Partagez cet article :

Monteriez-vous à bord de TGV sans conducteurs? C’est la question que vont bientôt se poser les passagers chinois…

La Chine évolue à grande vitesse. Alors que le pays avait rencontré d’importants soucis lors de la mise en service de ses TGV notamment au niveau de la signalisation, la Chine teste aujourd’hui des trains à grande vitesse sans chauffeurs.

Des tests ont été effectués pour mettre en place un pilote automatique capable de gérer les trains à 450 kM/h.

Une étape importante afin de développe un réseau ferroviaire à haut vitesse automatisé.

La Chine viserait à implémenter ces trains automatisés Fuxing de nouvelle génération en 2022 entre Pékin et Zhanggjiakou, les deux villes qui vont accueillir les Jeux Olympiques d’hiver.

« De l’accélération à l’arrêt tout peut-être fait via la pression d’un clic sur un bouton dans le train » a déclaré Zhao Hongwei, chercheur à l’Académie ds sciences ferroviaires chinoise.

En plus de pouvoir être conduits via pilote automatique ces trains seront économes en énergie et utiliseront des matériaux et des technologies soucieuses de l’environnement.

Les trains Fuxing qui ont été lancés en juin 2017 sont déjà équipés d’un système automatisé pouvant ralentir les trains en cas d’urgence ou de conditions anormales.

En 2011, Le déraillement d’un TGV chinois avait causé la mort de 43 personnes et fait plus de 200 blessés.

La foudre s’était abattue sur le convoi et avait provoqué une coupure de courant : le train avait de fait été immobilisé.

Ce TGV avait ensuite été percuté à l'arrière par un autre train et quatre wagons du premier trains ont alors basculé du viaduc.

Suite à ce drame, les ingénieurs chinois ont de fait constamment travaillé à améliorer la sécurité de ces TGV en implémentation en implémentant des systèmes de sécurité intelligents.

  
NE MANQUEZ AUCUNE INFORMATION : JE M'ABONNE A LA NEWSLETTER!
DISCUTEZ DE CET ARTICLE, DONNEZ VOTRE AVIS, DONNEZ-NOUS UNE INFORMATION: CREEZ UN SUJET DANS LE FORUM
Aller en haut