Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Air France veut contrer Lufthansa en Afrique

nairobi-parcAlors que Lufthansa s'est développé fortement sur ce continent ces derniers mois notamment grâce au rachat de Bruxelles Airlines, Air France prépare sa contre-attaque appelée plan Léopard (un code utilisé par l'armée française pour l'opération Kolwezi en 1978) selon une information parue dans le quotidien Les Echos.

Dans le cadre du plan Leopard, Air France pourrait augmenter ses fréquences vers plusieurs destinations comme Malabo, Libreville, Luanda et ouvrir 2 nouvelles routes vers Bata en Guinée Equatoriale et vers Port-Gentil au Gabon afin de barrer la route à l'expansion du groupe Lufthansa sur  ce continent.

La compagnie va par ailleurs continuer à déployer sa classe intermédiaire éco Premium Voyageurs sur le continent africain.

La compagnie française a une position de force sur le continent africain avec 34 vols directs vers l'Afrique et souhaite la conserver: ses routes vers l'Afrique Subsaharienne sont d'ailleurs parmi les plus rentables.

En novembre 2009, Lufthansa, Swiss et Brussels Airlines avaient annoncé qu'ils comptaient se développer en Afrique.

Les trois compagnies transportent ensemble environ 2 millions de passagers chaque année vers l'Afrique et desservent une trentaine de destinations.

L'Afrique aiguise les convoitises car le transport aérien sur ce continent devrait suivre l'évolution de la croissance du PIB évaluée à 3,7% en 2010, 5% en 2011 et 5,5% en 2012 selon le Global Insight World Overview. Le continent arrive juste après l'Asie-Pacifique dans le monde en terme de croissance.

Grace au rachat de Brussels Airlines, le groupe Lufthansa a pu se développer à bon compte en Afrique. Brussels Airlines ex Sabena dispose de liens de longue date sur le continent et a apporté son important réseau africain composé de 14 destinations.

Cette concurrence devrait au final bénéficier au passager et réduire le prix des billets, relativement élevés vers ce continent comme l'avait constaté Hernan Carpentier, vice-président de Brussels Airlines: «les vols étaient jusqu'à présent relativement chers vers l'Afrique au départ de la France mais cela évolue. Cette situation était justifiée par un fort trafic très saisonnier mais la concurrence s'intensifie et la croissance du trafic devrait permettre de baisser les tarifs».


En février dernier, Brussels Airlines avait annoncé l'ouverture de nouvelles routes vers Ouagadougou (Burkina Faso), Lomé (togo), Accra (Ghana) et Cotonou (Bénin) et qu'elle allait créer une une compagnie aérienne régionale basée à Lubumbashi au Congo.

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la limite de validité du permis de conduire proposée par l'UE à partir de 15 ans?