Etes-vous pour ou contre le passage de la retraite de 62 à 64 ans?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. Refuser et s'abonner.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

La France vient d'annoncer le lancement d'une grande campagne de publicité pour attirer les touristes européens. Plusieurs autres pays européens rivalisent d'idées pour attirer les touristes comme des assurances gratuites Covid ou des zones sans virus...

Nous vous avions annoncé il y a déjà plusieurs jours que les pays d'Europe du Sud se préparaient à accueillir de nouveau des touristes pour cet été.

La concurrence risque d'être rude d'autant qu'il y aura sûrement bien moins de touristes que d'habitude du fait des restrictions très sévères dans la plupart des pays soit en général un test PCR ou une preuve de vaccination, ce qui va limiter très fortement les voyages.

Certains espèrent que quelques pays autoriseront les voyageurs sans tests pour une arrivée via les frontières terrestre comme l'Espagne l'avait fait l'an passé.

« Ce qui compte vraiment » : leitmotiv de la campagne publicitaire française

Malgré des perspectives bien en deçà des chiffres d'avant la crise, les pays ont cependant décidé d'investir dans la publicité pour attirer les touristes chez eux.

La France qui attirait 90 millions de voyageurs en 2019 a du revoir à la baisse son objectif de dépasser 100 millions de touristes en 2020.

La campagne de la France intitulée « Ce qui compte vraiment » vise à séduire avant tout les touristes européens même si une partie du budget visera à développer le tourisme domestique.

En effet, les touristes de notre continent sont prépondérant pour le tourisme français : ils représentaient 75% des flux de visiteurs internationaux avant la crise. Et du fait des multiples fermetures de frontières dans le monde, ils devraient être encore plus importants cette année avec 85% des flux prévus.

C'est pourquoi la campagne ciblera 10 marchés de proximité : l’Allemagne, la Belgique, le Royaume-Uni, la Suisse, les Pays-Bas, l’Italie, l’Espagne, le Danemark, la Suède et l’Autriche. La campagne ciblera particulièrement les familles et les“DINKS” (couples à deux revenus sans enfant), qui constituent les audiences traditionnelles, les voyageurs fidèles qui viennent régulièrement en France et les 25-34 ans, susceptibles de voyager à tout moment

La France qui est la 3ème destination au monde en terme de recettes internationales ( la première en visiteurs mais pas pour les revenus car beaucoup de touristes ne font que passer pour se rendre en Espagne), a vu ses recettes baisser de -49,6% en 2020 pour atteindre 28,7 millions contre 56,9 milliards en 2019. De ce fait la reprise du secteur est cruciale pour de nombreuses entreprises.

Seule consolation, la France aurait cependant mieux résisté que l'Espagne (-77,8%) ou l'Italie (-60,6%).

Justement l'Espagne veut mettre les bouchées doubles pour se positionner à nouveau comme le phare du secteur touristique européen.

Elle va passer à l'offensive dans les prochains jours avec une campagne publicitaire qui ciblera également les touristes européens.

L'Espagne vise 45 millions de touristes contre 83,5 en 2019. Elle vient d'ailleurs de lever l'interdiction de déplacement entre région.

Des régions espagnoles vont offrir une assurance Covid aux touristes

En plus de la campagne publicitaire, certaines régions ont décidé d'offrir des cadeaux aux touristes pour mieux les séduire.

Ainsi l'Andalousie et les Baléares proposeront une assurance Covid-19 aux voyageurs étrangers. L'Espagne reste le vrai poids lourd du tourisme en Europe devant la France alors qu'elle est le premier marché en terme de revenus : c'est dans ce pays que les touristes dépensent le plus d'argent au monde d'où l'importance pour elle de réussir sa saison été 2021.

Des zones sans Covid en Grèce et en Italie

Certains pays comme la Grèce misent sur des zones sans Covid grâce à la vaccination massive des habitants pour attirer les touristes.

Plusieurs îles grecque de mer Egée ou Ionienne ont ainsi eu droit à des campagnes de vaccination massive. « L’ensemble de nos îles seront entièrement protégées d’ici fin juin. Jusqu’ici, un tiers d’entre elles ont été vaccinées » a assuré le Ministre du Tourisme.

Il est à noter que pour se rendre dans les îles grecques depuis le continent, les voyageurs pourront présenter au choix un tests PCR, un test antigénique ou un auto-test effectué 24H avant le voyage.

L'idée de zones sans Covid a été reprise par l'Italie pour plusieurs îles comme Capri, Procida et Ischia. L'Italie a par ailleurs lancé le premier train sans Covid d'Europe entre Rome et Milan avec test de dépistage nécessaire avant d'embarquer.

Mais au final le tourisme ne pourra repartir pleinement en Europe que quand ces nouvelles entraves seront levées (vaccination ou tests PCR obligatoire).

La libre-circulation doit redevenir la norme en Europe entre pays où l'épidémie a été maîtrisée sans justificatif pour les voyageurs. Rien ne justifie l'obligation de présenter un test PCR ou un certificat de vaccination quand l'épidémie passe en dessous des 150 cas pour 100000. En France depuis 1985 et jusqu'en 2018 le seuil épidémique pour les virus respiratoires a constamment oscillé entre 150 et 200 cas pour 100000 habitants. En France de nombreux départements sont déjà en dessous de ces seuils.

C'est le retour de la libre-circulation qui permettra au secteur du tourisme de vivre à nouveau comme avant...

  

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre le passage de la retraite de 62 à 64 ans?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France
Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS