Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

tableau hausse temperature1 

Selon l'organisation Météorologique mondiale 2015 devrait être l'année la plus chaude depuis le suivi des données météo et le cap des +1°C devrait être franchi…Alors que la COP21 se tient cette semaine à Paris, l'Organisation Météorologique Mondiale a indiqué que 2015 devrait être l'année de tous les records… de chaleur et de pollution au CO2. Le cap des +1°Celsius par rapport à l'ère industrielle devrait être franchi de même que la barre des 400 ppm pour le CO2, là encore une première. «C'est une mauvaise nouvelle pour la planète» a déclaré le Secrétaire Général de l'organisation Michel Jarraud.

L'organisation estime également que la période 2011-2015 a été la plus chaude et marquée par des événements extrêmes comme des pics de chaleur. Une étude préliminaire indique que la température de surface entre janvier et octobre a augmenté de 0,73°C par rapport à la moyenne de 1961 à 1990 et de +1°C par rapport à l'ère pré-industrielle.

L'humanité ne semble pas prendre conscience qu'il y urgence alors que par le passé de nombreuses espèces ont été balayées de la planète d'autant que les océans souffrent aussi de cette situation.

L'emmagasinement de tonnes de CO2 par les océans signifie à terme un réchauffement de l'eau et une acidification de l'eau qui à partir d'un certain niveau est très dangereux pour de nombreuses espèces, l'eau de mer étant traditionnellement alcaline. Une vague de blanchissement des coraux particulièrement sévère a d'ailleurs frappé les récifs cette année. Les océans ont absorbé jusqu'à présent 90% de l'énergie accumulée par les émissions de CO2.

hausse niveau marinLe niveau des océans est ainsi au plus haut depuis les observations par satellite mises en place en 1993  (voir diagramme ci-contre).

Sur terre le réchauffement a été particulièrement sensible cette année en Chine (record de chaleur de janvier à octobre, l'une des plus gros émetteur de CO2), à l'ouest de l'Amérique du Nord (comme la Chine, les Etats-Unis sont l'un des plus gros émetteur de CO2), dans une grande partie de l'Amérique du Sud (où la déforestation se poursuit).

Plusieurs vagues de chaleur ont frappé cette année l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord de même que l'Inde en mai et juin. Dans l'arctique la banquise a atteint sa plus faible extension maximale cette année avec 14,54 millions de km2 le 25 février.

Selon les scientifiques de nombreux événements extrêmes entre 2011 et 2015 sont attribués au réchauffement climatique attribué à l'homme particulièrement les vagues de chaleur : la probabilité de certains événements extrêmes a été multipliée par un facteur de 10 ou plus dans certains cas.

Le réchauffement climatique devrait donc affecter de nombreux voyageurs dans les prochaines années qui doivent s'attendre à plus d'événements climatiques extrêmes que par le passé.

Par ailleurs paradoxalement, alors que les pays du Nord sont les plus gros pollueurs ce sont les pays du sud qui verront la productivité de leur agriculture décroitre du fait du réchauffement climatique. Si la tendance se poursuit de nombreuses îles seront menacées par la montée des eaux: le réprésentant des îles Marshall a d'ailleurs demandé de l'aide dans une tribune poignante durant la COP21 cette semaine à Paris. 

Mais loin de se réjouir les pays du Nord devron faire face à un problème dramatique: le nombre de réfugiés climatiques devrait atteindre de 150 millions à 200 millions de personnes selon un rapport de l'économiste britannique Nicholas Stern. L'organisation non gouvernementale (ONG) britannique Christian Aid affiche même le chiffre d'un milliard de déplacés.

Ainsi des pays pauvres comme le Bangladesh, la Guinée-Bissau, la Sierra leone, Haiti, leSsoudan le Nigeria, la République démocratique du Congo, le Cambodge,  lesPphilippines et l'Ethiopie seront les pays les plus touchés selon une étude du cabient d'analyse de risque Maplecroft.
De grandes économies seront également fortemnet touchées comme l'Inde (20e), le Pakistan (24e) et le Vietnam(26e) (catégorie risque extrême), l'Indonésie (38e), la Thaïlande (45e) et la Chine (61e), (haut risque. Selon le cabinet, 64 % de la population mondiale vivra dans des pays exposés (4,5 milliards de personnes). Plusieurs pays très vulnérables comme les Philippines, le Bangladesh, l'Ethiopie, le Ghana, le Kenya, l'Afghanistan, les Maldives, le Costa Rica, Tuvalu, Vanuatu ou le Vietnam ont demandé cette semaine durant la COP21 de fixer un objectif de hausse de +1,5°C des températures au lieu des 2°C prévus.
Les grands villes les plus menacées par le réchauffement climatique seront Dacca, Mumbai, Manille, Calcutta et Bangkok.
Au contraire les pays les moins vulnérables au réchauffement climatique seront situées en Europe du Nord comme l'Islande, la Norvège, l'Irlande, la Finlande, le Luxembourg et le Danemark. 
Il est à noter que le tourisme s'est bien développé dans ces pays depuis quelques années particulièrement en Islande et en Norvège.
vulnerabilite pays 2014

Plus d'informations:

https://www.wmo.int/media/fr/node/861

Etude Maplecroft.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

SONDAGE

Etes-vous en faveur d'un passeport vaccinal Covid pour voyager?

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Booking.com
 
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: