La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

tokyo-vue

La vie a repris son cours normal à Tokyo trois mois après le séisme. Les sociétés de transports, les hôtels, les sites touristiques sont de nouveau prêts à accueillir les touristes comme avant.

Dans une lettre diffusée ce jour, Shintaro Ishibaran, le gouverneur de la ville de Tokyo, a tenu à remercier le monde entier pour les messages d'encouragements reçus par 159 pays et régions et encourage les touristes et les voyageurs d'affaires à revenir visiter le pays: «les grands sites touristiques, notamment Tokyo Disney Resort et le Musée d’Edo-Tokyo sont rouverts et les manifestations culturelles telle que le grand festival de feux d’artifice du fleuve Sumida, célèbre spectacle estival de la capitale, auront lieu normalement. Les 50.000 restaurants de la ville continuent comme avant à rendre heureux leur visiteurs avec des plats dont certains datent de l’ère Edo» s'est-il félicité.

A Tokyo, les coupures d'électricité ont cessé, les transports publics fonctionnent quasi-normalement et la vie quotidienne des Tokyoïtes a repris son cours.

L'électricité fonctionne presque comme avant le séisme même si afind 'économiser l'électricité, les gares, magasins, restaurants et sites touristiquesont réduit leurs heures d'ouverture dans la région métropolitaine de Tokyo.

tokyo-akibaraTokyo contrairement à la région de Fukushima a peu souffert du séisme au niveau de ses bâtiements et très peu de dégâts ont été constatés.

La ville a surtout souffert des problèmes survenus à la centrale de Fukushima:  mais l'impact a été surtout psychologique au niveau des habitatns et du grand public car la ville a été très peu affectée par les radiations.

Selon l'Institut Métropolitain de la Santé Publique de Tokyo: «le taux de radioactivité, n'a jamais été alarmant à Tokyo même si la valeur a monté temporairement tout de suite après l'accident». L'institut affirme d'ailleurs que «la qualité de l'air ne présente pas de risque pour la santé publique».

Ainsi le niveau de radiation à Tokyo le 27 mai dernier était de 0,061 uSv/h contre 0,092 à New York, 0,02-0,07 à Paris, 0,09 à Singapour, 0,10-0,14 à Hong Kong…

tokyo-shibuyaPar ailleurs, selon le Bureau of Waterworks du Tokyo Metropolitan Government, «aucune substance radioactive n' a été détectée dans les centres de traitement des eaux à Tokyo depuis le 5 avril. En effet, les 22 et 23 mars, dans l’un des établissements de filtrage à Kanamachi, a été enregistré un niveau d’iode 131 supérieur à la limite légale, très stricte au Japon particulièrement en ce qui concerne les nourrissons. Le lendemain, le niveau était revenu à la normale».

Aujourd'hui la plupart des sites ont rouvert comme Tokyo Disneyland (depuis le 15 avril), Tokyo Disney Sea (depuis le 28 avril), les musées (hormis le Musée National des Sceiences et de l'innovation), les parcs et jardins et les restaurants. Il est cependant à noter que la zone de vente aux enchères de thons du marché de Tsujiki reste fermée au public alors que c'était aurpavant une attraction très prisée.

Les transports fonctionnent quasi normlamement

Dans le domaine des transports la plupart des liaisons ferroviaires et aériennes fonctionnent normalement à l'exception de certaines lignes d'autobus au départ des aéroports de Narita, Haneda. Les fréquences des lignes Toei (4 lignes) et Tokyo Metro (9 lignes) ont été réduites à 80% en dehors des heures de pointe.

Du côté des compagnies aériennes, la plupart des compagnies ont repris lieurs vols à l'image de Lufthansa depuis le 15 avril, de Delta (vol Haneda/Los Angeles) depuis le 4 juin. American Airlines reprendra de son côté ses vols Haneda/New York en juillet.

tokyo-sushiSelon Shintaro Ishibaran, «la plupart des visiteurs ayant séjourné à Tokyo après le séisme sont de l’avis unanime que la ville n’a pas changé dans son éblouissance. Ainsi j'espère que vous retournerez nombreux à Tokyo et que vous y apprécierez ses très nombreuses attractions. Au delà, je vous souhaite de découvrir tout un pays uni pour la reconstruction de l’archipel. Je serai heureux, qu’à votre retour, vous parliez du Japon tel qu’il est aujourd’hui».

Toutes ces bonnes nouvelles devraient permettre au pays d'attirer à nouveau les touristes alors que la fréquentation a chuté depuis le 11 mars dernier.

Du 11 mars au 31 mars 2011 3400 visiteurs par jour sont arrivés à l'aéroport international de Narita, soit une baisse de 75% comparé aux chiffres de mars 2010 selon le Bureau Régional de l'Immigration japonais.

Avant le tremblement de terre, le Japon était un pays en vogue avec un record de 8,61 millions de visiteurs en 2009.

L'objectif était d'atteindre 11 millions de visiteurs en 2011: un chiffre qui ne sera malheureusement pas atteint.

Plus d'informations: www.yes-tokyo.fr

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

SONDAGE

La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut