Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com
Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

L'Organisation Mondiale du Tourisme des Nations Unies vient de publier un rapport assez pessimiste prévoyant le retour du secteur aux niveaux d'avant l'épidémie en 2024...

Une étude réalisée dans le monde entier montre qu'il faudra attendre encore longtemps pour que le secteur du tourisme se rétablisse complètement;

La moitié des participants ont répondu qu'ils s'attendent à un retour du tourisme aux niveaux de 2019 en 2024 ou plus tard. 37% des sondés pensent que la reprise pourrait être plus rapide mais pas avant 2023.

Selon l'Organisation Mondiale du Tourisme, les arrivées de touristes internationaux ont été en baisse de 83% au cours du premier trimestre 2021.

Alors que de nombreuses restrictions d'entrée sont toujours en vigueur dans de nombreux pays et que la campagne de vaccination est également en retard dans une grande partie du monde, l'année 2021 devrait encore être une année noire pour le tourisme international dans le monde.

A ce titre en France, les entreprises du secteur ne comprennent pas vraiment la baisse des aides au niveau du fonds de solidarité alors que de nombreux pays restent fermés ou peu accessibles aux touristes ce qui va générer une forte baisse de chiffre d'affaires.

Le président de la IATA critique les restrictions de voyage trop strictes de nombreux pays

Il y a quelques jours Willie Walsh, le président de la IATA a critiqué l'aversion au risque des gouvernements qui manquent de courage alors que le trafic aérien est au plus bas 19 mois après le début de la pandémie. « La crise dans l'industrie aérienne qui a été causée initialement par une pandémie est désormais réellement une crise causée par les restrictions imposées par les gouvernements ».

Il a noté pointé les règles au Royaume-Uni qui obligent les voyageurs à effectuer deux tests PCR en arrivant en plus d'une quarantaine.

A ce titre l'Europe souhaite d'ailleurs imposer des passeports numériques pour vérifier les preuves de tests PCR ou de vaccination. Pourtant en dessous du seuil épidémique, les voyages devraient redevenir libre sans tests PCR ni preuve de vaccination comme le prévoient les traités.

La plupart des régions françaises sont désormais bien en dessous du seuil épidémique des maladies respiratoires fixées à 150 cas pour 100000 depuis 20 ans en France.

Il est à noter que l'Union Européenne a défini un seuil de 25 cas pour 100000 pour classer un pays en vert ce qui est clairement un chiffre inférieur à 6 fois le seuil retenu normalement pour les épidémies de virus respiratoires (150) en France depuis une vingtaine d'années.

Ce chiffre vise clairement à inciter les populations à se faire vacciner contre le Sars-Cov-2 alors que l'on sait que le virus mute énormément et que comme pour la grippe il faudra prévoir des nouveaux vaccins en fonction des nouvelles mutations.

Le Covid-19 n'a pas créé de surmortalité en France en 2020 pour les moins de 65 ans

Or il n'y a pas eu de surmortalité en France pour les moins de 65 ans en 2020, il y a même eu une sous-mortalité selon une étude réalisée par des chercheurs de grands instituts de recherche français.

La vaccination pour les moins de 65 ans est donc loin d'être logique et l'obligation de test ou de vaccination devrait être levée à l'intérieur de l'UE pour les pays ou régions sous le seuil épidémique de 150 pour 100000 voire 100 pour 100000 si l'on est strict. Il est à noter que le seuil d'alerte en France pour l'épidémie du virus respiratoire SARS-Cov-2 a été abaissé à 50 cas pour 100000 habitants ce qui est loin du taux habituel pour qualifier les épidémies de virus respiratoires qui varie entre 150 et 200. 

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

SONDAGE

Que pensez-vous des mesures annoncées par Emmanuel Macron le 12/07 et de l'extension du pass sanitaire

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Booking.com
Aller en haut

Recevez notre Newsletter !