Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

L'ICAO souhaite que les pays mettent en place des procédures standardisées concernant le Covid-19 afin de faciliter au plus vite la reprise des voyages...

L'ICAO (Organisation de l'Aviation Civile International ou ACI en français) vient de publier des mises à jour concernant ses recommandations appelées « Take Off » et qui concernent la reprise du transport aérien international.

Le premier jet de recommandations a été publié en juin 2020 par un groupe de travail de Conseil pour la reprise du secteur aérien.

Elles viennent d'être mises à jour avec les ajouts suivants :

Tests Covid et mesures de gestion du risque frontalier

L'ICAO recommande aux pays d'adopter une approche harmonisée des tests Covid-19. Un manuel va proposer un ensemble de méthodes sur les tests et les mesures de gestion des risques transfrontaliers : il doit être publié le 16 novembre.

Le manuel fournira des outils que les pays pourront utiliser pour évaluer et mettre en œuvre des tests. Cela contribuera à répondre à l’appel de l’IATA qui avait demandé des tests systématiques avant le départ pour les voyageurs internationaux.

En ce qui concerne les coûts, l'OACI recommande également aux pays d'envisager des tests abordables pour minimiser les frais de voyage des passagers.

Corridors de santé publique (SSP) ou bulles de voyage

L'ICAO est fermement en faveur des bulles voyage. Les pays sont «fortement encouragés à partager activement des informations avec d'autres États et à engager des discussions bilatérales ou multilatérales entre eux pour mettre en œuvre les SSP de manière harmonisée». L'OACI élabore actuellement des outils pour aider les pays à lancer de nouveaux SSP: ces informations seront également divulguées le 16 novembre.

Récemment Hong Kong et Singapour ont formé une bulle aérienne, tandis que des pays comme la Thaïlande et la Nouvelle-Zélande cherchent également à mettre en place des arrangements similaires.

Masques et directives d'hygiène publique

Les recommandations ont été mises à jour pour permettre à certaines personnes de voyager sans masque facial ni masque médical comme les jeunes enfants, ceux qui souffrent d'handicaps physiques, respiratoires ou d'autres problèmes de santé. L'ICAO a également ajouté une nouvelle section sur l'hygiène générale qui devrait être suivie dans les aéroports et à bord des aéronefs.

Mesures liées à la sécurité aérienne

L'IACAO reconnaît que les employés qui ont été inactifs pendant des périodes prolongées devront être « remis en service et formés à nouveau, le cas échéant» et que les pays devraient prendre «les mesures nécessaires pour atténuer les risques pour la sécurité associés». Cela comprend la facilitation de l'accès aux installations médicales et de formation, y compris les dispositifs de formation de simulation de vol utilisés par les équipages pour maintenir leur expérience et leurs compétences récentes. Les pays ne devraient pas prolonger les allégements d'effectifs au-delà du 31 mars 2021.

Les recommandations ont reçu le soutien total de l'IATA. Alexandre de Juniac, directeur général et PDG de l’IATA, a commenté les directives mises à jour:

«Le public doit être rassuré. Les directives « Take Off » vont permettre de continuer à voler en toute sécurité pendant cette pandémie avec des recommandations combinant les meilleurs conseils des autorités de santé publique telles que l'Organisation mondiale de la santé avec l'expertise technique des régulateurs et des exploitants du monde aérien. En répondant au besoin d'exigences de test Covid-19 harmonisées dans le cadre d'une approche à plusieurs niveaux, CART contribue également à renforcer la confiance entre les gouvernements pour gérer les risques d'importation de Covid-19 tout en supprimant les obstacles au voyage tels que les quarantaines. Le but est de reconnecter le monde en toute sécurité et ces recommandations nous font avancer. »

Les alliances aériennes mondiales Oneworld, Skyteam et Star Alliance, qui représentent ensemble 58 compagnies aériennes membres et plus de 60 pour cent de la capacité des compagnies aériennes mondiales, ont également salué la nouvelle.

Jeffrey Goh, PDG de Star Alliance, a déclaré: «Nous nous félicitons de la publication du rapport CART mis à jour qui, entre autres, et qui appelle à une sérieuse considération du dépistage et des tests comme moyen d'assouplir les restrictions de voyage et aux frontières, et de relancer l'industrie du voyage et du tourisme et l'économie mondiale. Un protocole de test solide fournira également des preuves supplémentaires pour démontrer que le transport aérien n'est pas une cause importante d'infections et ouvrira la voie à l'établissement d'un cadre de confiance entre les pays.»

Kristin Colvile, PDG de Skyteam, a ajouté: « les régimes de test et les essais de laissez-passer numériques pour la santé ont permis d'identifier des moyens de restaurer la confiance et de rouvrir les frontières, complétant les différents niveaux de sécurité déjà mis en œuvre par les compagnies aériennes et les aéroports du monde entier. L'aviation génère des millions d'emplois dans le monde et stimule le commerce international, le commerce et le tourisme. Une action urgente est nécessaire pour adopter des tests et une technologie permettant d'atténuer les risques Covid et de relancer rapidement et en toute sécurité les voyages aériens internationaux. »

Rob Gurney, PDG de Oneworld, a également commenté la nouvelle: « les restrictions de voyage étendues créant beaucoup d'incertitude pour les clients, les tests peuvent jouer un rôle pour permettre le redémarrage en toute sécurité du voyage. Toute solution utilisée pour déclarer les données sur la santé des passagers doit être cohérente, évolutive et rentable : cela apportera clarté et confiance aux clients, aux compagnies aériennes et aux autres parties prenantes à mesure que les voyages internationaux reprendront. »

Les alliances citent également la technologie des laissez-passer de santé numériques, tels que Common Pass, comme un outil simple et puissant pour «fournir des normes harmonisées dans la validation et la vérification des données de santé des passagers accréditées».

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: