Partagez cet article :
Aéroport de Dubaï

 Les aéroports de Dubai et Atlanta devraient bientôt ne plus proposer de plastiques à usage unique…

Dans le but de faire face à la crise environnementale, les deux aéroports de Dubaï, Dubaï International (DXB) et Dubaï World Central (DWC), devraient ne plus proposer de plastiques à usage unique à partir de 2020.

Les aéroports travaillent en étroite collaboration avec plus de 250 de leurs partenaires en concession, notamment Mcdonald's, Costa Coffee et Starbucks pour cette initiative - dont la phase initiale verra les couverts en plastique, les pailles pour boire, les emballages à emporter et les sacs en polyéthylène retirés des cafés, restaurants et boutiques de Dubaï International à partir du 1er janvier 2020.

Alors que Mcdonald's remplacera un total de 5 608 740 articles par des matériaux recyclables dans les deux aéroports, Costa Coffee utilisera des tasses et des couvercles renouvelables fabriqués à base de bois et de fibre de papier.

«Parmi les défis rencontrés, le plus important est l'approvisionnement en alternatives pour les bouteilles en plastique, l'un des plastiques à usage unique les plus fréquemment utilisés et jetés.Alors que nous travaillons à réduire et à éliminer les plastiques de nos aéroports, nous proposerons plus de poubelles de recyclage dans les espaces clients et un nouveau partenariat qui nous permettra d'éliminer correctement des milliers de tonnes de plastique à usage unique, chaque année» explique Eugene Barry, vice-président exécutif commercial pour les aéroports de Dubaï.

Atlanta dervait bannir les plastiques à usage unique en 2020

Aux Etats-Unis un très grand aéroport se prépare à faire de même.

Une interdiction radicale des plastiques à usage unique, y compris les pailles et les couverts en plastique, a été approuvée par le conseil municipal d'Atlanta.

La mesure va s'appliquer à tous les bâtiments publics de la ville, y compris l'aéroport international d'Atlanta-Hartsfield, rapporte WSB-TV.

Si elle est approuvée par le maire d'Atlanta Keisha Lance Bottoms, l'interdiction des plastiques entrera en vigueur en décembre 2020.

«C’est la chose responsable à faire. C’est une étape modeste mais significative à prendre pour réduire la dépendance à l’égard des produits dérivés des combustibles fossiles », a déclaré le membre du conseil, Amir Farokhi, qui a présenté la législation.

Farokhi a également poussé les commerçants à cesser volontairement d'utiliser des sacs en plastique.

Certains voyageurs à l'aéroport ont déclaré comprendre la nécessité de réduire l'utilisation du plastique mais sont sceptiques quant aux alternatives aux articles en plastique actuellement utilisés.

Les pailles en papier se désintègrent. Je pense que nous avons essayé celles en bambou. Elles ne font pas non plus un très bon travail. Vous finissez par manger du papier, donc je ne suis pas sûr de ce qu'ils vont proposer comme alternative», a déclaré la passagère Marlee Maneri.

En France, l'Assemblée nationale, vient de voter une interdiction de mise sur le marché des emballages plastiques à usage unique d'ici 2040. Une échéance que le WWF a qualifié de «trop lointaine». «On ne peut pas attendre 2040 pour interdire les sacs, les petites bouteilles ou les plastiques jetables dans les administrations publiques et lors des événements» a ajouté le WWF. Les aéroports d'Atlanta et Dubaï les interdiront dès 2020.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: