Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

Israël vient de reporter l'ouverture de ses frontières aux touristes alors que l'épidémie y connaît un sursaut. Les Seychelles viennent d'être classée comme pays rouge par la France. La moitié des personnes infectées en Israël avaient pourtant été vaccinées.

Israël a compté plus d'une centaine de contaminations ces 3 derniers jours alors que le pays alors que le variant Delta s'y développe rapidement. 90% des nouvelles contaminations seraient dues au variant Delta.

Le pays est pourtant l'un de ceux qui est le plus en avancé en terme de vaccination alors que 55% de la population a reçu deux doses de vaccins à ARNm Pfizer. Les dirigeants israëliens ont annoncé que la moitié des personnes infectées par ce nouveau variant avait été vaccinées, ce qui montre que même les vaccins à ARNm semblent peu efficaces vis à vis de ce variant.

L'ouverture générale des frontières d'Israël aux touristes a de ce fait été reportée d'un mois du 1er juillet au 1er août.

Il est à noter que les touristes vaccinés voyageant en petit groupe peuvent entrer depuis plusieurs semaines en Israël mais sous des conditions strictes: test PCR au départ et à l'arrivée et test sérologique.

D'autres pays inquiètent comme les Seychelles qui viennent d'être classées en zone rouge par la France. Le pays a pourtant vacciné plus de 65% de sa population avec deux doses principalement du vaccin chinois. Joe Biden a promis 500 millions de doses du vaccin Pfizer à 92 pays dont les Seychelles.

4ème vague en vue du fait du variant indien quelque soit le vaccin utilisé?

On voit donc que dans les deux pays quelque soit le vaccin utilisé, le variant semble engendrer une 4ème vague. Les autorités dans le monde auraient donc tort de ne se fier qu'au vaccin pour contrer l'épidémie alors que la prévention des personnes à risque (plus de 65 anas avec comorbidité) et l'utilisation de médicaments ayant fait leur preuve contre le Covid-19 doivent devenir une priorité afin d'éviter la survenue de formes graves qui sont les plus mortelles.

La Russie a également été classée en rouge par la France alors qu'une reprise épidémique a eu lieu à Moscou suite à la dissémination du variant Delta. Dans le cas de la Russie et contrairement aux Seychelles ou à Israël, la population est encore peu vaccinée.

Va-ton pouvoir vivre masqué ou confiné éternellement, that is the question?

Au final à moins de vouloir vivre dans un monde où l'on ne pourra plus voyager, il va falloir vivre avec ce virus comme avec celui de la grippe. Cela fait plus d'un an que l'on ne peut plus voyager librement, travailler ou voir sa famille ou ses amis. On vit désormais dans une espèce de prison dorée où la peur prive une grande partie de la population de la plupart de ses libertés : liberté de se déplacer, de travailler,  de penser...

On ne va pas pouvoir vacciner éternellement et chaque année toute la population en fonction des variants.

Le mieux serait comme pour la grippe de vacciner la population à risque soit les plus de 65 ans et de permettre aux autres de vivre normalement, le risque épidémique, la maladie faisant partie de la vie.

En France les études ont montré que le virus n'a pas entraîné de surmortalité sur la population des plus de 65 ans. Les populations ont donc le choix : vivre masquées pendant plusieurs années, avec éventuellement des confinements et une vie protégée mais terne ou vivre librement et protéger avant tout la population à risque des plus de 65 ans et avec comorbidités. Actuellement la sécurité a prôné sur la liberté, qui pourrait revenir en force du fait de la lassitude des populations vis à vis de cette épidémie avec laquelle il va falloir vivre et non se cacher...

N.B : trois nouveaux pays viennent d'être classés rouge par la France, la Russie, les Seychelles et la Namibie.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

Recevez notre Newsletter !