Partagez cet article :
La zone Schengen

L’Union Européenne va ouvrir les frontières externes de la zone Schengen à certains pays uniquement. Les Etats-Unis sont pour le moment exclus de cette liste qui sera mise à jour au cours de l’été…

De nombreux journaux dont le New York Times avaient dévoilé cette liste préliminaire qui ne mentionnait pas les Etats-Unis. Cette liste vient désormais d’être publiée officiellement.

Elle comprend 18 pays au total l'Algérie, l'Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie et l'Uruguay ainsi que des petits pays comme l'Andorre, Monaco, le Vatican et Saint-Marin

L’Union Européenne a pris comme indicateur le taux de nouveaux cas par 100 000 habitants pour établir cette liste comme de nombreux pays ayant rouvert leurs frontières l’on fait.

Par exemple en juin la Lithuanie et l’Estonie ont rouvert leurs frontières aux voyageurs français mais à condition que le nombre de nouveaux cas ne dépasse pas 15 pour 100 000.

L’Union Européenne a quant à elle fixé le curseur à 16 pour 100 000.

Rouvrir à l'Algérie : est-ce bien raisonnable?

Bizarrement l'Union Européenne a intégré l'Algérie à sa liste alors que le pays a annoncé une recrudescence des cas. L'épidémie se développerait à nouveaux dans le pays.

Alors que la France est très laxiste en terme de surveillance de ses frontières, des cas importés d'Algérie font craindre une recrudescence de l'épidémie en France indique CNEWS.

Pourquoi prendre tant de risques en rouvrant les frontières précipitamment et sans contrôle?

Le cas de la Chine reste problématique

. Le cas de la Chine est également problématique. L'Union Européenne a indiqué qu'elle était prête à rouvrir ses frontières à la Chine en cas de réciprocité.

Hors la Chine plus prudente a fermé ses frontières aux européens ce qui est logique.

Alors pourquoi les européens veulent-ils ouvrir leurs frontières à la Chine alors que de nouveaux foyers épidémiques ont été décelés à Pékin tout récemment où la situation épidémique est grave et complexe a indiqué Xu Hejian, un porte-parole de la ville cité par le Journal du Net. Comme pour l'Algérie, cela parait un non sens absolu d'autoriser la réouverture des frontières vers la Chine.

On ne comprend pas la décision de l'Union Européenne d'un point de vue sanitaire d'autant qu'Epoch Times souligne que le nombre de nouveaux cas aurait été sous-estimé par les autorités.

La prudence sanitaire doit prévaloir d'autant que la France a été très lente à fermer ses frontières lors du début de l'épidémie. Cette liste souligne donc que les fonctionnaires de l'Union Européenne semblent bien en dehors des réalités lorsqu'ils prennent des décisions.La liste pourra évoluer cet été

Cette liste permet donc de constater qu’il devrait y avoir très peu de touristes asiatiques, américains cet été en Europe et que la crise de voyages long-courriers va durer au moins jusqu’à cet automne voire cet hiver alors qu’une seconde vague peut-être probable cet hiver.

Nous avons publié hier un article détaillant la situation sanitaire en Amérique Latine qui devrait malheureusement entrainer une grave crise économique.

Les grands compagnies aériennes comme LATAM souffrent. Espérons que dans le reste du monde l’épidémie diminue car elle va entrainer des conséquences économiques et humaines terribles si elle continue à perdurer de longues semaines…

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Pour presse plus libre préférez-vous?
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: