Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

adp-piste-securite

896 personnes ont perdu la vie en 2010 en prenant l'avion contre 757 en 2009. L'année 2010 a cependant été la 6ème année la plus sûre depuis 1945 en terme de nombre d'accidents mortels.


L'année 2010 a été marquée par trois graves accidents qui ont entraîné la mort de la moitié des victimes: celui de l'Airbus A321 d'Airblue à Islamabad (152 morts), du Boeing 737 d'Air India Express à Mangalore (158 morts) et de l'Airbus A330 d'Afriqiyah Airways à Tripoli (103 morts).

Au total 898 personnes ont perdu la vie en volant en 2010 selon la Flight Safety Foundation.

Selon l'Aviation Safety Network 29 accidents ont été considérés comme graves et 15 ont entraîné la mort de passagers ou de membres d'équipages. On a compté au total 831 incidents et accidents en 2010 (voir http://aviationsafetynetwork.wordpress.com/).

L'Afrique, mauvais élève de l'aérien

Il est à noter que 6 avions des 29 accidents étaient opérés par des compagnies classées dans la liste noire de la Commission Europénne (5 sur 30 en 2009) et la plupart étaient des compagnies aériennes africaines.

La sécurité arienne est bien disparate dans le monde: ainsi la liste noire de la Commission Européenne intègre principalement des compagnies africaines ou asiatiques. Les compagnies aériennes des 19 pays suivants sont interdites dans l’UE (soit 276 compagnies au total) : Afghanistan, Angola, Bénin, République du Congo, République Démocratique du Congo, Djibouti, Guinée équatoriale, Gabon (à l'exception de trois transporteurs soumis à des restrictions d'exploitation dans l'UE), l'Indonésie (à l'exception de six transporteurs), Kazakhstan (à l'exception d'un transporteur soumis à des restrictions d'exploitation dans l'UE), Kirghizstan, Liberia, Mauritanie, Philippines, Sierra Leone, Sao Tomé-et-Principe, Soudan, Swaziland et Zambie.

La liste inclut également quatre transporteurs aériens individuels: Blue Wings Airlines certifiée au Surinam, Meridian Airways du Ghana, Siem reap Airways International du Cambodge et Silverback Cargo Freighters du Rwanda.

En outre, la liste inclue dix transporteurs aériens qui peuvent continuer leur exploitation dans l'UE en étant soumis à des restrictions d'exploitation strictes: Air Astana certifiée au Kazakhstan comme mentionné plus haut, Air Koryo certifiée en République Démocratiques de Corée, Airlift International certifiée au Ghana, Air Services Comores, Afrijet, Gabon Airlines et SN2AG du Gabon, Iran Air, TAAG Angolan Airlines et Ukrainian Mediteranean Airlines.

Les compagnies aériennes vont cependant devoir renforcer encore plus leurs mesures de sécurité alors que le trafic s'apprête à exploser d'ici 2050: la IATA prévoit alors que les compagnies aériennes transporteront environ 50 milliards de passagers contre environ 2 milliards actuellement!

Le récent accident du Tupolev TU-154B (vieux de 30 ans) montre que de nombreuses compagnies dans le monde continuent à opérer des avions trop vieux (voir La-russie-veut-mettre-a-terre-les-tupolev-tu154b.html).

Des progrès devraient cependant avoir lieu dans les pays où la sécurité pêche actuellement: ainsi, l'Afrique a vu son taux d'accident baisser de 17% en 2010.

Une amélioration qui est cependant à relativiser alors que le continent opère seulement 3% des départs d'avions dans le monde.

L'année 2010 a malgré tout été la sixième année la plus sure depuis 1945 en terme de nombre d'accidents mortels.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

Aller en haut