Partagez cet article :

euroduplex110223 

La SNCF va considérablement augmenter le nombre de fréquences entre Paris et Bordeaux avec l'ouverture du nouveau tronçon à grand vitesse qui mettra Paris à 2H04 de Bordeaux…

La SNCF veut rentabiliser les importants investissements réalisés pour la construction de la ligne à grande vitesse. Pour cela elle compte séduire les hommes d'affaires qui voyagent entre les deux villes.

C'est pourquoi la SNCF va proposer jusqu'à 18,5 aller-retour directs entre Paris et Bordeaux (hors été) contre environ 11 aller-retour aujourd'hui. Elle va ainsi presque doubler son offre.

La liaison la plus rapide entre Paris et Bordeaux (2H04 contre 2H59 aujourd'hui) permettra aux bordelais d'arriver Paris peu après 8H et aux parisiens d'arriver à Bordeaux un peu avant 9H.

Des trains seront mis en service pour des départs tardifs vers 21H depuis Bordeaux ou Paris: une offre clairement adaptée aux hommes d'affaires.

Au total avec les dessertes rapide (1ou 2 arrêts) et celles intégrant les villes intermédiaires (Saint Pierre des Corps, Poitiers, Angoulême ou Libourne), pas moins de 33,5 AR par jour seront proposés entre Paris et Bordeaux.

27 villes bénéficieront d'horaires de trajets plus courts vers Paris: Angoulême sera à 1H43 de Paris contre 2H15 aujourd'hui, Poitiers sera à 1H18 contre 1H36 actuellement, Toulouse à 4H09 contre 5H25, Rennes à 1H25 au lieu de 2H04…

Les voyageurs pourront par ailleurs profiter de 40 nouvelles rames mises en service progressivement entre 2016 et 2019 et destinées à circuler dans les régions Aquitaine Limousin Poitou-Charentes et Midi-Pyrénées Languedoc- Roussillon.

«Ces rames sont conçues avec un nouveau design des espaces intérieurs et un niveau de confort élevé : nouveaux sièges de 1ère et 2nde classes plus ergonomiques pour travailler ou se reposer, et connexion Wifi haut débit à bord. De plus, les régions Bretagne et Pays de la Loire disposeront d’ici à 2023, de 35 rames rénovées» a précisé la SNCF.

LaSNCF attend au total plus de 3,8 millions d voyageurs supplémentaires par an grâce à cette nouvelle offre dont 1,5 millions en sus vers la Bretagne et +2,3 millions vers le grand sud-ouest.

Un pari que la SNCF doit gagner alors que le coût de la nouvelle liaison TGV Tours-Bordeaux a explosé à 7,8 milliards d'euros, un montant jamais atteint pour une concession ferroviaire en France. Lisea, filiale de Vinci et maitre d'oeuvre du projet a apporté 3,8 milliards d'euros contre 1 milliard pour Réseaux ferrés de France et 3 milliards de subventions publiques (Etat, collectivités locales et Europe).

Lisea assurera l'exploitation de la ligne jusqu'en 2061. C'est à partir du 2 juillet 2017 que les premiers TGV emprunteront le nouveau tronçon à grande vitesse.

Pour la SNCF, cette ligne reste cependant un vrai challenge car à l'origine il était prévu de faire circuler environ 50 trains par jour contre 33,5 prévus aujourd'hui. Sachant que la redevance de passage devait être de 6000 euros entre Tours et Bordeaux par train originellement pour la SNCF, l'addition devrait être salée (on estime le prix du péage à environ 18 euros par train par kilomètre).

Une autre question épineuse reste celle du prix des billets alors que l'ouverture d'une nouvelle ligne TGV conduit à des augmentations de tarifs allant jusqu'à 20-30%. IL est à noter que paradoxalement la mise en service du nouveau tronçon devrait conduire à une dégradation de 100 à 200 millions d'euros par an de la marge opérationnelle de la SNCF selon les déclarations de son président Guillaume Pepy.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: