Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

Sur fonds de rapprochement entre les pays du G7, Airbus et Boeing ont enterré la hâche de guerre pour une durée indéterminée...

Le jeu de ping-pong des procès en justice pour subventions entre Boeing et Airbus devrait enfin se terminer après des décennies d'affrontement.

Ursula von der Leyen et Joe Biden ont accepté de signer un armistice de 5 ans (le temps que Boeing se refasse une santé?)dans un conflit qui les opposent depuis 17 ans.

Parallèlement les droit de douane sur différents produits qui avaient été imposés suite à ce conflit vont être suspendus. Pour les produits européens on estimait ces droits de douane additionnels à hauteur de 7,5 milliards de dollars et portaient notamment sur les vins, les fromages ou les olives européens. La surtaxe sur ces produits atteignait 25% contre 10% sur les avions fabriqués par Airbus. Durant cette trêve entre Boeing et Airbus , un groupe de travail va être mis en place pour établir des « conditions de concurrence équitable ».

Les Etats-Unis avaient intérêt à enterrer la hache de guerre alors que Boeing est au plus mal du fait des problèmes de conception initiale qui ont affecté son B737 Max.

Boeing n'avait sans doute plus les moyens financiers et le temps de se perdre dans cette bataille juridique sans fin. Par ailleurs, alors que les pays du G7 ont décidé de renforcer leur coopération, le développement de la Chine sur le marché des avions commerciaux inquiète sans doute les deux partenaires.

Les dirigeants du G7, hormis le Royaume-Uni, ont ainsi décidé d'une nouvelle ligne politique unifiée vis à vis de la Chine résumée par une déclaration de la présidence française à l'issue des discussions : « la Chine est un rival systémique, un partenaire sur les enjeux globaux et un concurrent ». Ils ont également décidé d'un vaste plan d'infrastructure pour aider les pays en développement estimé à 40000 milliards de dollars qui vise à concurrencer les nouvelles routes de la soie dans le domaine du climat, de la santé, du numérique et de la lutte contre les inégalités. « Nous savons qu'il y a un énorme besoin d'infrastructures en Afrique...Nous ne pouvons pas nous contenter de dire que la Chine s'en chargera » a déclaré Angela Merkel.

En bref, les européens sont plus que jamais marginalisés alors qu'ils suivent l'agenda des Etats-Unis tant au niveau de la guerre commerciale dans le domaine de l'aérien que du leadership politique et économique mondial. L'Europe dont la population vieillit, voit son influence mondiale diminuer progressivement à petit feu pendant que deux géant,s la Chine et les Etats-Unis, luttent pour savoir qui dirigera le monde au XXIème siècle.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

SONDAGE

Est-ce que la France doit discriminer les guéris du Covid par rapport aux vaccinés pour les pays oranges, rouges hors UE? En UE ils voyagent comme les vaccinés

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Derniers messages du Forum

Aller en haut

Recevez notre Newsletter !