Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Air France: tous les vols long-courriers seront opérés mercredi 2 novembre

La compagnie aérienne Air France a indiqué hier en fin de journée qu'elle prévoyait d'opérer 92% de ses vols ce mercredi et surtout 100% de ses vols long-courrier pour la première fois depuis la début de la grève samedi 29 octobre.

Selon la compagnie 91% des vols ont pu être assurés, hier, mardi 1er novembre et aucun vol n'a été annulé à la dernière minute à Roissy et Orly.

La compagnie a précisé que 82% des vols sont partis avec un retard de moins de 15 minutes.

Alors que la grève du personnel navigant commercial se termine ce jour, les vols seront à nouveau opérés normalement à partir de demain, jeudi 3 novembre 2011.

Les syndicats CFDT (4% du personnel)  et CFTC (8% du personnel) ont décidé, lundi 31 octobre, de se retirer du mouvement de grève alors que la direction de la compagnie a accepté de garantir l'emploi jusqu'en 2012.

Le syndicat UNAC avait décidé de lever son préavis de grève avant le conflit.

Air France propose des conditions spéciales aux voyageurs pour changer leurs billets du fait de ce mouvement social.

En cas de voyage jusqu'au 09 décembre 2011 inclus, la modification de la réservation sera possible dans la même classe de voyage sans frais.

En cas de voyage du 10 décembre 2011 au 13 mai 2012 inclus, la modification de la réservation sera possible sans frais, au même tarif sous réserve de disponibilité, ou en payant la différence avec un autre tarif.

Il est également possible de changer de destination, de point d'origine, d'annuler ou de reporter son voyage au-delà du 13 mai 2012: les passagers doivent alors contacter leur point de ventes habituel avant le 30 novembre 2011.

Il est à noter qu'en cas de vol annulé ou retardé de plus de 5 heures, les voyageurs peuvent demander le remboursement de leur billet (hors frais de service).

Plus d'informations: www.airfrance.fr

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :