Partagez cet article :
Comme pour la RATP, la SNCF va installer des portiques dans les gares pour lutter contre la fraude. Dommage alors qu'en Allemagne, il n'y a pas de portiques dans le métro à Berlin...

sncf portique

Pourquoi y a-t-il tant de fraudes en France? La fraude coûte chaque année 300 millions d’euros à SNCF, dont 100 millions uniquement sur TGV.Avec dces nouveaux portiques instaléls dans les gares, la SNCF vise à limiter les incivilités dues avant tout à un manque d'égards et que l'on ne constate pas dans tous les pays. En Allemagne, par exemple, l'accès au métro est gratuit à Berlin sans portique et il y a peu de fraudeurs.

Mais pour les contrôleurs de la SNCf ce la va conduire à plus de sérenité. Ils n'auraont plus à se transformer en policier et n'auront qu'à vérifier la possession d'une éventuelle carte de réduction ou d'une pièce d'identité.

Ces portiques ont été installés et sont opérationnels depuis le 3 avril à la Gare Montparnasse. Ils seront progressivement dans 14 gares TGV à l’horizon 2018 a précisé la SNCF. Les gares de Marseille, Paris Gare du Nord, Paris Gare de Lyon, Nantes et Rennes en seront équipées dès cette année. L'an prochain les gares de Lyon Perrache, Gare de l'est, gare de Lynon Hall 1 et 3, Bordeaux, Aix TGV, Lyon Part Dieu, Le Mans, St Pierre-des-Corps, Tours seront dotées de ces portiques.

Pour pouvoir avoir accès aux quais il suffira de scanner le code-barre de son billet SNCF.

Ce projet représente un investissement de 15,4 millions d’euros pour la SNCF qui devrait être vite rentabilisé.

 

« Ce dispositif a été expérimenté pendant un an à Paris-Montparnasse et Marseille Saint-Charles. Il était nécessaire de tester la fluidité des passages, la rapidité d’ouverture des portes mais aussi la reconnaissance des billets, qu’il s’agisse d’un billet classique, d’un e-billet, d’un smartphone ou d’une carte de voyages. Aujourd’hui, il n’y a aucun ralentissement dans l’accès au TGV : les voyageurs ont toujours entre 20 et 2 minutes avant le départ pour monter à bord. Des embarquements en amont sont prévus pour des groupes, comme les groupes d’enfants voyageant avec Junior & Compagnie, et les personnes à mobilité réduite. Le dispositif a également un effet dissuasif important : les voyageurs fraudeurs ont fait demi-tour en le découvrant. Cependant, 30% d’entre eux ont acheté un titre de transport pour pouvoir voyager. A Paris-Montparnasse, nous avons constaté que le niveau de fraude a baissé de 30 à 50% » a déclaré Delphine Couzi, directrice des opérations et du service aux clients de Voyages SNCF.

Au final la SCNF ne fait qu' s'adapter à un comportement fraudeur :dommage que le public ne soit pas plus éduqué en France. Pour ceux qui ont voyagé dans les pays scandinaves, qu'il est agréable de pouvoir se balader en vélo puis de le laisser à un endroit sans antivol et sans risque de vol.
Tout est une question de culture...Chacun pour soi ou chacun pour tous.

www.sncf.fr

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

Aller en haut