Partagez cet article :
Air France va racheter 31% du capital de Virgin Atlantic grâce à un renforcement de Delta et de China Eastern au sein du capital du groupe franco-néerlandais…

Alors que Delta détenait déjà 49% de Virgin Atlantic, Air France-KL va s'emparer de 31% du capital pour 220 millions de Livres Sterling.

Les deux compagnies aériennes vont donc devenir majoritaires au sein du groupe créé par Richard Branson.Virgin Group conservera 20% des parts ainsi que la direction de Virgin Atlantic.

Parallèlement afin de permettre à Air France-KLM de réaliser cet investissement, Delta Air Lines va racheter 10% du capital d'Air France-KLM pour 375 millions d'euros et deviendra membre du Conseil d'Administration.China Eastern rachètera également 10% du capital pour le même montant.

La compagnie chinoise participera également au Conseil d'Administration.De plus, Delta, Air France-KLM et Virgin Atlantic mettront en place une société commune à long-terme.

Virgin Atlantic restera une compagnie anglaise indépendante avec un certificat d'opérations anglais et continuera à voler sous la marque Vrigin.

La compagnie restera européenne et ne sera pas affectée par un Brexit dur alors que Virgin Atlantic ne vole pas depuis le Royaume-Unie vers l'Union Européenne.

Cette alliance permettra cependant à Virgin d'être encore plus présent en Europe continentale.

Cette opération signifie cependant que Richard Branson perd le contrôle de Virgin Atlantic une compagnie qu'il a fondée en 1984 et qui a réussi à trouver sa place.

Richard Branson avait utilisé notamment les capitaux de la vente de sa maison de disque Virgin pour développer non sans mal cette compagnie aérienne.

Dans une lettre Richard Branson explique qu'en travaillant de manière plus étroite avec Delta, Virgin Atlantic sera plus compétitive.

Cette nouvelle société commune qui comprend Alitalia, permettra selon Delta d'opérer 300 vols quotidiens directs transatlantiques.

Les passagers pourront gagner et utiliser des miles entre toutes les compagnies.

La société commune entre Air France-KLM et Delta date de 2009 : Alitalia l'a rejoint en 2010.

En 2013,Delta a racheté 49% de Virgin Atlantic. Delta détient également une participation importante au sein d'Aeromexico.

En 2015, Delta a également racheté 3,5% de China Eastern.

On voit ainsi que Delta est devenue une compagnie majeure sur le marché transatlantique via sa participation dans Aeromexico, Virgin Atlantic et aujourd'hui Air France-KLM.

La consolidation du marché aux Etats-Unis a permis aux compagnies américaines de cumuler de très importants bénéfices ces dernières années.

Parallèlement l'entrée de China Eastern au sein du capital d'Air France-KLM montre l'intérêt et l'importance croissante des compagnies asiatiques sur le marché aérien mondial.

Air France-KLM par ailleurs publié un résultat d'exploitation en forte hausse au premier semstre 2017 à 353 millions d'euros (+135 millions par rapport à l'an passé avecun résultat net en hausse de 265 millions à +151 Millions.

« Dans un contexte de croissance solide du trafic et d’amélioration de la tendance sur la recette unitaire, Air France-KLM a amélioré son résultat d’exploitaiton et son c ash flow libre d’exploitation. Sur cette période, le Groupe continue d’exécuter ses priorités stratégiques d’augmentation des recettes et d’amélioration de sa compétitivité. L’accord signé avec les pilotes d’Air France en juillet permet au Groupe de lancer la création de Joon en ligne avec le calendrier initial. Je suis aussi très heureux du renforcement de notre réseau d’alliances : la combinaison de notre alliance nord-atlantique avec Delta avec la joint-venture de Delta et Virgin Atlantic, et le renforcement de notre partenariat avec China Eastern positionnent Air France-KLM comme le pillier européen du premier réseau mondial de compagnies aériennes. Ce sont des étapes importantes qui montrent qu’Air France-KLM est sur la bonne voie pour réaliser les objectifs stratégiques de Trust Together » a déclaré Jean-Marc Janaillac PDG d'Air France-KLM.

Des résultats qui sont aussi dus en grande partie à la difficile restructuration menée par le prédécesseur de Jean-Marc Janaillac, Alexandre de Juniac aujourd'hui président de la IATA. Ce dernier avait su notamment réorienter la compagnie vers les clients en améliorant fortement l'offre à bord en Business notamment.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

Aller en haut