Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

123Venture mise sur les hôtels de province et l'Europe

Malgré la crise liée aux attentats, la société d'investissement 123Venture croit toujours en l'hôtellerie en mettant le focus sur la province et l'international. Les investisseurs et gestionnaires présent à la table ronde de ce matin à Paris ont également critiqué la faiblesse des réglementations françaises vis à vis de la «concurrence déloyale d'Airbnb…»

chambre okko hotels

«Beaucoup d'argent a été dirigé vers l'hôtellerie parisienne ces dernières années : en 1990, on comptait 45 millions de passagers à Roissy et 8000 chambres 4 étoiles. En 2014, 93 millions de passagers ont été enregistrés à Roissy pour un total de 24000 chambres 4 étoiles» explique Xavier Anthonioz, président du directoire d'123Venture.

La société a une bonne vision du marché alors qu'elle gère environ 93 hôtels dont 21% dans la capitale.

«A Paris l'impact des attentats a eu lieu avec un léger décalage à partir du 15 décembre. En moyenne il y a eu une baisse du chiffre d'affaires global de 25%. Ce n'est pas tant le taux d'occupation qui a baissé mais le prix moyen. Paris reste une destination très fréquentée et les clients ont surtout profiter de cette situation pour négocier les tarifs à la baisse. Le taux d'occupation a baissé de 13,7% pour s'établir à 63,6%. Mais sur le segment 3/4/5 étoiles la chute n'a été que de 3%» ajoute-t-il.

La province, beaucoup plus rentable pour les investisseurs hôteliers

Ce n'est pas tant cette crise temporaire qui inquiète les investisseurs dans l'hôtellerie parisienne que les prix qui ont flambé ces fermières années.

«Ca fait 3/4ans que l'on est sorti du marché parisien : les hôtels se négocient entre 12 à 15 fois l'Ebitda à Paris contre 8 à 10 fois en province, cela fait une grande différence au final en terme de rentabilité» assure-t-il.

123Venture s'est donc logiquement développé en province où la rentabilité est plus élevée et en Europe avec un focus sur l'Allemagne, la Pologne ou l'Italie.

 

Airbnb, une certaine concurrence déloyale pour les exploitants d'hôtels

A la question de savoir l'impact d'Airbnb sur le secteur hôtelier, les investisseurs et les gestionnaires présents à cette table ronde organisée par 123Venture ont assuré qu'il avait été  important ces dernières années. 

«Airbnb incite les hôtels à changer leurs modèles. Les Boutique Hôtels sans parties communes sont devenus moins compétitifs vis à vis des offres Airbnb. Même si la législation s'est renforcée ces derniers mois à Paris, il reste encore des progrès à faire vis à vis d'autres capitales qui ont considérablement durci leur législation face à une certaine concurrence déloyale d'Airbnb vis à vis de l'hôtellerie. Car le problème d'Airbnb est qu'il capte une partie marginale de notre marché mais c'est celle qui représente notre marge pour couvrir par exemple les coûts fixes» estime Xavier Anthonioz, directeur général d'Agonquin qui exploite 41 hôtels dont le Courtyard by Marriott Paris West.
 
«Les hôtels qui résisteront à Airbnb seront ceux qui proposeront quelque chose en plus: une piscine, un spa, des espaces communs, des salles de réunion, un environnement ou un cadre différent» assure Xavier Anthonioz, Président d'123Venture.

En bref, le marché hôtelier souffre à court-terme mais Paris et la France restent des destinations très attractives sur le long-terme.

Le durcissement probable de la législation vis à vis d'Airbnb, la croissance prévue du trafic aérien et le fait que l'hôtellerie soit toujours un actif recherché par les investisseurs institutionnels plaident au final pour la bonne santé du secteur hôtelier parisien et français...à moyen-terme.

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la limite de validité du permis de conduire proposée par l'UE à partir de 15 ans?

Articles ayant le même tag

MOD_TAGS_SIMILAR_NO_MATCHING_TAGS