La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Partagez cet article :

Est-ce un hasard si l'Ukraine est le premier pays à tester une application centralisant quasiment toute les informations d'un citoyen avec allocations à la clé et passeport numérique pour voyager?

L'Ukraine est-elle un état test pour le crédit social et l'identité numérique voulus par certains dirigeants de la planète? En tous les cas le pays semble être parmi le plus avancé en Europe sur l'intégration de toutes les données numériques concernant un individu.

Le gouvernement ukrainien a en effet lancé Diya une application qui permet d'accéder à tous les documents concernant un individu. Le pays est ainsi devenu l'un des premiers en Europe à proposer l'identité numérique, celle voulue par les dirigeants européens et les mondialistes avec le Covid passe qui préfigure l'identité numérique voulue par Bruxelles.

___STEADY_PAYWALL___

Concrètement (https://apps.apple.com/ca/developer/ministry-of-digital-transformation-of-ukraine/id1489717871  regroupe la carte d'identité, un passeport biométrique, la carte de contribuable, tous les permis (de conduire...), les immatriculations, les polices d'assurance, les actes de naissance, les certificats d'étudiants et les fameux les certificats Covid...

Via cette application, les citoyens ukrainien peuvent payer les amendes au code de la route, les dettes, l'impôt sur le revenu, peuvent enregistrer leur lieu d'habitation, peuvent payer les redevances administratives via QR Code.

Le gouvernement ukrainien a annoncé que les citoyens ou entreprises qui ont perdu leur travail leurs économies à cause de la guerre pourront bénéficier d'une aide. Il est à noter que les citoyens devront être obligatoirement vaccinés pour la recevoir, une première forme de crédit social, soit une récompense pour ceux qui suivent les directives.

Le lien de l'application avec le système bancaire permet potentiellement de bloquer les comptes d'une personne ne payant pas ses impôts ou pour toute autre faute au bon vouloir du gouvernement. Le régime totalitaire n'est plus loin.

L'identité numérique est reconnue depuis le 23 août 2021 par toutes les sociétés et agences gouvernementales ukrainiennes et permet d'ouvrir un compte bancaire ou de prendre l'avion.

L'Ukraine est-elle le laboratoire du crédit social voulu par l'UE?

Le passeport de santé était un projet voulu par l'UE avec des documents qui avaient été publiés dès 2018 pour une implémentation en 2022 (voir le schéma ci-dessous publié juste avant l'épidémie de Covid-19).

vaccinationcard ue 2022

On voit que grâce au Covid-19 et à la vaccination avec certificat vert, ce projet a été déployé. L'Union Européenne veut par ailleurs proroger d'un an le certificat vert qui devait normalement se terminer en juin 2022.

Mais l'UE veut aller plus loin dans ses rêves de contrôle avec l'identité numérique européenne et son portefeuille numérique associé. Elle a d'ailleurs dévoilé son projet en détail ici.  En France, par exemple le dossier médical unique Mon Espace Santé permet de regrouper toutes les informations de santé d'un patient. Il est disponible depuis peu.

Ce nouvel espace santé apporte des bénéfices mais aussi de très importants problèmes potentiels : le numérique n'étant pas/peu sécurisé/sécurisable, les données vont sans doute être facilement récupérables par les assureurs qui en profiteront pour adapter leur primes à l'état de santé de chaque personne. Autant dire que dans le futur les malades devront payer cher pour s'assurer ou pour obtenir un prêt bancaire. Pour qui a suivi l'actualité ces dernières années, les fuites de données de Facebook des compagnies aériennes des opérateurs télécoms ont été innombrables. Quant à la liberté de parole ou de penser elle sera dépendante du bon vouloir des autorités.

Bientôt des sanctions pour les citoyens/entreprises européens?

Les sanctions infligées par l'UE à la Russie pourraient donc bientôt s'infliger à ses propres citoyens soit la sortie du système bancaire si une personne ou une entreprise ne correspond pas à l'idéologie dominante. Pourquoi l'Ukraine est-elle un laboratoire de ces pratiques de rétorsion et mise en place de l'identité numérique et du futur crédit social? Sans doute parce que le niveau de corruption du pays est très important (l'Ukraine se classe en 123ème position mondiale au niveau de la corruption), ce qui permet d'implémenter facilement les directives du Great Reset et de tester leur acquiescement par la population.

Si rien n'est fait la Démocratie telle que nous la connaissons ne sera bientôt qu'un souvenir pour laisser place à un régime de surveillance totale avec libertés restreintes et pouvoir économique/politique aux mains de quelques uns. Le pire n'est pas encore sûr mais il a bien avancé...

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

SONDAGE

La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France
Aller en haut