Etes-vous pour ou contre le passage de la retraite de 62 à 65 ans?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. Refuser et s'abonner.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

alitalia-a330-200-2

Selon le quotidien romain Il Messagero, l’accord entre Etihad et Alitalia aurait été suspendu à la dernière minute...

Décidemment l'entrée de compagnies étrangères au capital d'Alitalia est un véritable feuilleton.

Alors qu'Air France avait abandonné il y a quelques années, Etihad pose désormais des conditions plus sévères.

Alitaliaaurait bien reçu une lettre d'intention d'Etihad hier mais qui a surpris car elle «souligne certains problèmes de manière plus insistante que précédemment» selon une source du gouvernement italien citée par Les Echos. 

«Etihad n’aurait pas reçu les garanties nécessaires de la part du gouvernement italien comme l’ouverture de nouvelles routes à Linate ou la mise en place d’une liaison TGV vers l’aéroport de Rome Fiumicino ni concernant un éventuel moratoire de la dette par les banques» affirme de son côté le quotidien Il Messagero.  

Ce quotidien romain estime que les négociations seraient suspendues après des mois de tractation.

Aucune confirmation officielle n’a été donnée à ce jour par les deux compagnies quant à un arrêt des négociations. 

Il ne s'agit sans doute pas d'un abandon de la part d'Etihad : la compagnie veut s'assurer que son investissement sera rentabilisé et accentuer la pression sur le management et l'état italien.

Etihad veut recevoir plus de garanties quant aux critères de gestion de la compagnie (qui a accumulé 1 milliard de dettes) ainsi que de la part de l'état italien et des banques.

Ainsi selon des sources proches du dossier citées par Les Echos, les discussions se pousuivraient entre Alitalia et Etihad et le « gouvernement entend bien trouver une solution». 

Selon le Ministre de Inratsuctures italien, Maurizio Lupi, Etihad aurait bien envoyé une lettre d'intention hier «qui pose certaines conditions auxquelles l'entreprise doit répondre». A suivre...

www.alitalia.com

www.etihadairways.com

  

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre le passage de la retraite de 62 à 65 ans?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS