La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

 

ryanair.jpg

 

Le transporteur pourrait  lancer prochainement un vol low cost transatlantique. Par ailleurs, Ryanair a annoncé une augmentation de 19 pour cent du nombre de ses passagers au cours des six derniers mois, mais les profits ont presque diminué de moitié au cours de la même période.

 



Les résultats publiés récemment montrent une chute de 47 pour cent des profits au cours des 6 premiers premiers mois de l'exercice fiscal 2008 de Ryanair (au 30 Septembre 2008).

Ces mauvais chiffres sont dus à la hausse des coûts du carburant qui ont atteint 788,5 millions d'euos,  soit plus du double du montant dépensé en 2007 de l'ordre de  392,7 millions d'euros.

Toutefois le PDG de Ryanair, Michael O'Leary s'est félicité de  l'augmentation du nombre de passagers , "un témoignage de l'attractivité des tarifs de du modèle  Ryanair". Le chiffre d'affaires a également augmenté de 16 pour cent à 1,4 milliard  de livres.

O'Leary estime que les tarifs de la compagnie aérienne à bas prix et le fait de ne pas facturer de surcharge  carburant  sont responsables de son récent succès avec les passagers.

Soulignant les  récentes victimes de la récession - Alitalia, Sterling et Zoom - O'Leary a prédit que beaucoup d'autres compagnies aériennes européennes qui subissent les conséquences de la crise mondiale ne vont pas survivre cet hiver. «Les méga compagnies haut de gamme ", telles que Air France, BA, et Lufthansa, survivront.

"Alors que de plus en plus de compagnies aériennes font faillite, et que la vague de consolidation européenne se poursuit, les plus forts, les survivants seront les compagnies aériennes - comme Ryanair - qui sont bien financées, ont un bilan solide, et un modèle de  coûts réduits.

Le PDG  de Ryanair veut faire face  à la crise en continuant à  baisser ses tarifs et en offrant des prix promotionnels. Le nombre de passagers devrait encore augmenter pendant l'hiver de ce fait.

O'Leary, a déclaré: «Nous attendons d'autres  faillites et les regroupements vont offrir encore plus de possibilités à Ryanair pour se développer."

Ryanair va ainsi  lancer une nouvelle base à Edimbourg, cette semaine, avec onze nouveaux itinéraires vers  Berlin, Stockholm et Cracovie. En mars 2009 Ryanair détiendra une flotte de 195 Boeing 737-800 et aura ouvert trois nouvelles bases de en Italie.

O'Leary a également suggéré que la disparition des compagnies aériennes du fait de la  conjoncture économique pourrait lui permettre d'acheter à bon compte un avion  pour lancer  un vol transatlantique à bas coût. Ce vol sera opéré de manière distincte de Ryanair. Il y a eu beaucoup de rumeurs dans les médias  au cours de la dernière semaine sur un tel projet. Cependant il faudra attendre encore quelques temps avant sa mise en service opérationnelle.

 

Plus d'informations sur le site de RYANAIR

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

SONDAGE

La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut