Partagez cet article :

Air Canada: test du vol en classe affaires Paris-Montréal

Populaire
 
3.9
0   0   0   0  

Compagnie

Compagnie
Air Canada

Route

Classe
Affaires
Les sièges de la classe affaires d'Air Canada sont parfaits pour ceux qui recherchent l'intimité. Le service en français est un plus de même que le salon à l'aéroport de Roissy, très agréable.

A L'AEROPORT / ENREGISTREMENT - VOL AFFAIRES AIR CANADA : Air Canada opère ses vols depuis le terminal 2A de l'aéroport Roissy Charles de Gaulle. La compagnie envoie un email pour inciter les passagers à s'enregistrer sur Internet, environ deux jours avant le départ du vol, ce qui est pratique.

Je me suis enregistré en ligne la veille du départ et l'enregistrement de mes bagages a été rapide. Contrairement aux vols vers les Etats-Unis, je n'ai pas eu droit aux sempiternelles questions liées à la sécurité.

A mon arrivée il y avait deux comptoirs d'enregistrement réservés à la clientèle affaires. Il y avait deux personnes devant moi, mais leur enregistrement a été rapide. J'imagine que comme moi ils s'étaient pré-enregistrés sur Internet.

La dépose de mes bagages a pris deux minutes à peine. Les passagers en classe éco n'ont pas eu cette chance, car il y avait une queue d'environ 30 personnes au comptoir de dépose des bagages.

Dommage que contrairement aux Etats-Unis, il n'y ait pas de comptoirs de dépose de bagages automatisé comme à l'aéroport d'Atlanta. L'hôtesse au sol m'a remis un ticket prioritaire qui permet d'éviter la queue pour passer les contrôles de police. Elle m'a conseillé d'aller vers les zones 3/4 où il y avait mois de monde.

Il y avait tellement peu de monde à cette heure que j'ai pu franchir les contrôles de police en moins d'une minute: un record à Roissy!

Le personnel de sécurité , pour plaisanter, a même conseillé à une hôtesse de prendre son temps pour examiner mes bagages pour allonger la queue. Un horaire idéal pour partir loin de la foule: le vol décolle à 13H30.

SALON AFFAIRES AIR CANADA - VOL AFFAIRES AIR CANADA: le salon d'Air Canada est situé non loin de la porte 39 à côté du salon Admirals Club d'American Airlines.

Il faut prendre un escalator depuis la porte d'embarquement pour descendre au niveau -1.

Alors que certains salons de Roissy peuvent être impersonnels, celui d'Air Canada est cosy et design.

Il y a de la moquette au sol, une grande fresque murale peinte sur le mur courbé du salon d'un côté, réalisée par un artiste et un mur revêtu de métal de l'autre.

Il y a de quoi se reposer avec une quarantaine de fauteuils disséminés le long du mur avec un espace télé au fonds du salon équipé de 8 fauteuils et une banquette installée face à un grand téléviseur à tube cathodique.

Il y a un business center isolé où les hommes d'affaires peuvent travailler: il est équipé de 6 postes de travail et de 4 ordinateurs, ainsi que d'une imprimante, une photocopieuse et un destructeur de documents.

Emportez donc votre portable pour ne pas avoir à attendre qu'un bureau avec un ordinateur se libère.

L'ensemble du salon est couvert par un réseau WiFi Datavalet librement accessible pour les passagers d'Air Canada.

En terme de restauration, le salon est bien achalandé.

Une grande machine à café (ainsi qu'une plus petite) sert à la demande des expresso, café au lait, café allongés.

Le buffet offre des fruits frais (kiwi, orange…), différents petits pains, des alcools forts disposés sur un chariot (Whisky Label 5, Cognac Otard, Porto Sandeman…), un réfrigérateur avec des sodas et bières (coca-cola, bières Heineken et 1664, petites bouteilles d'eau, schweppes, jus de fruit, yaourt…),, un buffet avec des mini-pâtisseries, des fromages (camembert, comté, Saitn Pualin…), de la charcuterie (jambon, tranche de rôti de porc…), un plateau avec des légumes très nouveau monde et délicieux pour la ligne (concombre, fenouil , carottes, choux-fleur…avec sauce) et enfin un petit espace propose des desserts gourmands comme des panacotta.

Il n'y a pas d'écran qui avertit les passagers de l'embarquement mais des annonces sont faites par l'hôtesse.

EMBARQUEMENT/ LE SIEGE - VOL AFFAIRES AIR CANADA:
l'avion, un Boeing triple 7 long range (à long rayon d'action) était garé à la porte 39, tout près du salon. Les passagers affaires ont été embarqués en premier.

Les B777-30W d'Air Canada sont équipés de deux réacteurs General Electric.

Le long-courrier est équipé de deux classes: la classe affaires qui occupe les rangées 1 à 6 et 7 à 11 et la classe éco qui occupe le reste de l'avion.

Les deux cabines affaires sont séparée par une cuisine. La première cabine, occupant les rangées 1 à 6 est plus tranquille à proximité du poste de pilotage.

Les sièges sont disposés en épis en mode 1-2-1: une configuration prônée par de nombreuses compagnies comme Virgin, mais qui peut surprendre les voyageurs.

Son intérêt principal est d'offrir plus d'intimité, son revers est d'être moins conviviale: il est plus difficile de faire connaissance avec son voisin.

Les sièges sont équipés d'une prise électrique US/européenne, d'un port USB, d'une veilleuse sur le côté et au plafond, d'un espace de rangement sous le repose pied en face du siège ainsi que sur les côtés à droite et à gauche.

Une tablette amovible se déplie depuis la coque sur le côté lors du repas ou pour travailler ainsi que l'écran vidéo.

Hormis, la tablette il y a peu d'espace pour poser des documents.

LE VOL AFFAIRES AIR CANADA: environ 45 minutes après le décollage un apéritif nous a été servi: noix de cajous/amandes avec un verre de champagne Drappier, «élu meilleur champagne à bord d'Air Canada en 2006 avec des arômes de pêche et fruits secs.»

Il est agréable d'avoir un équipage bilingue français/anglais pour poser des questions et avoir des informations sur les plats, ce qui est rare aujourd'hui.

Pour l'entrée, le steward, un homme charmant d'un cinquantaine d'années a dressé une nappe.

Trois assiettes de porcelaine ont été disposées sur la table: l'une avec une belle tranche de foie gras poivré et un jambon de Savoie avec sa compote de fruits rouges, la seconde avec une salade de saison dont les légumes étaient étonnamment craquants (ce qui est rare en avion, les légumes étant souvent fades ) et une dernière assiette avec un mignonnette de vinaigrette et du beurre d'Isigny.

Le repas a bien débuté d'autant que le Chardonnay Wente Riva Ranch de Livermore en Californie se laissait boire sans façon (les passagers pouvaient également opter pour un Sauvignon Blanc Rappel Valley du Chili).

Alors que le vol décollait un samedi, j'ai été étonné de constater que la classe affaires était quasi pleine, ce qui semble montrer que les échanges fonctionnent bien entre la France et le Canada.

Après cette mise en bouche, j'ai opté pour un filet de boeuf grillé sauce demi-glace, avec ses pommes de terre au gratin, brocoli, carottes et tomates sautées.

Le plat était bon, mais j'aurais certainement mieux fait de choisir le poulet rôti aux graines de moutard ou un saumon grillé rehaussé d'une sauce au beurre blanc.

La viande était bonne mais le boeuf est souvent décevant à 10000 pieds, ce que j'ai remarqué chez de nombreuses compagnies aériennes. Comme pour les vins, l'altitude change les goûts et les saveurs.

Préférez les viandes blanches ou les poissons. Mais si vous êtes comme moi assez carnivore, laissez-vous malgré tout tenter par un pavé de boeuf!

Le menu proposait également des ravioli à la ricotta et aux épinards avec leur sauce tomate au basilic et leurs champignons sautés.

Il est noter que l'ambiance lumineuse de l'avion change durant le vol afin que les passagers puissent s'acclimater au décalage horaire: vous naviguerez dans le bleu puis le rose, puis le bleu ciel.

Beaucoup de points communs avec Virgin qui propose la même configuration en épis qu'Air Canada et qui a lancé cette mode de la luminothérapie, très en vogue aujourd'hui auprès des compagnies aériennes.

Le plateau de fromage était copieux (grosse tranche de morbier, cantal et Brie) et de qualité (comme au salon Feuille d'érable à CDG).

J'étais allé voir un collègue lors du service du dessert et je n'ai pas pu le tester à mon grand regret ( gâteau moelleux au chocolat servi avec une crème glacée à la vanille ou fruits de saison en tranches).

J'ai heureusement eu droit à un café nécessaire après ce repas complet.

Les habitués de la destination dormaient après le repas, contrairement à moi, ce que j'ai regretté à l'arrivée.

SYSTEME DE DIVERTISSEMENT EN VOL EN ROUTE - VOL AFFAIRES AIR CANADA: le choix de films à la demande est moins complet que sur des compagnies comme Emirates, Singapore ou Qatar. Par contre, de nombreux films sont en français, même s'il y a un plus grand choix en anglais.

Les films sont classés par genre: Hollywood, canadien, classiques (en noir et blanc), avant-garde, pour tous, contemporain cinéma du monde et cinéma fr (des films du Québec).

Le système propose des stations de radio satellite via le réseau XM, quelques albums à la demande par thème (là encore le choix est moindre que sur Emirates, Singapore ou Qatar).

Il y a également un menu jeux (non encore disponible), jeunesse (avec des films pour enfants comme la Fée des dents ou Dragons lors de ce voyage), des chaines TV etc…ainsi que la traditionnelle carte du trajet agrémentée d'option telles que la visualisation du jour et de la nuit sur une mappemonde, la possibilité de zoomer sur une zone survolée ou un lieu quelconque dans le monde, l'emplacement de l'avion en haute définition et un indicateur de lieux relatifs.

Il est facile de naviguer dans le système qui s'est révelé très réactif au toucher.

L'ARRIVEE -VOL AFFAIRES AIR CANADA: le vol a atterri à l'heure à 13H30 à l'aéroport de Montréal Trudeau et le débarquement s'est effectué sans attendre.

Le passage des contrôles de police est beaucoup plus rapide qu'aux Etats-Unis et la police des frontières ne prend pas d'empreintes digitales, ni de photos.

INFORMATIONS PRATIQUES AIR CANADA:

- horaires: la liaison quotidienne non-stop Paris-Montréal d’Air Canada quitte Roissy-CDG à 13h30 pour se poser à Montréal à 14h50, heure locale. Au retour, le vol AC870 décolle de Montréal à 19h50 pour atterrir à Paris à 8h30 le lendemain matin.

Un second vol quotidien est opéré entre Paris et Montréal durant la saison d'été, à partir du 25 Juin prochain et jusqu’au 6 Septembre, pour répondre à la demande de la haute saison.

Avis de la rédaction

Note globale 
 
3.9
Embarquement-Débarquement-Bagages 
 
4.0
Salon d'aéroport 
 
4.0
Siège pour s'asseoir 
 
3.0
Siège pour dormir 
 
4.0
Service 
 
4.0
Restauration-boissons 
 
3.0
Système Multimédia 
 
4.0
Ponctualité 
 
5.0

Un vol en toute intimité

VERDICT: le siège s'est avéré confortable surtout pour dormir. Il y a par contre relativement peu d'espace pour poser ses documents si l'on souhaite travailler. Pour les francophones, le service en français par le personnel de bord est un plus de même que le choix de films dans la langue de Molière via le système de divertissement en vol.

BusinessTravel.fr recommande Air Canada pour se rendre au Canada ou au Québec au départ de Paris.

Cet avis a-t-il été utile pour vous ? 

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

Aller en haut