Partagez cet article :

Un Airbus A340 opéré cet été entre Paris et Caracas a traversé une forte zone de turbulences à environ 35000 pieds et a du faire face à un fort vent qui a entrainé une survitesse de l'avion.

L'alarme overspeed s'est déclenchée et le pilote automatique s'est déconnecté à l'image du vol AF447.

Puis l'avion comme pour lors du vol AF447 est monté subitement au niveau 380 et a perdu de la vitesse pour atteindre 205 noeuds soit une vitesse de 3 noeuds supérieure à celle du décrochage de 202 noeuds.

L'avion est cependant resté dans son domaine de vol mais avec une marge très faible de 2 noeuds: il était à 71 noeuds en dessous de la vitesse recommandée.

Les faits sont étrangement similaires à ceux du vol AF447 ou l'avion avait de manière inexplicable pris de l'altitude pour ensuite décrocher suite à un passage dans une zone de fortes turbulences.

Le BEA mène une enquête afin de déterminer si il y a un problème des pilotes ou de l'avion.

Selon des pilotes d'Air France interrogés par Le Figaro, «le fait qu'un avion se mette à monter tout seul est un vrai problème pour Airbus».

Un expert de la sécurité aérienne a également confié au Figaro «qu'un avion qui prend 3000 pieds tout seul, on n'a jamais vu ça».

Le rapport de l'incident est disponible ici: http://www.lefigaro.fr/assets/pdf/110906-securite-des-vols.pdf

De quoi relancer, le débat sur les causes de l'accident dramatique du vol AF447.

Il est à noter qu'en août dernier, Air France a saisi l'agence européenne de sécurité aérienne à propos de dysfonctionnement au niveau des alarmes de l'avion lors du vol AF447 (voir http://www.businesstravel.fr/2011081110053/newsflashes/newsflash/af-447-lagence-europeenne-de-securite-aerienne-a-ete-saisie-par-air-france.html).

Les pilotes d'Air France s'étaient également insurgés contre la tournure prise par l'enquête du BEA.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: