Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

ACI veut revoir les modalités de gestion des slots aériens

ACI veut revoir les modalités de gestion des slots aériens

L’association des aéroports européens a demandé à l’UE de changer les modalités d’attribution des slots pour les compagnies aériennes…

L'association des exploitants d'aéroports ACI EUROPE a renouvelé ses appels à la Commission européenne pour qu'elle procède à « une évolution légitime et nécessaire » des règles d’octroi des slots/créneaux aéroportuaires au sein de l'UE.

Les règles actuelles des créneaux 80/20 (qui ont été assouplies pendant la pandémie de Covid-19) obligent les compagnies aériennes à exploiter au moins 80 % des créneaux attribués, sous peine de perdre leur droit dans les saisons à venir. Cela était fortement débattu durant le Covid où des compagnies aériennes comme Lufthansa avaient du voler à vide pour conserver leurs slots.

ACI estime que la réglementation actuelle « repose en grande partie sur des principes établis par les compagnies aériennes historiques pour les compagnies aériennes historiques, les aéroports n'ayant aucun mot à dire sur la manière dont leur capacité est allouée et utilisée ».

L'association a ajouté que ces règles vieilles de 30 ans ont été « écrites à une époque différente , alors que la libéralisation ne faisait que commencer et avant le boom des transporteurs low-cost et le développement des aéroports sur un marché concurrentiel » .

Dans une lettre du président d'ACI EUROPE et vice-président exécutif de l'AENA, Javier Marín, envoyée au commissaire européen aux transports Valean, il a félicité la Commission « pour son travail ambitieux à ce jour en préparant le terrain pour une révision du règlement actuellement en place », mais a averti qu'il doit maintenant « passer à l'étape suivante et aller de l'avant avec une proposition législative pour pérenniser le marché unique de l'aviation ».

Javier Marín a déclaré que le règlement doit être révisé pour éviter « la thésaurisation des créneaux, la surenchère, le double prélèvement, la location de créneaux, le commerce secondaire et l'abus de la règle du nouvel entrant par des groupes multi-compagnies aériennes ».

Il a ajouté que l'Europe représente plus de la moitié des aéroports coordonnés pour les créneaux horaires dans le monde et que « compte tenu de la quasi-impossibilité de créer de nouvelles capacités aéroportuaires en Europe, le règlement sur les créneaux est l'acte législatif le plus important pour le fonctionnement du marché unique de l'aviation ».

La lettre de Javier Marín au commissaire européen aux transports peut être lue dans son intégralité ici.

L'IATA a récemment publié ses derniers chiffres sur le trafic aérien pour mars 2023, montrant que le trafic mondial avait atteint 88% des niveaux d'avant Covid. L’année 2024 devrait être la première où le nombre de passagers dépassera les niveaux d’avant la pandémie.

www.aci-europe.org

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :

Articles ayant le même tag

MOD_TAGS_SIMILAR_NO_MATCHING_TAGS

LES ARTICLES QUE VOUS AIMEZ