Partagez cet article :

La grève des pilotes aura finalement coûté 416 millions d'euros à Air France-KLM en terme de perte de chiffre d'affaires et aura eu un impact de 330 millions sur le résultat d'exploitation.

On l'a appris à l'occasion de la publication des comptes de la compagnie pour le 3ème trimestre 2014.

«La grève a amené le groupe à annuler l’équivalent de 4 249 millions de SKO (18% des SKO du mois de septembre) et 213 millions de TKO (16% des TKO du mois de septembre), soit 4,75 milliards d’ESKO (Equivalent Siège-Kilomètre Offert)» a déclaré la compagnie.

Au troisième trimestre, les revenus du groupe ont été stables à 6,7 milliards d'euros (+0,2%) avec un résultat d'exploitation en baisse de 18 millions d'euros à 247 millions.

«Sur le réseau long-courrier, la recette unitaire a été affectée par la situation de surcapacité sur certaines lignes, une performance décevante du réseau Amérique latine notamment liée à la faible croissance économique sur plusieurs marchés de la zone, et une base de comparaison élevée (croissance de 2,9% de la recette unitaire long-courrier au troisième trimestre 2013, dont +5,6% sur l’Amérique latine)» a précisé Air France-KLM.

La compagnie a continué de réduire ses capacités court et moyen-courrier de 14,2% (hors impacts de la grève des pilotes).

Sur les 9 premiers mois de l'année, Air France-KLM a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 0,7% à 18,7 milliards d'euros et affiche un résultat net encore déficitaire de -514 millions, en progression cependant par rapport à 2013 (+117 millions).

«En plus de l’impact direct de la grève des pilotes estimé à 330 millions d’euros sur le résultat d’exploitation du troisième trimestre, le groupe a constaté un retard dans les engagements de réservation sur le quatrième trimestre, sans qu’il soit possible d’évaluer de manière précise la part de ce retard due à la grève et celle due à l'évolution défavorable de la demande observée au début de l'été et qui s'est confirmée depuis. Le groupe estime qu'une partie de ce retard d’engagement pourra être réduite progressivement dans les semaines qui viennent, sans qu'il soit possible de quantifier avec précision ce rattrapage compte tenu du caractère exceptionnel de l'évènement. Comme annoncé le 8 octobre 2014, l’ensemble des éléments ci-dessus pourrait avoir un impact négatif de l’ordre de 500 millions d’euros sur l’EBITDA de l’exercice 2014» a prévenu Air France-KLM.

www.airfrance.fr

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: