Partagez cet article :

American Airlines vise à sceller de nouveaux accords de coopération avec des partenaires en Asie-Pacifique…

American Airlines a récemment investi 200 millions de dollars au capital de China Southern et va débuter des accords de partage de code avec cette compagnie d'ici la fin de l'année.

Selon Joe Mohan, directeur des alliances et des partenariats un accord plus important pourrait également entre en vue :« si nous arrivons à avoir, à un moment un accord ciel ouvert, alors nous serions intéressé à mettre en place une société commune avec China Southern».

Ce que confirme Le président Robert Isom : « la Chine est très importante pour les voyageurs d'affaires et aussi pour le tourisme et elle peut faire partie du réseau d'American. Mais pour qu'elle soit vraiment un succès, cela ne peut pas consister à mettre en place une route point à point entre les Etats-Unis et la Chine».

Les opportunités à Guangzhou, un hub important de China Southern vont être étudiées a-t-il ajouté bien que la compagnie n'ait pas de projet de lancer de nouveaux vols vers cette ville.

American Airlines compte également proposer des paiements via mobile dans le cadre de son développement en Chine : « nous parlons avec Fliggy d'Alipay et nous espérons le proposer en 2018. Nous avons également un projet avec We Chat qui peut-être une plate-forme de paiement également » explique Alison Taylor, vice-président des ventes globales.

Le président Robert Isom a également révélé qu'American Airlines va demander l'approbation de son accord concernant la société commune avec Qantas qui a été bloqué par le Département des transports Américain en novembre dernier.

Selon Joe Mohan, les sociétés communes sont bénéficiaires pour les voyageurs d’affaires car elles permettent une plus grande standardisation des services et des produits entre les compagnies : « on voit une plus grande homogénéité du produit dans le cadre de ces accords ».

Joe Mohan a parlé notamment de ses accords existants avec British Airways et Japan Airlines en notant que British Airways avait un meilleur produit à bord et avec ses salons d'aéroport quand elle entrée dans l'accord. Tandis que Japan Airlines estimait qu'American Airlines pouvait faire mieux en terme de restauration en offrant des plats japonais et que let personnel pouvait être mieux formé en terme de langue et de culture japonaise.

American Airlines doit également lancer la nouvelle route Los Angeles-Pékin à partir du 5 novembre 2017 en B787-9 configuré en 3 classes.

www.aa.com

  
NE MANQUEZ AUCUNE INFORMATION : JE M'ABONNE A LA NEWSLETTER!
DISCUTEZ DE CET ARTICLE, DONNEZ VOTRE AVIS, DONNEZ-NOUS UNE INFORMATION: CREEZ UN SUJET DANS LE FORUM
Aller en haut
Web Analytics