La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Jean-Marc Grazzini, Directeur Général adjoint d’Air Austral en dit plus à Business Traveller France sur l'alliance Vanille mise en place récemment avec Air Madagascar, Air Seychelles, Air Mauritius et Inter Ile Air ainsi que sur les développements à venir de la compagnie grâce à l'arrivée de 2 B787-8...

cabine club air austral

Après les Offices de Tourisme de la région, c'est au tour des compagnies aériennes de lancer leur programme de coopération Iles Vanilles. 

Air Madagascar, Air Seychelles, Air Mauritius et Inter Ile Air ont annoncé le mois dernier la signature de l'accord à Madagascar. Jean-Marc Grazzini, le directeur général d'Air Austral nous explique pourquoi sa compagnie a fait ce choix: «il y a des obstacles majeurs pour s'intégrer à une grande alliance comme Skyteam, Star Alliance, oneworld. On a jamais trouvé d'intérêt réciproque à rejoindre une grande alliance et il est vrai que les grandes compagnies n'ont jamais montré un intérêt particulier pour nous! Je reste persuadé qu'il est plus intéressant pour Air Austral de créer une alliance avec des compagnies de tailles similaires».

Alors que l'on pourrait penser à un geste marketing, plus qu'à une éventeulle alliance, le directeur général d'Air Austral estime au contraire que cet accord va bien au delà d'un simple coup de communication: «l'alliance Vanille n'est pas un projet marketing, nous voulons créer une alliance, égale de celle des grandes compagnies. Nous ne souhaitons pas uniquement mettre en commun des ressources pour faire des économies, mais nous voulons aussi développer des accords de partage de code, créer des pass régionaux et lancer un vrai programme de fidélité comme dans les grandes alliances, même si cela sera un peu plus long» admet Jean-Marc Grazzini. 

Avec cette alliance, Air Austral vise à développer le trafic régional et accélérer encore plus son redressement alors que la compagnie a connu une véritable transformation.

Les dirigeants et les salariés de la compagnie australe n'ont pas chômé ces dernières années et les résultats sont là. Air Austral a quasiment doublé son bénéfice net en 2015 : il a atteint 8,76 millions d'euros contre 4,71 millions l'an passé.

Au niveau commercial, grâce à l'optimisaiton du revenue management, le coefficient de remplissage de la flotte a avoisiné 86% sur les 12 mois contre 83% en 2014.

«Nous avons pris des décisions difficiles ces dernières années, mais il faut toujours les prendre. Et cela ne nous a pas empêché d'investir pour améliorer notre offre à bord. L'an prochain nous allons proposer la première route directe entre Mayotte et Paris avec 2 vols par semaine. Et savez-vous? Nous serons la première compagnie française à opérer le B787 de Boeing!» assure Jean-Marc Grazzini.

En février 2015, Air Austral avait annoncé l'acquisition de deux B787-8 dans le cadre du programme de rénovation de sa flotte long-courrier: ils remplaceront les 2 B777-300ER existants (la flotte long-courrier de la compagnie comprend actuellement 3 B777-300ER et 1 B777-200ER).

Le premier B787-8 sera livré pour le lancement de la liaison Paris-Mayotte en mai prochain et le second intégrera la flotte en octobre 2016. Air Austral transformera par ailleurs l'ensemble de la cabine de son 3ème B777-300ER l'an prochain et le seul B777-200ER de la compagnie sera mis à terre d'ici fin 2016.

Ainsi à fin 2016, Air Austral disposera d'une flotte long-courrier totalement modernisée et équipée de nouvelles cabines.

De quoi voir l'avenir avec plus de sérénité et rouvrir de nouvelles lignes... «Notre premier objectif est de développer nos parts de marché même si nous sommes le leader et de très loin entre la France et la Réunion. Mais les nouveaux B787 vont nous permettre de nous tourner à nouveau vers l'Asie avec la réouverture d'une ligne vers Bangkok. Quant à notre partenariat avec Air Madagascar, il va nous permettre de proposer des vols vers Canton dès cet hiver» conclut Jean-Marc Grazzini. Air Austral a en effet négocié un accord de partage de code avce la compagnei malgache. Il va lui permettre de profiter de 132 sièges sur les 240 sièges de l'A340-300 d'Air Madagascar. «Pour Air Austral, la mise en plce de cette liaison directe crée une véritable passerelle entre la Réunion et la Chine du Sud permettant le rapprochement des deux territoires et le renforcement des échanges commerciaux touristiques mais aussi affinitaires. C'est par ailleurs un moment historique pour la compagnie bientôt en mesure de proposer pour la première fois la Chine dans le cas d'une désserte régulière» avait déclaré Marie  Joseph Malé, le PDG d'AIr Austral lors de la signature de l'accord en mai 2015.

Hormis Mayotte, les prochains mois seront donc pour Air Austral sous le signe de l'Extrême-Orient. Mais après tout, quoi de plus natrurel alors que comme le fait remarquer Jean-Marc Grazzini, l'île de la Réunion est parfaitement positionnée entre l'Asie et l'Afrique. De là à penser que l'aéroport pourrait se transformer un jour en hub à l'image des villes du Moyen-Orient...

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

SONDAGE

La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut