Partagez cet article :
Madasgascar a présenté sa nouvelle marque mais pas seulement. Ses aéroports vont être modernisés et la compagnie nationale Air Madagascar va s'adosser à un partenaire étranger après être sortie récemment de la liste noire européenne…

madagascar baobab

«C'est une destination qui fait rêver mais qui a baissé en terme d'arrivée en provenance du marché français. Nous sommes très motivés pour relancer la destination» assure Joël Randriamandranto, président de l'Office de tourisme de Madagascar.

Il a été dévoilé à cette occasion, la nouvelle marque de la compagnie : Madagascar, Treasure island (l'île aux trésors). Afin d'investir pour mieux faire connaitre la destination, l'île a décidé de rendre payants les visas pour des séjours de moins de 30 jours depuis le 31 février 2016.

Ils sont facturés 31 euros et l'argent versé «servira intégralement à financer la nouvelle campagne de relance de la destination ainsi que les nouvelles infrastructures de l'île» a décalré ce jour le Ministre du Tourisme.

Les projets ne manquent pas à Madagascar.

L'aéroport principal de l'île, Ivato, va être modernisé afin de pouvoir accueillir les gros porteurs dont l'A380 d'ici 2019. Les travaux ont déjà débuté afin d'accueillir le Forum  de la Francophonie qui va se tenir à Madagascar en novembre 2016.

Le nouvel aéroport aura une superficie de 20 000 m², soit deux fois sa taille actuelle.

Les travaux d’extension comportent trois parties, dont la construction d’un nouveau terminal international, avec une architecture qui aura l’aspect du ravinala, l’arbre du voyageur. Il aura une capacité d’accueil initiale de plus de 1,5 millions de passagers, par an.

Le terminal sera doté de 4 passerelles vers les avions, et un tarmac capable d’accueillir quatre gros porteurs parmi les plus récents.

L’actuel terminal sera complètement rénové ainsi que la piste et servira pour le trafic national.  Le coût des travaux s’élève à 120 millions d’euros.

L'aéroport de Nosy Bé Fascène sera également modernisé toujours dans le cadre d'un partenariat public-privé entre ADP et l'état Malgache.

Au niveau de la compagnie aérienne nationale, de grands bouleversements sont à venir.

Déjà la compagnie est sortie de l'annexe B de l'Union Européenne où elle y était entrée en 2009.

Une situation qui a pesé par le passé sur les arrivées de touristes français sur la Grande île.

«Alors que nous comptions 120000 visiteurs français en 2008, ils ne sont plus que 60000 cette année» précise Joël Randriamandranto.

roland ratsiraka ministre tourisme madagascarA la question de savoir pourquoi elle était entrée dans cette fameuse liste noire, il semble que la cause soit une manque de pièces détachées par défaut d'investissement dans certains aéroports de l'île.

Ce manque d'investissement  a eu un impact dévastateur sur les flux touristiques.

Mais faisons fi du passé. Air Madagascar va s'adosser dans les prochains mois à un nouvel acteur pour avoir les reins plus solides.

Malgré la présence du Ministre du tourisme et de diverses personnalités, rien n'a filtré quant au nom du futur partenaire qui souhaiterait prendre 51% de la compagnie…

On imagine que de nombreuses compagnies aériennes sont intéressées par Air Madagascar comme celles du Golfe (Emirates est très présent dans l'Océan Indien, Qatar Airways  ou Etihad avec sa politique d'acquisitions ciblées) ou de grandes compagnies européennes, asiatiques ou américaines.

Il reste que cette désaffection du public français, peu justifiée au regard de l'attrait de l'île et de la situation sécuritaire peu tendue (malgré quelques événements qui ont fait la une de l'actualité, a déjà eu un impact.

Du fait de la baisse des arrivées en provenance de France, les flux touristiques se sont diversifiés avec en particulier une forte croissance des arrivées de touristes italiens et l'intérêt encore émergent des touristes asiatiques.

En ce qui concerne les vols intérieurs, réputés chers, le lancement d'une nouvelle compagnie domestique l'an passé, Madagascar Airways, devrait améliorer la situation.

«Tous les points négatifs de la destination ont été réglés et l'année prochaine il y aura de bonnes nouvelles de la part de la compagnie nationale d'autant qu'une nouvelle politique va permettre d'avoir une très belle visibilité sur le transport aérien» a déclaré Roland Ratsiraka, le Ministre du Tourisme ce jour à Paris (voir photo ci-contre).

L'île souhaite notamment tenter de développer les liaisons internationales directes vers des aéroports secondaires. Une démarche logique alors que la Grande île, rappelons-le, s'étend sur 1580 km du nord au sud!

Quelques chiffres sur la destination:

chiffres madagascar 2016

Quelques nouvelles offres:

enrichissement destination mada2016

La nouvelle marque (très sympathique!) :

nouvelles marque mada 2016

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: