Partagez cet article :
La capitale de la Chine connait depuis dimanche l'une des plus importantes vague de pollution de l'année 2015...

Du fait des forts taux de pollution, les habitants sont invités à rester chez eux et à ne pas faire d'exercice: les autorités ont égalment demandé la fermeture de plus de 2000 usines et la suspension des chantiers dans le batiment. Beaucoup d'hbaitants ont mis leur masque antipollution pour aller travailler.

Il s'agit de l'alerte à la pollution la plus grave de l'année à Pékin, la première de niveau orange et qui été maintenue pour la 3ème journée ce mardi.

Le taux de concentration des microparticules PM 2,5 a avoisiné 580 le 30/11 à 21H selon l'ambassade américaine : un taux plus de 24 fois supérieur aux recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et «extrêmement élevé, au delà de l'index» (voir http://beijing.usembassy-china.org.cn/aqirecent3.html).

Cette vague de pollution intervient juste pour l'ouverture de la conférence COP21 sur le climat à Paris.

La terre semble ainsi rappeler à la Chine qu'elle reste l'un des plus grands émetteurs de CO2 du fait du chauffage urbain et de ses centrales électriques qui fonctionnent au charbon. 

Ce qui a pour conséquence de créer d'importants nuages de poussières dans la région de Pékin lors ce certaines configurations météorologiques.

L'alerte qui a été émise dimanche 29 novembre a été prolongé ce lundi 30 novembre.

Dans le cadre de la COP21 la Chine va confirmer qu'elle souhaite réduire ses émissions de CO2 de 60 à 65% d'ici 2030 par rapport aux niveaux de  2005.

Elle vise aussi à ce que la part des énergies non fossiles dans la consommation énergétique atteigne 20%. Parallèlement la Chine souhaite augmenter son stock forestier de 4,5 milliards de mètres cubes par rapport à 2005.

La Chine est aujourd'hui le premier pollueur de la planète avec environ 25% des émissions de CO2  (1,375 milliard d'habitants, 10,33 milliards de tonnes) soit bien plus que l'ensemble de l'Union Européenne (508 millions d'habitants, 3,74 milliards de tonnes).

Les Etats-Unis arrivent en seconde position avec 5,3 milliards de tonnes de CO2 émises en 2013 (318,9 millions d'habitants), soit un taux bien plus élevé que la Chine ou que l'Union Européenne par habitant.

Dans ce domaine parmi les grands pays, les Etats-Unis arrivent en première position avec 16,5 tonnes de CO2 par habitant en 2013 devant l'Arabie Saoudite, l'Australie, la Nouvelle-Calédonie, le Kazakhstan, le Canada... (voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_%C3%A9missions_de_dioxyde_de_carbone_par_habitant).

«En tant que principaux émetteurs de carbone, nous sommes convenus qu'il est de notre responsabilité d'agir», a déclaré Barack Obama ce jour à Paris à propos de la contribution de la Chine et des Etats-Unis aux émissions de CO2.

La Chine a cependant été informée d'une bonne nouvelle cette semaine, sa monnaie le yuan ayant été reconnue comme devise de réserve par le FMI aux côtés du dollar, de l'euro, de la livre sterling et du yen.

Villes les plus polluées au monde (selon OMS Particules inférieures à diamètre PM10 de 2008 à 2012, attention les statistiques peuvent être faussées pour les villes situées près d'un désert du fait des grains de sables):

1 - New Delhi,

2 - Karachi,

3 - Dhaka,

4 - Dakar,

5 - Abou Dhabi,

6 - Doha,

7 - Oulan Bator,

8 - Le Caire,

9 - Amman,

10- Pékin.

Si l'on prend en compte les villes les plus polluées au monde avec des particules inférieures à PM 2,5 (mesure plus pertinent ne prenant pas en compte le sable du désert) elles sont principalement situées en Inde et au Pakistan selon une étude OMS /The Independant:

1 -New delhi,

2 - Patna,

3 - Gwalior,

4 - Raipur,

5 - Karachi (Pakistan),

6 - Peshawar,

7 - Rawalpindi,

8 - Khormabad,

9 - Ahmedabad,

10 - Lucknow,

11 - Firozabad,

12 - Doha,

13 - Kanpur,

14 - Amritsar,

15 - Ludhina

Pays qui polluent le plus au monde selon le Forum Economique Mondial (De 1990 à 2012 en millions de tonnes de CO2):

 1. États-Unis – 141 273,85
2. Chine – 133 621,31
3. Union européenne (28 pays composant l’UE en 2013) – 106 226,23
4. Union européenne (15 pays composant l’UE en 1995) – 85 619,53
5. Russie – 52 814,47 6. Inde – 42 144,25
7. Brésil – 40 609,55 8. Japon – 27 234,7
9. Allemagne – 21 374,89
En savoir plus sur la qualité de l'air dans les villes du monde: https://air.plumelabs.com

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: