqu'à présent d'homologuer les vaccins chinois au mépris de la rigueur scientifique.

« L’AEM a fait savoir que la décision de savoir si Sinovac peut être commercialisé en Europe sera prise sur la base des résultats préliminaires d’études de laboratoire et cliniques ». Alors que l'étude du vaccin Sinovac par l'AEM a démarré en mai 2021 ils ne sont toujours pas autorisés à ce jour. Pourtant l'OMS a homologué depuis longtemps les vaccins à virus inactivé Sinovac et Sinopharm ce qui prouve leur efficacité de même que les chiffres de l'épidémie en Chine. Pourquoi un tel retard de la part de l'Union Européenne qui s'estime meilleure que l'OMS?

C'est inexplicable du point de vue scientifique et cela montre que l'Union Européenne ne respecte pas ses principaux partenaires commerciaux.

Dans cette affaire on voit bien que l'Union Européenne ne semble pas s'intéresser à la science et aux bienfaits des vaccins à virus inactivés pour ses habitants mais semble influencée par les lobbies des grands laboratoires pharmaceutiques occidentaux.

Actuellement l'UE et la France poussent à distribuer le plus grand nombre de doses de vaccins ARNm ce qui n'est pas non plus recommandé par la Science. En France, le Conseil Scientifique ne préconise la 3ème dose qu'aux plus de 50 ans et non à toute la population. Et nombreux sont les scientifiques qui pensent que les vaccins à virus inactivés devraient être utilisés bien plus largement désormais.

Des scientifiques recommandent désormais d'utiliser des vaccins à virus inactivés

« On aurait pu tester les gens pour savoir s'ils avaient assez d'anticorps avant de les vacciner une 3ème fois. Probablement que le rappel sera proposé ensuite aux 30-50 ans. Mais cette tranche, comme celle des moins de 30 ans, devrait être vaccinée avec un vaccin à virus entier tué. Surtout les moins de 30 ans qui ont subi beaucoup trop d'effets secondaires des deux premières doses alors qu'ils se portaient bien avant ces vaccinations successives...Mais si on met une troisième dose, là, c’est un peu tenter le diable, c’est-à-dire augmenter le taux d’effets secondaires. Donc ce qu’il faut regarder, c’est qui il faudrait vacciner effectivement largement, mais il ne faudrait pas forcément le faire en vaccin ARNm » a déclaré le professeur Jacques Cohen sur France 3.

« Les vaccins inertes, c’est-à-dire virus entier ou polypeptide Spike, existent ailleurs. Le souci, c'est qu'en France, on ne dispose que de vaccins ARN qui ont des effets à risques. Il aurait mieux valu vacciner avec des vaccins à virus entier tué classique, comme celui de la polio de 1954. Ce qu'ont fait les Chinois qui ont injecté dès le plus jeune âge puisque les enfants sont vaccinés dès deux ans » ajoute le Professeur Jacques Cohen.

L'UE passe de faibles commandes au franco-autrichien Valneva

Pourquoi l'Union Européenne refuse-t-elle d'agréer les vaccins chinois? Il en est de même pour le fabricant français franco-autrichien Valneva dont les évaluations sont toujours en cours.

«Selon les résultats préliminaires de son essai de phase 3, les résultats du vaccin à virus inactivé Valneva sont « excellents », d'après Thomas Lingelbach, le directeur général de Valneva. Un essai, mené au Royaume-Uni auprès de 4.012 participants âgés de plus de 18 ans, a comparé son vaccin à celui d'AstraZeneca. Le vaccin Valvena produirait un « niveau d'anticorps neutralisants supérieur à celui du vaccin d'AstraZeneca et une séroconversion similaire et offrirait de plus un meilleur profil de tolérance, avec moins d'effets secondaires » selon les essais relayés par Futura Science.

Or c'est justement ce qui pose problème avec tous les vaccins Covid-19 homologués actuellement.

L'Agence Européenne des Médicaments vient de lancer son processus d'homologation du vaccin Valneva : est pour cela que l'on a hâté la vaccination de la 3ème dose pour écouler les stocks de vaccins ARNm avant qu'un vaccin à virus inactivé soit homologué?

Il reste des questions qui inquiéteraient tout esprit cartésien : pourquoi l'UE n'a-t-elle commandé que 60 millions de doses de vaccin Valvena contre des centaines de millions pour Pfizer et Moderna (voir le résumé de tous les contrats de l'UE ici)?

Pourquoi l'UE n'a-t-elle pas homologué depuis mai 2021 les vaccins à virus inactivés chinois qui ont fait leurs preuves?

Pourquoi vouloir hâter la 3ème dose avec des vaccins à ARNm alors que des alternatives ayant sans doute moins d'effets secondaires sont possibles?

Pourquoi mettre autant de temps à valider Valneva ou les vaccins à virus inactivés chinois Sinopharm et Sinovac alors que le suivi des vaccins ARNm a duré 77 jours?

Dans le cas de Valneva, l'évaluation en continu ayant débuté le 2 décembre, l'agrément de l'EMA devrait avoir lieu au plus tard mi-février.

On pourrait dire la même chose également pour le vaccin Sputnik que l'UE n'a toujours pas homologué. Ces retards d'homologation sont une entrave à la liberté de circuler et de soin pour ne nombreuses personnes qui ne souhaitent pas se faire vacciner avec la technologie ARNm. Du côté de l'UE on rétorque que pour les vaccins chinois et russes, les dossiers ont été « jugés incomplets avec des données qui ne correspondent pas aux standards de l’EMA ». D'après Reuters, le vaccin Sputnik ne serait pas homologué avant au mieux le 1er trimestre 2022 alors que le dépôt de la demande a été effectué en janvier 2021.

Tout cela n'est pas logique et semble montrer que nous n'avons pas affaire à une gestion scientifique de la crise...Pour les voyageurs d'affaires qui ne croient pas en la technologie ARNm, cela signifie qu'ils ne peuvent pas voyager pour exporter, gagner leur vie.

Certains en viennent même à s'inquiéter officiellement et publiquement des règles mises en place comme l'estime le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov : « la santé des gens n'est pas un domaine où l'on doit jouer à la géopolitique...». « Lorsque nous entendons les déclarations responsables (européens) la question se pose : quels intérêts ces personnes protègent-elles? Est-ce l'intérêt de certaines sociétés pharmaceutiques ou des citoyens européens. Que font-ils? Du Lobbying? » a déclaré Vladimir Poutine. Une question qui bizarrement est très peu relayée dans nos « Démocraties ».

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

Vous aimez cet article/ ce site?

Aidez-nous en donnant via ce lien OKPAL