Partagez cet article :

air-france-classe-affaires

Air France va installer de nouveaux sièges en classe affaires sur ses vols long-courriers d'ici l'été 2010. La compagnie améliore également son service de restauration et offre désormais des soins de beauté/relaxation dans ses salons d'aéroports.



Après le lancement de nouveaux sièges éco premium sur ses vols long-courrier (Air-france-devoile-son-siege-eco-premium) et éco sur ses vols court-courrier (voir Air-france-devoile-ses-nouveaux-sieges-court-courrier), Air France lance son offensive pour reconquérir les voyageurs d'affaires avec ses sièges affaires de nouvelle génération.

Alors que le marché des voyages d'affaires reprend depuis le début 2010, le moment est opportun: «nous travaillons sur cette offre depuis 3 ans avec nos partenaires et clients. Pour cela nous avons investi 110 millions sur trois ans» a déclaré Christian Boireau, directeur commercial d'Air France.

Le nouveau siège affaires est logé dans une coque et se transforme en un lit de plus de deux mètres de longueur.

«Le siège ne s'allonge pas totalement à l'horizontale, à 180°, car nous ne vous voulons pas entrer dans une bataille de chiffres. Nous avons surtout travaillé afin que le siège soit confortable dans toutes les positions en mode fauteuil ou lit» nous a confié Jean-Christophe Gaudeau, chef de produit en charge de la classe affaires chez Air France.

Le fauteuil ne propose pas de positions pré-réglées comme sur certaines compagnies, mais deux boutons permettent de choisir soi-même la meilleure position. Les sièges offrent une assise de 61 centimètres de largeur et le pitch, l'écartement entre les sièges n'a pas évolué et reste de 61 pouces.

Les voyageurs pourront profiter de nouveaux espaces de rangements sous le repose-pied ainsi que d'un écran de 15 pouces au format 16/9, beaucoup plus agréable contre un peu plus de 10 pouces auparavant. L'offre en terme de films, de musique ou de jeux n'évolue pas.

La tablette  du siège a été rehaussée pour offrir plus d’aisance au niveau des jambes et permet de travailler aisément avec un ordinateur portable ou d’y déposer un livre, une revue ou un bloc papier.

De plus, l'accoudoir est débrayable pour faciliter l'accès aux passagers à mobilité réduite.

Pour ceux qui veulent recharger leur ordinateur portable, une prise d’alimentation électrique de 110 volts, acceptant six à sept formats différents de prises, dont les formats européens et américains est disponible en face avant sur la console centrale ainsi qu'un port USB.

«20 appareils seront équipés de ces nouveaux sièges principalement des A330 opérés vers l'Afrique, l'Atlantique du Nord et le Moyen-Orient» précise Jean-Christophe Gaudeau.

Un avion au minimum sera équipé de ce siège affaires d'ici la fin de l'année. A la question de savoir si cela sera sur la route Paris-New York, Jean-Christophe Gaudeau a indiqué qu'il ne pouvait pas encore dévoiler la destination prévue.

En 2013, 40 avions Airbus A330, Boeing 777 et Airbus A380 seront dotés de ce nouveau siège.

Plus de services en vol et au sol: bientôt des menus de grands chefs?

Hormis ce nouveau siège, Air France a constamment amélioré sa classe affaires ces derniers mois.
Les menus sont désormais changés tous les 10 jours en classe affaires contre tous les deux mois au départ de Paris (mais pas pour les vols retour).

La compagnie propose également quatre plats dans son menu affaires contre 3 auparavant. «Cela nous a permis d'offrir d'autres choix que la viande ou le poisson comme des risotti, des plats de pâtes, de légumes…» nous précise-t-il.

La compagnie serait actuellement en pourparlers avec des chefs français et étrangers pour qu'ils élaborent de futurs menus.

En terme de vins, le choix reste toujours identique, même si de nouveaux verres sont proposés depuis fin 2009 afin de mieux apprécier le vin.

Enfin dans ses salons parisiens à Charles de Gaulle, Air France offre désormais des services de soins et de massages avec des produits de soin Clarins. Une tendance en vogue alors que Finnair vient d'inaugurer un immense spa à l'aéroport d'Helsinki.

Pour ceux qui ne veulent pas profiter du spa et qui sont pressés, Jean-Christophe Gaudeau nous a indiqué qu'il était possible de profiter de la carte d'embarquement sur mobile vers plus de 50% des destinations long-courriers du groupe au départ de Paris.

Un service pratique mais qui est malheureusement peu disponible au retour « beaucoup de pays ne veulent pas reconnaitre la validité de cette carte composée d'un code barre» constate-t-il.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: