Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

Les revenus du tourisme au niveau mondial ont connu une baisse sans précédent depuis le début de l'année selon l'Organisation Mondiale du Tourisme.

L'épidémie de Sars-Cov-2 et surtout les mesures prises en place par les différents pays dans le monde pour tenter d'endiguer l'épidémie ont conduit à une baisse de 70% des arrivées de janvier à août 2020.

La baisse a même été proche de 80% en juillet (81%) et en août (79%).

La perte pour l'industrie avoisine 730 milliards de dollars pour 2020 ce qui va conduire des pays du tiers-monde à une crise d'une ampleur jamais vue beaucoup de pays vivant en grande partie grâce au tourisme.

L'Asie et le Pacifique, la première région à souffrir de l'impact de la COVID-19, a connu une baisse de 79 % des arrivées, suivie de l'Afrique et du Moyen-Orient (baisse de 69 % pour les deux régions), de l'Europe (-68 %) et des Amériques (-65 %).

En Europe, après la réouverture progressive des frontières internationales, des baisses relativement moins importantes ont été enregistrées en juillet et en août (-72 % et -69 %, respectivement).

La reprise a toutefois été de courte durée, des restrictions de voyage et des mises en garde ayant été réintroduites au regard de l’augmentation du nombre de contaminations. Par ailleurs, l'Asie et le Pacifique ont enregistré les plus fortes baisses avec -96 % sur les deux mois, ce qui reflète la fermeture des frontières en Chine et d'autres destinations importantes de la région.

Toutes ces mesures drastiques pouvaient se comprendre au début de l'épidémie quand on ne connaissait pas le virus. Mais désormais on sait qu'il ne touche principalement que les plus de 65 ans donc pourquoi limiter les voyages?

Cette perte est 8 fois plus importante que celle subie lors de la crise financière de 2009.

« Cette baisse sans précédent a des conséquences sociales et économiques dramatiques et met en danger des millions d'emplois et d'innombrables entreprises », a averti le Secrétaire général de l'OMT, Zurab Pololikashvili. « Cela souligne qu’il faut d’urgence relancer le tourisme en toute sécurité, en temps opportun et de manière coordonnée. »

 

La baisse pour l'ensemble de l'année devrait atteindre -70%.

Le groupe d'experts de l'OMT s’attend à un rebond du tourisme international en 2021, principalement au troisième trimestre. Toutefois, pour 20 % des experts, ce rebond ne pourrait avoir lieu qu'en 2022.

La reprise pourrait tarder à venir alors que les différentes gouvernements jouent sur la peur de leurs citoyens pour mettre en place des mesures toujours plus restrictives.

En France on peut se demander d'ailleurs si l'épidémie n'a pas été instrumentalisée par différents gouvernements alors que le taux de mortalité de ce virus est peu ou pour similaire à celui d'une année de grippe intense avec un taux de mortalité proche de 0,6% pour l'OMS voire de 0,2 à 0,4% selon plusieurs études. Voir L'épidémie a-t-elle été instrumentalisée?

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: