Partagez cet article :

Le centre géographique de Tokyo, Nihonbashi, recèle de nombreuses surprises pour les initiés. Un quartier parfait pour acheter des objets artisanaux de haute qualité, pour tester les saveurs étonnantes de la gastronomie japonaise ou pour déguster un cocktail avec vue sur les toits de la ville...

tokyo-nihonbashi-exterieur

tokyo-nihonbashi-pont1/ PONT DE NIHONBASHI - GUIDE DE VOYAGE TOKYO NIHONBASHI : commencez votre exploration du quartier central historique de Tokyo par le pont, autour duquel la ville a grandi.

Quand Tokugawa Ieyasu est devenu le premier shogun du Japon en 1603, il a construit Nihonbashi (le pont du Japon) et l'a déclaré le point de départ des cinq principales routes du pays.

La zone environnante est devenue un carrefour marchand majeur pendant la période Edo qui a suivi, et Nihonbashi est resté un important centre commercial.

Le pont est encore utilisé comme référence pour mesurer les distances vers la capitale du Japon : remarquez la plaque de bronze au milieu du pont qui marque le point zéro.

A l'origine en bois, il a été reconstruit 19 fois et la version actuelle (un pont de pierre à deux arches de l'ère Meiji, avec des lions et des dragons féroces) date d’un siècle.

On dit que le mont Fuji peut être du pont, mais, malheureusement, la vue a été gâchée par l'autoroute surélevée construite au-dessus de la rivière pour les Jeux olympiques de 1964.

Les habitants ont fait pression sur le gouvernement pour l’enlever...

chikusen-kimono-tokyo2/ ACHATS JAPONAIS - GUIDE DE VOYAGE TOKYO NIHONBASHI : en plus d'être le siège d’institutions telles que la Banque du Japon et la Bourse, Nihonbashi est un quartier où l’on trouve de nombreux magasins très anciens qui vendent des produits traditionnels.

À quelques minutes à pied au nord du pont se trouve Chikusen, un magasin de kimono ouvert depuis 1842 (2-3 Kobuna-cyo, ouvert du lundi au vendredi 9 heures-17 heures, http://www.chikusen.co.jp/).

On y trouve deux types de vêtements : les edo komon, des kimonos formels en soie imprimés avec des motifs comme la fleur de cerisier et les yukata, des vêtements pour la vie de tous les jours, en coton ou en lin.

A deux blocs au nord,  Ibasen, une boutique vieille de 400 ans (4-1 Kobuna-cyo, ouvert du lundi au vendredi de d10 heures à 18 heures) vend de beaux éventails.

Une marche de quelques minutes vers le sud-ouest vous emmènera au complexe Coredo-Muromachi, où se trouve le fabricant de couteaux Kiya (www.kiya-hamono.co.jp, ouvert 10 heures-20 heures).

Fondé en 1792, Kiya allie les méthodes traditionnelles avec les nouvelles technologies pour fabriquer des lames parfaitement polies avec des tarifs allant jusqu’à ¥ 68,000.

Des accessoires qui peuvent poser un problème pour passer en douane (vous pouvez alors les faire expédier à votre domicile). 

La boutique Hakuza (www.hakuza.com, ouvert de 10 heures à 20 heures), vend des bijoux exquis, des plats laqués, des sacs et des chocolats.

3/ SOUPES, DOUCEURS ET ALGUES - GUIDE DE VOYAGE TOKYO NIHONBASHI : et maintenant il est temps de manger un peu... Promenez-vous de de Hakuza à Ninben (ouvert 10 heures-20 heures).

Fondée en 1699, cette boutique vend des katsuobushi (flocons de poissons de bonite séchée), que l’on fait bouillir avec de l'eau pour faire du dashi de poissons, la base de la soupe miso et un aliment de base de la cuisine japonaise.

Essayez les copeaux secs ou faites comme les gens du coin et prenez une tasse de soupe au bar : ajoutez-y du sel et du soja.

algue-noritenEnsuite, dirigez-vous vers le sud chez Yamamoto Noriten (http://www.yamamoto-noriten.co.jp, 1-6-3 Muromachi, ouvert de 9H00 à 18h30).

Ouverte depuis 1849, cette échoppe vend de nombreux types d'algues nori, utilisées dans les sushi, boulettes de riz et nouilles soba.

Goutez une feuille (avec des parfums allant du wasabi au saké) ou achetez un paquet cadeau Hello Kitty aux couleurs vives pour vos enfants.

Terminez votre voyage culinaire chez Eitaro Sohonpo, sur le pont (1-2-5 Nihonbashi Chuo-ku, ouvert du lundi au samedi 9 heures-18 heures).

Ce confiseur ouvert depuis 1857, fabrique des gâteaux traditionnels japonais tels que le kintsuba (pâte de haricot sucrée de formes rondes enduite avec de la farine) en utilisant des ingrédients tels que de l’herbe, du riz et des châtaignes.

On aime ou on aime pas (j’ai essayé un gâteau en forme de demi-citron vert pressé, qui m’a fait plutôt penser à des petits pois), mais cela vaut la peine d'essayer une bouchée accompagnée de thé vert.

4/ MITSUKOSHI - GUIDE DE VOYAGE TOKYO NIHONBASHI : et maintenant, il est temps de visiter une boutique emblématique.

Il s’agit du premier grand magasin de style moderne du Japon : il a été créé en 1683 comme un magasin de kimono et l’immense magasin actuel a été construit en 1914 dans le style Renaissance.

Jetez un œil aux statues de Lions qui gardent l'entrée : elles sont inspirées de celles de Trafalgar Square.

Le bâtiment principal s’étend sur sept étages alors que l’édifice voisin est une annexe étroite de dix étages où l’on trouve des vêtements de designer et de tous les jours, des accessoires, des produits cosmétiques, des articles ménagers, des bijoux, de l'artisanat, des livres, des CD, DVD et des jouets. Parmi les marques en vente on peut citer Burberry, Chanel, Hermès, Louis Vuitton, Missoni et Valentino.

Si la pensée d’explorer cet immense édifice vous fatigue, asseyez-vous sur un siège dans le hall central et admirez la sculpture colorée qui s’élance dans l'atrium.

Elle représente une nymphe céleste « enveloppée d’un nuage de bon augure, qui met le pied dans au centre d'une fleur ».

Elle a été érigée en 1960 pour marquer le 50ème anniversaire de Mitsukoshi : le sculpteur Gengen Sato a mis dix ans pour la concevoir. 1-4-1 Nihonbashi Muromachi. Ouvert de 10 heures à 19 heures. Visitez www.mitsukoshi.co.jp

5/ MANDARIN ORIENTAL BAR - GUIDE DE VOYAGE TOKYO NIHONBASHI : terminez votre visite par un verre bien mérité au bar de l'hôtel Mandarin Oriental, à quelques minutes à pied seulement au coin de la Mitsui Tower Nihonbashi.

Cet hôtel de luxe occupe les neuf derniers étages et le bar est situé sur la 37e étage, offrant une vue magnifique sur les toits de Tokyo à travers les fenêtres allant du sol au plafond.

Le décor est élégant et chic, avec un bar carré noir, un piano à queue, logé au milieu d'une pièce d'eau, et des touches traditionnelles japonaises telles que des murs d'argile et des blocs de cèdre enfermés dans du verre.

mandarin-oriental-signatureDe jour l'ambiance est détendue, avec des dames bien nanties qui bavardent sur des canapés et des fauteuils confortables, tandis que la nuit, l’ambiance est plus snob avec des hommes d'affaires fumant des cigares au bar.

Si le cocktail Nihonbashi (¥ 2,100) est un peu trop fort à votre goût, recherche de vos goûts (cette concoction bleu-vert est composée de vodka, de liqueur yuzu  et de jus de pamplemousse, avec un zeste en spirale pour représenter le pont), le bar propose un bon choix de  martinis.

La nourriture est servie après 17 heures et il y a un concert de jazz live tous les soirs (sauf le dimanche).

Ouvert de 11h30 à 00H00. Si vous avez faim et disposez de plus de temps, le restaurant Signature (ouvert de 11 heures 30 à 14h30 et de 17h30 à 22 heures), sert une cuisine française inventive étoilée au Michelin. 2-1-1 Nihonbashi Muromachi.

Visitez www.mandarinoriental.com/tokyo

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

CITY GUIDE ASIE

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la privatisation d'Aéroports de Paris?
Aller en haut