Etes-vous pour ou contre l'interdiction des véhicules thermiques en 2035?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Une Cour de justice néerlandaise vient de donner raison à une association de pilotes qui s’opposait au mandat de vaccination Covid…

Nous vous avions parlé il y a quelques mois des problèmes de santé chez les pilotes notés par le magazine américain Air Line Pilot Association. Durant les 8 premiers mois de l’année 2021 111 pilotes sont morts soit une augmentation de 1750% par rapport à 2020 (6 décès en 2020 et un seul en 2019). Des statistiques qui ont surpris le secteur.

En France, l’ANSM, l’autorité nationale de la santé vient de publier elle-même des chiffres assez inquiétant relaie le site Infodujour :  sur les 145178000 d’injections de vaccins ARNM du 27/12020 au 16/06/2022 on a compté 169557 effets indésirables dont 1 effet pour 856 injections. Et sur ces 169557 effets indésirables  24% sont de cas graves depuis le début de la vaccination (troubles généraux et anomalies à l’endroit de l’injection, affections de l’oreille (on pense même à la surdité dans certains cas relayés par la presse), affections de la peau, infections, affections gastro-intestinales, affections musculosquelettiques, thoraciques, médiastinales, affections vasculaires, affections cardiaques, affections du système nerveux). Quand on sait que les effets indésirables sont très mal répertoriés on peut imaginer l’ampleur des problèmes.

Certains députés commencent à se rendre compte du problème comme Christine Anderson au Parlement européen qui pointe l’absurdité des mesures des gouvernements : « licencier des pilotes pour ne pas avoir pris le vaccin et se retrouver avec des pilotes inaptes à voler à cause du vaccin…».

Elle a publié une vidéo sur YouTube pointant ces problèmes : « des personnes ont été forcées à se faire vacciner et beaucoup de pilotes qui ne voulaient pas se faire vacciner ont été licenciés ou ne sont plus aptes à voler ». Virginie Joron, Députée RN au Parlement Européen ajoute : « il y a aujourd’hui la conséquence de textes de soumission à des vaccins
qui ont été mis en place sans débat sont des outils qui finalement sont contraignants et qui n’ont pas eu de résultat au niveau de la diffusion de la contamination…».

Chaltal Biolay capitaine d’une grande compagnie aérienne : «quand vous prenez un avion vous espérez être en de bonnes mains avec des pilotes aptes à voler et la sécurité aérienne n’a cessé de s’améliorer. Les chiffres de l’agence Européenne des Médicaments montrent 21 effets indésirables pour le vaccin contre la grippe par million contre 1422 effets indésirables par million de personnes pour les vaccins Covid ou 0,6 décès suspectés pour les vaccins contre la grippe contre 13 pour les vaccins Covid soit une multiplication par 21.

Une hôtesse de l’air est d’ailleurs venue témoigner devant ce parlement.

Différents collectifs de navigants ont demandé à ce que « les risques d’insécurité liés aux vaccins avec leurs effets secondaires soient pris en compte en urgence dans l’aviation civile».

Comme ces vaccins ARNm peuvent engendrer d’importants problèmes cardiaques comme les myocardites/péricardites ou pire, des pilotes nous ont informé du fait que l’autorité de l’aviation civile australienne a décidé de supprimer l’obligation d’électrocardiogramme pour les pilotes de moins de 40 ans lors des examens médicaux permettant de renouveler leur licence depuis décembre 2021. Cela s'appelle la politique de l'autruche: ne voulant pas reconnaitre les effets secondaires on assouplit la réglementation pour ne pas pointer ces problèmes cardiaques.

La Global Aviation Advocacy Colalition estime que « selon les propres règles de l'aviation, les vaccins COVID-19 n'auraient jamais dû être autorisés dans l'aviation jusqu'à ce que des preuves suffisantes à leur sujet aient été acquises. Maintenant, ils sont répandus. Dans les territoires qui ont rendu obligatoire leur utilisation, pratiquement 100 % des travailleurs de l'aviation, y compris les pilotes et le personnel de cabine, les ont pris et beaucoup ont subi divers effets secondaires et événements indésirables. Le secteur de l’aviation ignore le fait qu’il a introduit un risque médical pour son personnel ».

Un tribunal néerlandais interdit de demander le statut vaccinal ou de rejeter un pilote pour son statut vaccinal

En Europe les choses commencent cependant lentement à évoluer. L’association néerlandaise des pilotes de ligne a réussi à empêcher la vaccination obligatoire pour les nouveaux pilotes en portant cette affaire au Tribunal. L’association néerlandaise des pilotes indique : « KLM ne peut plus demander aux nouveaux pilotes leur statut de vaccination contre le COVID-19 et/ou les rejeter pour cette raison, risquant une amende de 100 000 EUR par infraction. Le tribunal tient particulièrement compte du fait que l'effectivité de la mesure peut être contestée et que l'atteinte à la vie privée en l'espèce l'emporte sur l'intérêt que KLM prétend poursuivre avec cette mesure, puisque d'autres solutions sont également possibles. De plus, de l'avis du juge, KLM met trop de pression sur les nouveaux pilotes pour qu'ils se fassent vacciner ». Cette décision de la Cour de justice néerlandaise pourrait faire boule de neige et inciter d’autres juridictions européennes à empêcher la vaccination obligatoires des pilotes.

Cela serait une bonne nouvelle pour le secteur qui a du mal à recruter du personnel pour faire face à la reprise du trafic. L'obligation vaccinale a d'ailleurs provoqué un manque de pilotes aux Etats-Unis et de nombreuses compagnies aériennes ont d'ailleurs du annuler des vols cet été. Prendre soin des pilotes et du personnel est plus important que jamais pour le secteur aérien et cela passe par un contrôle beaucoup plus stricts de ces vaccins Covid et de leurs conséquences...

  
Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS