Partagez cet article :

Air France, IAG, Easyjet, Ryanair, Lufthansa ont tenu une conférence de presse à Bruxelles ce jour pour demander de nouvelles règles à la Commission Européenne...

bruxelles 1 ryanair air france lufthansa easyjet iag

Les dirigeants des 5 compagnies se sont réunis ce jour à Bruxelles pour faire du lobbying auprès de la Commission Européenne.

Les compagnies prônent une nouvelle réglementation de l'Europe pour doper la croissance du secteur aérien européen ainsi que les emplois.

Air France, IAG, Easyjet, Ryanair et Lufthansa souhaite avant tout une simplification de la réglementation afin d'améliorer la compétitivité ainsi qu'une baisse des coûts de redevance des aéroports.

Les compagnies ont également réclamé des assurances quant au fait que les aéroports en situation de monopole soient régulés, que l'on s'assure que les passagers profitent des revenus générés par les aéroports et que les dépenses de sécurité (NDLR: qui ont fortement augmenté ces dernières années) soient efficaces.

Enfin, les demandes concernant le ciel européen ont été à nouveau mises en avant : les compagnies réclament la mise en place d'un ciel unique européen via une utlisation plus importante des nouvelles technologies et la modernisation des systèmes de contrôle aérien dans le cadre du programme SESAR.

La question des grèves a également été soulevée : Air France, IAG, Easyjet, Ryanair, Lufthansa souhaiteraient que les éventuelles grèves créent moins de perturbations pour les passagers.

Pour donner plus de poids à leurs requêtes, les compagnies ont montré qu'elles avaient fait d'importants efforts durant ces dernières années.

Selon elles, depuis la libéralisation du ciel européen, les coûts des compagnies aériennes ont baissé de 1 à 2% par an depuis deux décennies.

Elles demandent au nouveau Commissaire Européen des Transports de réduire les coûts dans d'autres secteurs de l'industrie aérienne civile notamment au niveau des aéroports, du contrôle aérien ou vis à vis des taxes récoltées auprès des passagers.

Les compagnies ont également réitéré leur opposition aux aides d'Etat, en tant que principe, autant vis à vis des compagnies aériennes que des aéroports.

Les 5 compagnies ont également décidé d'étudier comment améliorer leur présence commune à Bruxelles afin de mieux faire entendre leurs voix.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: